Joy, une vie en mer


  • Joy, une vie en merPhoto : Gilles Arnaud
  • Vivre ensemble/ Belles Histoires

    À sept mois, Joy a mis le cap vers l’arc antillais à bord du Namasté aux côtés de Gilles Arnaud, un maître qui a décidé de larguer les amarres de son ancienne vie. Pour cette jeune malinoise, le quotidien, c’est la mer.

    Joy porte bien son nom.
    Sous les tropiques et les alyzés, cette jeune malinoise de presque un an est aujourd’hui la joie de son maître. Avec lui, elle vagabonde de plage en plage autour de l’île de la Martinique depuis décembre dernier. Une vie qu’elle n’a pas choisie mais qui semble lui convenir au-delà des espérances de Gilles Arnaud, qui a fait le pari de voguer avec un chien. Devenus complices de navigation, Joy et Gilles ont jeté l’ancre du Namasté, un voilier de 12 mètres, en Martinique, pour une escale de cinq mois dans la baie du Marin. Depuis, ils passent leurs journées à explorer les richesses de l’île antillaise et à profiter de la douceur de vivre en cette période estivale. « Joy est toujours prête pour partir à l’aventure, raconte le navigateur. Quand nous allons débarquer, elle saute avec agilité dans l’annexe (un canot à moteur). Elle ne craint pas les embruns. Elle est bien trop impatiente à l’idée de se dégourdir les pattes et de rencontrer un copain pour jouer. »

    JOY A LE PIED MARIN

    Ce qui n’a pas manqué ce jour-là !
    Sur ce nouveau rivage de sable blanc et d’eau turquoise, un croisé malinois et amstaff vient à la rencontre de Joy pour partager des jeux de balles et de folles courses poursuites. Comme tous les chiens de la planète, ils ont nagé, gratté et creusé le sable ensemble avant de se rouler dans les algues séchées. Mais comme à chaque fois, la rencontre se termine par une séparation un peu difficile.

    Gilles ArnaudLe maître prévoyant a enroulé une corde entre les deux filières qui forment un rempart entre le pont et l'eau.

    La vie de marin, c’est d’abord une vie de solitaire et, le soir venu, il faut regagner le canot à moteur pour rejoindre le Namasté. Cette fois encore, Gilles a dû rappeler Joy plusieurs fois pour sonner la fin de la récré. Heureusement, la chienne finit toujours par revenir… « Lorsque j’ai emmené Joy sur le voilier pour la première fois, elle était âgée de deux mois », se remémore Gilles. Le jeune chiot a immédiatement adopté le Namasté encore au mouillage. Devant sa réaction, Gilles a alors emmené Joy en cabotage aux alentours de Nice. Une formation accélérée puisqu’à peine âgée de 4 mois, Joy a été ensuite « invitée » à accomplir un aller-retour en Corse l’été dernier afin de tester une dernière fois ses aptitudes en haute mer. « Cette mise en condition s’est révélée positive, commente le navigateur. Joy a définitivement le pied marin ! En 21 jours de navigation pour venir jusqu’en Martinique, elle n’a pas été malade une seule fois. Elle a même vaillamment affronté les 5 jours de grosse houle. Dans ces moments un peu difficiles, elle restait sagement à l’intérieur du bateau, ballottée par des vagues de 5 mètres et des vents forts de 35 nœuds. »

    Gilles ArnaudLes deux "marins" ont fêté Noël sous les tropiques.

    Ce dernier « examen » remporté haut la patte, Gilles a décidé de prendre le large au mois d’octobre dernier. Avec Joy sur le pont, il a hissé les voiles et sonné le départ de la traversée de la Méditerranée et de l’océan Atlantique vers les Antilles. Si Joy entamait une nouvelle vie avec ce départ, Gilles, son maître, accomplissait un changement de cap en larguant les amarres de son ancienne vie. Le quinquagénaire a ressenti le besoin impérieux de changer d’existence. Ingénieur électricien à la tête d’un bureau d’études prospère, il décide de tout quitter pour réaliser ses rêves d’enfant. Il prend alors des cours de voile, son ancienne passion qu’il avait mise de côté depuis 25 ans pour travailler, se marier et avoir des enfants, et vend sa maison. En 2013, il rachète le Namasté à une famille de Sète. En langue indienne, Namasté veut dire « bonjour »… un mot indispensable pour celui qui envisage de rencontrer de nouveaux visages sur de nouveaux rivages.

    LES DEUX FONT LA PAIRE

    « À la disparition de mon doberman, âgé de 10 ans, j’ai tout de suite songé à recruter un coéquipier canin, confie le maître de Joy. Je n’envisageais pas ce voyage seul, sans un animal à mes côtés. Mais il me fallait une femelle car elles sont plus simples à gérer.

    Gilles ArnaudJoy est à l'avant de l'embarcation, comme une figure de proue.

    Ensuite, il me fallait une race obéissante et de taille moyenne pour pouvoir facilement la porter en cas de danger. J’ai donc opté pour ma jeune malinoise. » Gilles Arnaud a tout prévu pour la sécurité de Joy avant de partir au large en direction de l’arc antillais. Ainsi, un gilet de sauvetage muni d’une balise « homme à la mer » assure sa survie. « Si mon mousse canin tombe à l’eau, explique le marin, une alarme se déclenche et le bateau est immédiatement stoppé par son pilote automatique. De couleur orange, le gilet est vite repérable dans les flots. Heureusement, nous n’en avons pas eu l’utilité jusqu’à présent. »

    Sur le bateau, la vie s’organise entre Joy et Gilles. Les Baléares, Gibraltar, Madère, Les Canaries… Le Namasté n’est plus un bateau, mais une maison flottante où chacun a pris ses marques. Chaque matin, Gilles n’a pas besoin de réveil pour se lever. C’est Joy qui fait office de clairon en posant ses deux pattes avant sur la couchette. « Elle me regarde intensément, l’air de dire : « Alors tu viens ? », interprète son maître.

    LA DOUCEUR DE VIVRE

    Gilles ArnaudGilles et Joy profitent pleinement du cadre enchanteur des îles antillaises.

    À bord, la jeune malinoise passe l’essentiel de son temps à faire la sieste à l’ombre d’une bâche ou dans un courant d’air et se laisse bercer par les vagues. Pendant que Gilles est à la manœuvre ou pêche des bonites et des dorades coryphènes pour assurer le déjeuner. « Lorsqu’elle entend le moulinet de traîne qui part, elle est la première arrivée à la canne à pêche. Elle observe sagement. Je lui dis “ Pas toucher ” et elle ne cherche pas à attraper les poissons ni les leurres équipés d’hameçons. » Et en cas de pêche infructueuse, Joy peut compter sur les 90 kilos de croquettes embarquées au départ de Nice !

    Parfois, le Namasté a des visiteurs impromptus. Des troupes de dauphins qui nagent à l’étrave du bateau font réagir Joy qui s’agite et aboie pendant une quinzaine minutes… jusqu’à ce qu’elle capitule, larguée par ces formules 1 des océans. Nageuse émérite, Joy a heureusement appris à ne pas sauter du bateau en pleine mer. Des poissons volants, véritables torpilles, atterrissent parfois par mégarde sur le pont. « Ils finissent la plupart du temps dans la gueule de Joy, s’amuse Gilles. Elle joue avec, comme un chat avec sa souris. Les oiseaux marins et migrateurs, qui veulent se reposer sur le bateau, sont aussi des cibles potentielles. » 

    Cette nouvelle vie, tant pour Joy que pour Gilles, semble démarrer sous les meilleurs auspices. Une vie à deux, de bohème et d’aventures, truffe et nez au vent à regarder les couchers de soleil et la voûte étoilée. Personne ne les attend, rien ne les presse. Joy et Gilles passeront tout l’hiver dans l’arc antillais. Le Namasté glissera en direction de la Dominique, la Guadeloupe et les Saintes.

    Gilles ArnaudJoy, lors du balade avec son maître sur l'une des îles.

    En mai, c’est la saison des cyclones qui commencera. Il sera alors temps pour Gilles et sa chienne de rentrer en métropole en avion et de rendre visite à la famille et aux amis. Le voilier restera à quai en Martinique, juste le temps d’une petite révision avant de repartir voguer dans les eaux ultramarines de la Caraïbe et de mettre le cap vers l’Amérique du Sud.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Autres articles à lire

  • Borias, le petit chat bonheur

    Vivre ensembleVoici l’histoire d’un sauvetage inattendu qui a changé la vie d’un bébé chat –nommé Borias- comme celle de sa maîtresse.

    20 Août 2018
  • Au terminus des bienheureux

    Vivre ensembleConsidéré comme l’un des premiers cimetières animaliers au monde, c’est surtout un lieu où règnent l’apaisement et le bonheur d’aimer. Petite promenade dans les allées du cimetière des chiens d’Asnières-sur-Seine…

    08 Mars 2017
  • La belle histoire de Guy, le beagle de Meghan Markle

    Vivre ensembleAprès une vie de chien, c'est le conte de fées pour Guy: le beagle rejoint la cour d'Angleterre suite au mariage de sa maîtresse, Meghan Markle, avec le prince Harry samedi 19 mai à Windsor.

    22 Mai 2018
  • Penguin, la pie qui sauva toute une famille

    Vivre ensembleAprès le grave accident qui la laisse entièrement paralysée, Sam Bloom, une mère de famille australienne, s’enfonce dans une profonde dépression. Jusqu’au jour où, tel un ange gardien, une pie tombée du ciel lui redonne le goût de vivre…

    21 Septembre 2018
  • Fort McMurray : des milliers de chiens et chats abandonnés

    Vivre ensemblePlusieurs centaines de milliers d’habitants ont dû quitter leur demeure en laissant parfois derrière eux leurs animaux de compagnie. Livrés à eux-mêmes ou enfermés dans les maisons, certains attendent le retour de leur propriétaire depuis plusieurs jours. Pour les sauver d’une mort certaine, des groupes de bénévoles s'organisent…

    09 Mai 2016
  • Découvrez l’histoire de Nemo, le nouveau chien de l’Élysée

    Vivre ensembleDepuis Georges Pompidou, tous les présidents de la Ve République ont eu un chien pendant leur mandat. Emmanuel et Brigitte Macron n’ont pas dérogé à la règle, mais pour la première fois, ils ont adopté Nemo, leur nouveau compagnon, dans un refuge. Un geste fort, qui a transformé le « premier chien de France » en ambassadeur de la cause animale.

    26 Septembre 2017
  • Duke, le chien devenu maire d’une petite ville des Etats-Unis

    Vivre ensembleIl s’appelle Duke et c’est avec un grand honneur qu’il entame son troisième mandat de maire de la petite ville américaine de Cormorant, dans le Minnesota.

    30 Août 2016
  • Emmanuel et Brigitte Macron adoptent un chien dans un refuge

    Vivre ensembleLe président et son épouse se sont rendus ce week-end dans un refuge de la SPA pour accueillir Nemo, un croisé labrador-griffon noir. Le chien, qui a rejoint l’Élysée avec ses nouveaux propriétaires, succède ainsi à Philae, le labrador de François Hollande.

    28 Août 2017
  • Une sculpture en chocolat en hommage au rhinocéros de Thoiry

    Vivre ensembleA l’occasion des fêtes de Pâques, le sculpteur et pâtissier chocolatier Eric Thévenot, ému par la disparition du rhinocéros Vince, abattu en mars dernier au zoo de Thoiry à cause de sa corne, lui rend un bel hommage avec une imposante sculpture à son effigie.

    13 Avril 2017
  • Quand la complicité entre un maître et son animal est récompensée

    Vivre ensemblePour la première fois, Riga, fabricant et distributeur de produits pour animaux de compagnie, a organisé un concours vidéo sur le thème de la complicité entre le maître et l’animal. Le magazine 30 Millions d’Amis faisait partie du jury.

    20 Septembre 2019
  • Une fillette prouve à ses parents les bienfaits d’un chat à la maison

    Vivre ensembleRomesa, une Texane de 11 ans, a impressionné les internautes grâce à sa dissertation de six pages relayée sur les réseaux sociaux, destinée à convaincre ses parents d’adopter un chat.

    29 Juin 2017
  • Le tour de Corse à la rame pour payer un chien d’as

    Vivre ensembleLe tour de Corse en kayak de mer de Clément et Mathieu Schaff leur a permis de récolter plus de 5000 € pour Handi chiens (handichiens.org). Soit près de la moitié du budget nécessaire au financement de la formation d’un guide canin qui s’élève à 13 500 €. Les chiens d’assistance de l’association sont remis à des handicapés pour leur prêter main-forte au quotidien.

    10 Septembre 2015
  • Minous à la ferme : des chats sauvés grâce aux rongeurs

    Vivre ensembleDans l’Etat de Washington, aux Etats-Unis, des chats de refuges jugés inadoptables sont placés dans des fermes où ils font carrière comme chasseurs de rongeurs. Une reconversion organisée par le refuge SpokAnimals afin de leur éviter l’euthanasie.

    23 Mars 2016
  • Le touchant départ à la retraite d'un cheval de police aux US

    Vivre ensembleAprès trois ans passés auprès de la patrouille de police à cheval de la ville d'Omaha, Blaze, un cheval de 18 ans, prend sa retraite. Son départ a été joliment célébré par ses coéquipiers :

    26 Septembre 2017
  • Vinaigrette, entre chien et loup

    Vivre ensembleAprès avoir été suivie pour des troubles du comportement, elle est arrivée au refuge breton de Coat Fur en 2011. Sur cette terre d’accueil pour les loups, l’hybride partage son quotidien avec une vingtaine d’autres animaux.

    02 Novembre 2017
  • Chat, chien, cheval… : les animaux « soigneurs »

    Vivre ensembleLes animaux introduits à la fondation Sonnenhof pour tenir compagnie aux résidents souffrant de problèmes psychiatriques sont devenus des auxiliaires soignants.

    29 Novembre 2019
  • Lizzy, heureuse chef de bande

    Vivre ensembleSauvée d’un chenil en Roumanie après une vie d’errance, Lizzy a trouvé, grâce à Ester et à son compagnon, un foyer aimant où elle mène une vie sereine avec d’autres animaux.

    30 Janvier 2018
  • Le retour en liberté d’une tigresse de Sibérie

    Vivre ensembleFilippa, une jeune tigresse a été relâchée dans la nature en Russie le 29 avril dernier, après avoir suivi un programme de réhabilitation de près de deux ans.

    12 Février 2017
  • Un nouveau cimetière pour les animaux dans le Vaucluse

    Vivre ensembleA Sainte-Cécile, dans le Vaucluse, un cimetière communal pour les animaux compagnie va ouvrir ses portes au printemps 2016. En France, il existe plus d’une vingtaine de cimetières dédiés aux animaux, mais c’est le premier dans ce département.

    26 Août 2015
  • Max le chien héros en Australie

    Vivre ensembleUn chien sourd et en partie aveugle a protégé et secouru une fillette de 3 ans perdue dans le bush australien. Il a reçu les honneurs de la police pour sa belle loyauté.

    10 Mai 2018