En France, peut-on acheter un serpent venimeux en ligne ?


  • En France, peut-on acheter un serpent venimeux en ligne ?Photo : DR
  • N.A.C./ Reptiles

    Après qu’une jeune Chinoise est décédée après une morsure par le serpent venimeux qu’elle avait acheté quelques jours plus tôt, la question se pose de savoir si un tel accident serait possible en France.

    Une jeune femme de 21 ans est morte le 17 juillet 2018 après avoir été mordue par un serpent venimeux acheté sur un site Internet. La jeune Chinoise, originaire de la province du Shaanxi, avait commandé quelques jours plus tôt, sur une plateforme chinoise, un bongare rayé, une espèce de serpent très venimeuse. Le venin du reptile était destiné à des fins alimentaires pour fabriquer du vin médicinal traditionnel, très prisé en Chine. Le service de transport qui a livré la jeune femme ne savait pas ce que contenait le colis. Est-ce qu’une telle situation pourrait se passer en France ? Karim Adoues, directeur de la Ferme Tropicale à Paris nous donne quelques explications.  

    Animaux-online.com : En France, une telle chose pourrait-elle exister ?

    Karim Daoues : Non, en France on ne peut pas s’approvisionner et se faire livrer des serpents venimeux chez soi. En Chine, il est habituel d’acheter ces serpents à des fins alimentaires, c’est dans leur culture. En France, ces mêmes animaux sont achetés uniquement en tant que nac exotiques, pour la compagnie. Les personnes qui souhaitent s’en procurer illégalement vont directement à l’étranger par les routes pour les chercher. Car dans notre pays, les lois administratives sont très strictes pour dissuader au maximum les personnes qui voudraient faire pareil. Il existe, bien sûr, quelques éleveurs qui doivent montrer patte blanche pour les vendre et noter scrupuleusement toutes les entrées et les sorties. Si jamais quelqu’un s’amuse à mettre en vente en ligne un serpent venimeux dangereux sans la mention « capacitaires uniquement », les instances vont le repérer immédiatement. Mais les lois ne sont pas aussi dures en Allemagne, par exemple, où on peut très facilement acheter des serpents venimeux sur Internet.

    La jeune femme chinoise a pu acheter ce reptile très facilement sans besoin de montrer des compétences à détenir un tel animal. En France, qu’en est-il ?

    En Chine, par exemple, les lois ne sont pas réellement appliquées et le marché des serpents venimeux est très libre. C’est pourquoi c’est très simple de se procurer un de ces reptiles. En France, pour posséder un serpent venimeux faisant partie de la liste des espèces dangereuses définie par l’arrêté du 21 novembre 1997, il faut deux types d’autorisation. Un certificat de capacité reconnu par l’administration qui atteste de vos compétences à élever ou détenir une de ces espèces. Ensuite, il faut aussi une autorisation d’ouverture d’établissement. Même les particuliers qui les détiennent chez eux doivent avoir les structures nécessaires pour les garder en captivité. En Allemagne, une bonne assurance suffit.

    Existe-t-il un marché pour ce type d’animaux en France ?

    D’abord, il faut savoir que les serpents venimeux n’ont pas de réelle valeur marchande chez nous. Ils ne sont pas coûteux à l’achat. Pour donner un exemple, un cobra d’une espèce classique vaut 50 euros à peu près. Ensuite, c’est très compliqué de vendre ces animaux. Déjà, il y a une responsabilité morale puisque l’on vend un animal dangereux, potentiellement mortel. S’ajoute à cela d’énormes contraintes administratives concernant la capacité. Toutes ces obligations rendent le marché faible. Il n’y a quasiment pas d’acheteurs. En magasin, si on remplit toutes les conditions, on peut en avoir sauf qu’on ne peut pas les exposer à un public car il ne faut pas d’incitation à la vente de ce genre de serpents. Les ventes se font principalement entre éleveurs passionnés. Il y a bien sûr des particuliers qui en ont certains avec autorisation, d’autres sans mais ils s’exposent à de lourdes sanctions.

    Quelles sanctions ?

    Un particulier qui s’amuse à garder de tels serpents sans aucune autorisation ni certificat s’expose à une amende de 150 000 euros et trois ans de prison. C’est une exploitation d’un établissement sans certificat de capacité ni autorisation d’ouverture d’établissement qui est punie par le code de l’environnement. En pratique, les peines ne s’élèvent qu’à quelques milliers d’euros. Les animaux sont bien sûr saisis et euthanasiés la plupart du temps car il n’y a pas assez de place dans les structures qui pourraient les accueillir.

     

     

     


    Autres articles à lire

  • Cochon d'Inde : péruvien ou sheltie

    N.A.C.Les cochons d’Inde à poils longs sont de plusieurs types. Les plus connus sont le sheltie et le péruvien. Mais comment faire la différence ?

    02 Décembre 2016
  • Mon lapin a besoin de creuser et gratter

    N.A.C.Bien que votre lapin soit un animal domestique, il a gardé les instincts de ses ancêtres sauvages. Alors, ne vous étonnez pas, signale Animaux-online, si vous le voyez parfois gratter frénétiquement le fond de sa cage ou essayer de creuser sous le tapis du salon !

    14 Janvier 2016
  • Le secret du chinchilla

    N.A.C.Tout le monde connaît l’incroyable douceur de la fourrure du chinchilla. Cette incomparable texture vient de la structure même du poil de bourre qui crée l’aspect velouté.

    04 Juin 2016
  • Rongeurs - Comment devenir famille d’accueil?

    N.A.C.De plus en plus de lapins et de rongeurs sont malheureusement abandonnés.

    07 Novembre 2016
  • Comment installer un poulailler chez soi ?

    N.A.C.Les poules sont de plus en plus nombreuses à s’installer dans nos jardins. Mais même si les cocottes nous semblent familières, leur arrivée doit être préparée sérieusement… Voici les conseils d'Animaux-Online.

    05 Janvier 2016
  • Pourquoi mon lapin mange-t-il ses crottes ?

    N.A.C.Au petit matin, vous voyez régulièrement votre lapin manger ses crottes ? Surtout, pas de panique !

    04 Juin 2016
  • Basse cour: lutter contre les poux

    N.A.C.Minuscules, ces parasites peuvent faire beaucoup de dégâts dans votre poulailler. Soyez vigilant.

    04 Juillet 2017
  • Basse-cour: comprendre le picage

    N.A.C.Une de vos poules «pique» les autres avec son bec. Est-ce normal?

    01 Novembre 2017
  • Des cailles en pagaille

    N.A.C.Moins courantes que les poules, elles sont très intéressantes dans un poulailler… à condition de venir du Japon.

    04 Juin 2017
  • Bien nourrir son octodon

    N.A.C.L’octodon, dègue du Chili ou encore degu, est un petit rongeur prédisposé à l’obésité et au diabète, avec risque de cataracte. Il faut donc veiller à lui offrir une alimentation spécifique, pauvre en graisses et en sucre.

    05 Novembre 2017
  • Soins : faut-il couper les poils?

    N.A.C.Comment faire une chouette coupe à son cobaye.

    19 Octobre 2015
  • tétra cuivré, le discret

    N.A.C.Malgré ses couleurs subtiles, son comportement grégaire et enjoué, ce petit tétra est malheureusement un peu oublié.

    06 Avril 2017
  • Poules : des bains de poussière de luxe

    N.A.C.Comme la plupart des oiseaux, les poules adorent se rouler dans la poussière du jardin ou de la basse-cour. Et c'est bon pour leur santé.

    01 Février 2017
  • Gardez sa cage impeccable !

    N.A.C.Sans qu’on puisse les qualifier de « sales », les oiseaux sont tout de même bien… salissants ! Voici le mode d'emploi d'Animaux-online pour garder leur cage propre.

    16 Février 2016
  • Un géant à la maison

    N.A.C.Le lapin de compagnie peut aussi s’envisager en format XXL. Mais avec le géant des Flandres, il faut prévoir très large…

    01 Mars 2016
  • Peut-on vraiment parler de lapins ou hamsters « nains » ?

    N.A.C.Marie-Sophie Germain, notre spécialiste des NAC, nous explique la différence entre un animal atteint de nanisme, et un lapin ou un hamster en parfaite santé, mais au mini format.

    05 Janvier 2018
  • Adopter une poule pondeuse

    N.A.C.Tout ce que vous devez savoir avant l'adoption d'une poule pondeuse

    01 Juin 2015
  • Comment habituer son NAC à la rentrée ?

    N.A.C.Tout comme les chiens et les chats, les NAC (nouveaux animaux de compagnie) aussi doivent se réhabituer petit à petit à la routine de leur propriétaire, pas toujours évidente.

    04 Septembre 2018
  • Un porte-épée dans l'eau

    N.A.C.Le xipho, ou poisson porte-épée, figure parmi les poissons d’aquarium les plus rencontrés. Ce sont les multiples formes d’élevage qui intéressent les amateurs.

    01 Décembre 2016
  • Quel couchage pour mon cobaye?

    N.A.C.Les cochons d’Inde apprécient beaucoup le confort. La plupart d’entre eux aiment dormir ou se reposer dans un endroit chaud, avec une surface agréable.

    06 Juillet 2017