Université d'été de l'animal : rendez-vous avec la nature

Kalina Raskin : le vivant pour inspiration


  • Kalina Raskin : le vivant pour inspirationPhoto : DR
  • Bons plans/ Événements

    Ne vous y trompez pas. Ce sourire malicieux cache une âme engagée qui s’inspire du vivant pour développer une science responsable et durable. Une volonté qui a mené cette ingénieure physico-chimiste et docteure en biologie vers le biomimétisme. Elle exposera cette science à l’université d’été du 24 au 26 août au château de la Bourbansais.

    Responsable Développement CEEBIOS, Kalina Raskin a promu le biomimétisme pour l’innovation responsable au sein de l’agence Paris Région Entreprises. Elle est aujourd’hui chargée du développement scientifique du Centre européen dédié au biomimétisme (Ceebios). 

     

    Animaux-online.com : Qu’est-ce que le biomimétisme ?

    Kalina Raskin : Le biomimétisme repose sur l’observation des systèmes naturels, sélectionnés par 3,8 milliards d’années d’évolution, pour créer de nouveaux produits, services et modèles d’organisation durables. Une définition normée propose une définition du biomimétisme comme étant à la fois :

    • une bio-inspiration : c’est-à-dire une approche créative basée sur l’observation des systèmes biologiques

    • une biomimétique qui est la coopération interdisciplinaire de la biologie et de la technologie ou d’autres domaines d’innovation dans le but de résoudre des problèmes pratiques par le biais de l’analyse fonctionnelle des systèmes biologiques, de leur abstraction en modèles ainsi que le transfert et l’application de ces modèles à la solution

    • Et le biomimétisme qui est à la fois une philosophie et des approches conceptuelles interdisciplinaires prenant pour modèle la nature afin de relever les défis du développement durable  (social, environnemental et économique).

    (Source : ISO 18458)

    Animaux-online.com : Comment vous êtes-vous intéressée aux animaux dans le cadre de votre parcours universitaire et professionnel ?

    Kalina Raskin : Je suis de formation initiale ingénieur physico-chimiste et j’ai eu la chance de pouvoir suivre le cursus pluridisciplinaire de l’ESPCI Paris Tech, une des rares écoles proposant une formation scientifique de haut niveau en physique, chimie mais aussi biologie. Ayant un goût personnel particulier pour la biologie, je me suis ensuite engagée dans un doctorat de neurosciences.

    Souhaitant mettre à profit cette formation pluridisciplinaire au service de l’innovation responsable et durable, je me suis investie dans le biomimétisme à partir de 2011. J’ai commencé à m’impliquer dans le déploiement du biomimétisme d’abord en tant que bénévole au sein de l’ONG Biomimicry Europa, puis j’ai été embauchée par l’agence publique Paris Région Entreprises, pour enfin prendre les rênes du CEEBIOS à partir de 2014. Le CEEBIOS est aujourd’hui reconnu par les acteurs académiques, institutionnels et privés comme le réseau de compétences et centre de ressources nationales sur le biomimétisme.

    Animaux-online.com : Pouvez-vous nous donner des exemples d’innovations humaines bio-inspirées ?

    Kalina Raskin : Les plus connus de tous sont le nez du TGV Shinkansen, inspiré du bec du martin pêcheur, ou encore les winglets des avions inspirés des rapaces… Mais en me restreignant au règne animal (et donc en excluant le végétal et le bactérien), et en puisant parmi les exemples français plus récents, je peux vous cite Hemarina qui développe un sang universel basé sur la compréhension de la physiologie du ver arénicole de nos plages bretonnes. Il y a aussi Geckobiomedical qui développe une colle chirurgicale inspirée de la salive d’un ver marin produisant une gaine de sable avec son mucus pour capter des nano et micropolluants. Eel energy développe des hydroliennes inspirées de l’ondulation des organismes marins et Wave et Corwave développe des pompes inspirées de l’ondulation des organismes marins… Mais il y en a plein d’autres.

    (Garcia La Torre, 2012)

    Animaux-online.com : Dans quels domaines les animaux nous inspirent-ils le plus (mécanique, chimie ?)

    Kalina Raskin : A l’échelle internationale mais aussi nationale, c’est principalement dans les domaines de la chimie et des matériaux que l’approche biomimétique est la plus utilisée comme en attestent les publications scientifiques et les brevets (E. Snell Rod, 2016). Le domaine de la gestion de l’information, en particulier la robotique, est un domaine historiquement très investi dans le biomimétisme.

     

    Animaux-online.com : Depuis quand les animaux inspirent-ils l’homme ? Léonard de Vinci a-t-il été le premier bio-inventeur ? 

    Kalina Raskin : L’homme s’inspire probablement des autres animaux depuis sa propre origine par l’imitation des techniques de chasse. Léonard de Vinci est en effet un des pionniers dans une approche d’ingénierie bio-inspirée. Depuis, il y en a eu plein d’autres…

     

    Animaux-online.com : Si les animaux nous inspirent tant, cela signifie-t-il qu’ils sont plus intelligents que l’homme ?

    Kalina Raskin : La question de l’intelligence dépend surtout du contexte dans lequel on observe une réponse à un problème donné. Le vivant et, entre autres, les animaux ont été sélectionnés pour prospérer dans un environnement contraint. Les espèces qu’on observe aujourd’hui sont donc le fruit de cette sélection, et peuvent servir de modèle pour nos systèmes de production, de consommation et d’organisation actuellement remis en question. Toutefois, l’évolution n’est pas guidée de façon consciente ni par « intelligence » au sens commun du terme.

     

    Animaux-online.com : Les animaux inspirent-ils aussi nos inventions « immatérielles » comme le numérique, l’informatique, etc. ?

    Kalina Raskin : L’informatique est même l’un des domaines de l’aire industrielle qui s’est le plus inspiré des organismes vivants par les mathématiques des systèmes complexes : intelligence des essaims (fourmis, abeilles, oiseaux, poissons…) mais aussi réseaux de neurones, automates cellulaires. La plupart des algorithmes tournant derrière nos Smartphones et ordinateurs font appel à ces modèles mathématiques. Les entreprises Eurobios et Ubiant se servent notamment de ces modèles.

    Pour participer à l'université d'été, c'est ici