Les insectes, une plaie pour nos animaux l’été


  • Les insectes, une plaie pour nos animaux l’étéPhoto : Shutterstock
  • Chats/ Santé

    Les balades dans les bois, à travers champs ou simplement une veillée à la belle étoile, peuvent devenir des moments désagréables pour votre animal en présence de parasites.

    L’été, certains insectes font leur apparition en grand nombre avec leur lot de désagréments. Tiques, puces, moustiques se nourrissent du sang de nos boules de poils. Sur l’animal, les conséquences d’une piqûre peuvent se traduire par une simple rougeur jusqu’à la transmission d’une maladie grave nécessitant un traitement parfois lourd. Pour limiter les risques, des produits existent pour éloigner ces petites bêtes. Le vétérinaire Fabrice Reynaud à la clinique vétérinaire du Pébro à Istres, dans les Bouches-du-Rhône nous explique comment prévenir et guérir nos animaux de compagnie contre ces insectes. 

    *Les tiques :

    Shutterstock 

    Les tiques considérées comme parasites et faisant partie de la famille des acariens s’accrochent sur le chien ou le chat pour se gorger de leur sang avant de tomber. En revenant de promenade, il est impératif de regarder son animal sous toutes les coutures, en prêtant une attention particulière à la tête, aux oreilles et y compris entre les doigts !

    Comment et où votre animal peut-il les attraper ?

    Contrairement aux idées reçues, les tiques ne se trouvent pas qu’à la campagne et dans les forêts. Ces petits parasites trouvent également demeure dans les parcs en ville. Les tiques s’accrochent le plus souvent au chien car elles sont attirées par les vibrations et la chaleur que dégage l’animal. Les périodes d’activité des tiques se situent surtout au printemps et à l’automne.

    Quelles conséquences sur notre animal ?

    La morsure d’une tique se caractérise par un durillon qui peut rester un mois avant de disparaître sans conséquences. Mais parfois, les tiques sont porteuses d’agents pathogènes responsables de maladies qui peuvent affecter l’animal mordu. On recense principalement trois maladies reliées à la morsure de tique.

    *La piroplasmose : c’est la maladie la plus fréquemment transmise par les tiques. Elle peut être mortelle. Les premiers signes qui doivent alerter sont une grosse fatigue, un manque d’appétit, des vomissements, de la fièvre et des urines marron foncé ou orange.

    *L’ehrlichiose : cette maladie a des symptômes similaires à la piroplasmose. Quelques jours après la morsure, le chien peut être abattu, fiévreux et peut vomir. « C’est une maladie grave qui est très difficile à détecter mais on peut la soigner », explique le praticien.

    *La maladie de Lyme : les premiers signes peuvent apparaître quelques temps après la morsure. Votre chien aura de la difficulté à se déplacer à cause des douleurs musculaires. « Le parasite a une action pathogène directe. Il va aussi déclencher une réponse inflammatoire qui peut être toxique pour l’animal », précise le vétérinaire. Si la maladie n’est pas détectée à temps, elle peut être mortelle.

    Attention, même après avoir tué le parasite, il peut y avoir comme une sorte d’emballement du système immunitaire conduisant à des polyarthrites, des maladies rénales ou des anémies.

    Les précautions à prendre

    Il faut traiter son animal tout comme pour les puces avec des pipettes, colliers ou autres cachets. Ne surtout pas mettre de pipettes pour chien sur un chat. Dans certaines pour chiens, il y a une molécule, la perméthrine, hautement toxique chez le chat. Ce dernier peut s’empoisonner, convulser et être hospitalisé. Un vaccin existe aussi en prévention de la maladie de Lyme.

    Le traitement

    Pour les trois maladies, les vétérinaires utilisent un traitement à base d'imidocarbe en injection et ou de doxycycline (un antibiotique) qu'il faut parfois donner  pendant plusieurs semaines. On peut même être amené à utiliser des corticoïdes ou autre immunosuppresseur en cas de dérèglement du système immunitaire.

    *Les puces :

    Shutterstock

    Les puces sont de minuscules parasites sans ailes et plats qui aiment vivre dans le poil de nos protégés. Tout comme les tiques, les puces se nourrissent du sang de nos animaux. Une fois que les puces sont entrées dans une habitation, gare à l’infestation.

    Comment et où votre animal peut-il attraper des puces ?

    Les puces se trouvent dans l’environnement, à l’extérieur, généralement dans la terre et dans les plantes non traitées. Mais les chats, non protégés contre les puces, sont vecteurs de contamination surtout dans les lieux qu’ils occupent régulièrement comme leur panier, leur litière… Pour éviter une propagation rapide de ces parasites à l’intérieur de la maison, le vétérinaire conseille de traiter tous les animaux de la famille et l’environnement (lieux de couchage, pièces, etc.).

    Quelles conséquences sur notre animal ?

    Dans la majorité des cas, les chiens infestés auront des crottes de puces sur leur corps. Pour les voir, il faut utiliser un peigne fin pour soulever le poil. On voit lors des petits points noirs qui sont les déjections des puces. Pour savoir s’il s’agit réellement de leurs déjections, on peut en mouiller quelques-unes. Si elles deviennent rouges, c’est qu’il s’agit bien de sang coagulé qu’elles ont éliminé.

    Les puces peuvent transmettre plusieurs maladies. En général, sur des chiens qui ne sont pas allergiques, la piqûre de puce va entraîner des démangeaisons. L’animal se grattera. En revanche, les sujets allergiques peuvent se faire de sérieuses blessures. « Il se grattent et se mordillent jusqu’au sang pour essayer de se soulager », précise Fabrice Reynaud.

    Chez les sujets jeunes ou âgés, l’infestation par ces parasites peut entraîner une anémie sévère pouvant être mortelle. Enfin, les puces sont porteuses du ténia, plus connu sous le nom de ver solitaire. Elles le transmettent aux animaux en les piquant. On retrouvera alors des vers dans les selles.

    Le traitement

    Pour soigner le ténia, il faut à la fois donner à l’animal un vermifuge tout en le traitant contre les puces. « Si vous ne donnez qu’un vermifuge, les puces continueront de proliférer et de transmettre le ténia. Il faut donc éliminer les parasite et le ver en même temps », ajoute le vétérinaire.

    Les précautions à prendre

    Pour limiter au maximum les risques, il faut traiter son animal soit avec des pipettes (attention il faut une semaine pour qu’elle soit complètement absorbée) soit avec des colliers antipuces ou encore avec des cachets antiparasitaire. Si votre maison est infestée, il faudra la traiter entièrement avec des bombes chimiques ou autres fumigènes.

    *Les chenilles processionnaires du pin

    DR

    Si la plupart du temps, on retrouve ces insectes dans le sud de la France, leur zone d’habitation tend à s’étendre dans tout l’hexagone. Le contact avec les chenilles processionnaires du pin, ou pire leur ingestion, peut avoir de lourdes conséquences.

    Comment et où trouver des chenilles processionnaires ?

    C’est au printemps qu’on les voit le plus. Elles sont dans des nids blancs dans les pins et elles descendent le long de l’arbre en procession pour aller s’enterrer sous la terre. 

    Quelles conséquences sur notre animal ?

    C’est au moment de la descente que les chenilles balancent des poils urticants sur le sol. Le chien peut jouer avec la chenille ou se prendre des poils urticants dans les yeux. Ces insectes libèrent des toxines qui détruisent toute source de protéines. Du coup, certains chiens perdent un bout de leur langue par nécrose après avoir été en contact avec des poils urticants. 

    Le signe que les propriétaires voient le plus est la langue qui triple de volume et une forte salivation chez leur animal.

    Les précautions à prendre

    Lors des promenades dans des zones à risque, il faut vérifier le sol mais surtout le haut des arbres.

    Le traitement

    Il faut bien rincer à l’eau la bouche du chien ou du chat. Ensuite, aller directement chez le vétérinaire qui donnera de la cortisone à haute dose, des antalgiques contre la douleur. Il faudra même aller jusqu’à la perfusion en fonction des cas. « On procède toujours à une couverture antibiotique car on a des phénomènes de nécrose qui touchent surtout la langue mais qui peuvent potentiellement s'étendre à l’œsophage et entraîner des vomissements», souligne Fabrice Reynaud.

    *Les moustiques :

    Shutterstock

    Une piqûre de moustique c’est toujours désagréable, ça gratte, ça crée des rougeurs mais cela peut surtout transmettre des maladies très graves, qui peuvent, à long terme conduire au décès de votre animal. Le Sud est touché par un moustique appelé phlébotome. Mais à cause du réchauffement climatique, entre autre, la limite remonte vers le Nord.

    Où et quand trouver des moustiques ?

    Les moustiques aiment sortir le soir ou vivent de préférence en zone humide, près des points d’eau. En Camargue par exemple, il y a un énorme foyer de moustiques.

    Quelles conséquences sur notre animal ?

    *La leishmaniose : c’est une maladie transmise par les phlébotomes. Ce moustique abrite un parasite qui peut dérégler le système immunitaire du chien, la leishmaniose peut se déclencher plusieurs années après que l’animal a été piqué. Les symptômes sont un amaigrissement considérable du chien, des saignements au niveau de la truffe ou encore des ganglions gonflés.

    *Les vers de cœur : dans le sud, il y a un autre moustique qui s’appelle Culex pipiens. Il transmet la dirofilariose. Seules les femelles moustiques transmettent des larves de vers qui vont rester à peu près 6 mois au niveau des muscles du chien pour ensuite migrer dans le sang et se transformer en ver adulte. « Les vers deviennent comme de grosses spaghettis qui vont se loger dans l’oreillette droite du cœur », détaille le vétérinaire. Cette maladie entraîne plusieurs réactions : la mort subite du chien ou une forme chronique qui se soigne très mal.

    Les précautions à prendre

    Il faut utiliser des colliers et des pipettes qui agissent sur les moustiques. Il faut bien lire l’emballage avant de les acheter car tous les moyens de protection ne protègent pas contre les phlébotomes. Vous pouvez également utiliser des sprays, mais ils sont moins efficaces. Contre les moustiques culex, une injection existe, peu coûteuse (entre 15 et 45 euros en fonction de la taille du chien). Elle protège l’individu pendant six mois en détruisant les larves.

    En prévention de la leishmaniose, deux vaccins existent depuis quelques années. Il faut se renseigner auprès de son vétérinaire.  

    Le traitement

    Le traitement contre les vers du cœur peut s’avérer dangereux pour l’animal, « malgré les précautions prises lors du traitement (hospitalisation, corticoïde et  administration d'une dose fragmentée du médicament la melarsomine), des risques existent. En tuant les vers, cela peut boucher les artères pulmonaires et entraîner une insuffisance respiratoire parfois mortelle », ajoute Fabrice Reynaud. Il précise que le suivi est long pour espérer une éventuelle guérison.

    Les conseils pour passer de bonnes vacances avec son chien

    http://www.animaux-online.com/article,lecture,1080_tiques-puces-vers-comment-bien-les-proteger-contre-les-parasites-.html 

    http://www.animaux-online.com/article,lecture,1299_sante-du-chien-les-tiques-en-5-questions.html

    Les aoutats, des insectes sans danger

    Propriétaires de chiens et de chats, faites attention aux aoutats. Ces petits insectes appelés les poux rouges ou araignées rouges apparaissent généralement à l’automne, en octobre et novembre. Ils vivent dans les herbes des jardins essentiellement. Ils créent des lésions plus ou moins grandes sur la peau de l’animal et de fortes démangeaisons. Mais leur piqûre en elle-même n’est pas grave et reste indolore. Toutefois, les blessures ouvertes liées au grattage intense doivent être surveillées pour éviter l’infection.

     


    Autres articles à lire

  • Mon chat aussi a un cœur !

    ChatsLe chat peut, comme le chien, connaître des problèmes cardiovasculaires. On le sait moins car les signes qui trahissent cette maladie sont, chez lui, plus discrets…

    04 Février 2019
  • Mon chat a attrapé un coryza. Que faire?

    ChatsYeux rouges larmoyants, écoulement nasal et éternuements chez un chat susceptible d’avoir croisé un congénère contaminé : voilà qui ressemble fort à un coryza.

    21 Juillet 2016
  • Quand je nettoie ses oreilles, le coton est tout noir. Pourquoi ?

    ChatsLa présence, en abondance, de cérumen brun très foncé dans les oreilles d’un chien ou d’un chat peut être le signe d’une affection auriculaire appelée 'gale d'oreille'.

    04 Novembre 2018
  • Mon chat fait de l'asthme

    ChatsL’asthme n’est pas réservé aux humains! Nos petits félins peuvent également être atteints, principalement en raison d’une allergie qu’il va falloir identifier tout en traitant la maladie pour éviter la survenue de nouvelles crises…

    07 Septembre 2017
  • Mon chat vomit régulièrement, est-il malade ?

    ChatsLe chat est une espèce qui vomit facilement, mais il est important de savoir faire la différence entre des vomissements « physiologiques » et « pathologiques ». Suivant la fréquence des vomissements, le contenu expulse, les symptômes éventuellement associés... il peut être ou non nécessaire de consulter votre vétérinaire.

    09 Juillet 2019
  • Le rappel des vaccinations

    ChatsLa vaccination est un moment important dans la vie de nos chats et chiens. Lors de la visite annuelle chez le vétérinaire, ce dernier en profite souvent pour faire les rappels et mettre à jour le carnet de vaccinations. Un document sanitaire indispensable lorsqu'on confie son animal ou qu'on voyage avec lui…

    15 Juin 2018
  • Chien et chat : peuvent-ils être cardiaques ?

    ChatsLes affections cardiaques sont fréquentes surtout chez le chien (10 % d’entre eux) mais aussi chez le chat. Elles peuvent être présentes dès la naissance ou survenir au cours de la vie de l’animal.

    10 Novembre 2018
  • Croquettes, pâtées, nourriture maison : quelle est la gamelle idéale ?

    ChatsDans son livre « Vous êtes fous de leur faire avaler ça ! », la journaliste Morgane Kergoat donne les clés essentielles pour bien nourrir ses chiens et ses chats, et prendre ainsi soin de leur santé.

    24 Octobre 2017
  • Chien et chat : leur repas de Noël

    ChatsEt si vous invitiez vos animaux à votre table de Noël ? Pas sur la nappe, mais en concoctant aux fourneaux pour vous et pour eux quatre plats de fête. Nos recettes et nos conseils.

    20 Décembre 2018
  • Peut-il me transmettre ses maladies ?

    ChatsDes maladies transmissibles à l’homme, il peut en contracter toute l’année. Mais le risque est encore accru en vacances, en raison de nouvelles activités et d’une vigilance en berne. C’est donc au retour des congés ou après que le diagnostic risque de tomber !

    02 Décembre 2015
  • Gare aux accidents domestiques

    ChatsCurieux, rapides, inexpérimentés, chatons et chiots sont les premières victimes des accidents domestiques. Avec eux, il faut anticiper tous les dangers!

    07 Août 2017
  • Les chats stérilisés sont en meilleure santé et vivent plus vieux

    ChatsLa dernière étude de la SPA sur la stérilisation des chats dévoile que celle-ci est bénéfique en plusieurs points : plus longue espérance de vie, moins de maladies, moins d’abandons…

    20 Juin 2019
  • Que faire avec un chaton trouvé ?

    ChatsTrouver un chaton seul en apparence, quoi de plus banal ? Cela arrive à la campagne mais aussi en ville lorsque la mère chatte a été victime d’un accident de la circulation…

    18 Août 2018
  • Cécité, malvoyance: pourquoi ça arrive?

    ChatsL’altération de la vue, complète ou partielle, ne frappe pas uniquement des animaux âgés. Les jeunes peuvent aussi être touchés, le plus souvent pour des raisons génétiques ou à la suite d’un traumatisme.

    06 Mai 2017
  • Protéger l’homme en traitant les parasites des animaux domestiques

    ChatsHôtes privilégiés de divers parasites externes et internes, les animaux de compagnie peuvent être, malgré eux, un relais pour certaines maladies transmises chez l’homme par les parasites de nos animaux (zoonoses). La prévention est la meilleure arme contre ce risque potentiel.

    26 Mars 2019
  • La stérilisation précoce pour lutter contre les abandons

    Chats300 000 exemplaires d’une brochure d’information sera distribuée aux propriétaires de chats pour les sensibiliser à la stérilisation précoce, dès 4 mois. Selon le Conseil national de la protection animale, ce serait le moyen le plus efficace pour lutter contre la prolifération des chats et leur abandon.

    27 Mai 2019
  • Comment gérer les chaleurs ?

    ChatsPour les propriétaires n’ayant pas fait stériliser leurs chiennes ou leurs chattes, cette période peut vite virer au casse-tête!

    20 Juillet 2016
  • Mon chat a un FIV

    ChatsEn cas de contamination par un rétrovirus (Feline Immunodeficiency Virus), la vie du chat bascule: malade à vie, il devient plus sensible à d’autres infections. C’est pourquoi le FIV est surnommé communément le «sida du chat».

    06 Août 2017
  • Races : quand la popularité devient néfaste

    ChatsComme on dit, la célébrité n’arrive jamais seule. Chez les races de chiens ou de chats, elle peut venir avec son lot de maladies génétiques…

    03 Janvier 2019
  • Traitement antipuces, quand et comment les appliquer ?

    ChatsLes produits antipuces ont récemment beaucoup évolué. L’éfficacité des médicaments a augementé, les formes pharmaceutiques sont devenues plus faciles à administrer et le temps d’action s’est allongé.

    14 Août 2018