Canicule : comment venir en aide aux oiseaux en été ?


  • Canicule : comment venir en aide aux oiseaux en été ?Photo : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Oiseaux

    A chaque saison les oiseaux ont des besoins spécifiques. En été, il faut penser à répondre à leurs besoins en eau.

    Vous êtes habitués à venir en aide aux oiseaux pendant l’hiver ? ne les oubliez pas non plus pendant l’été, et les périodes de fortes chaleurs. Leur installer un point d’eau et favoriser la biodiversité dans votre jardin ou sur votre balcon, leur apportera une aide précieuse.

    DONNER DE L’EAU AUX OISEAUX

    Pourquoi

    En été, particulièrement pendant les périodes de canicule, les oiseaux peuvent souffrir de déshydratation. « Les oiseaux transpirent moins que les mammifères, mais ils perdent néanmoins de l’eau, par leur respiration et lorsqu’ils font leurs déjections » explique Marjorie Poitevin, chargée d’étude à la LPO. Les oiseaux ont également besoin d’eau pour se baigner souligne la spécialiste. « Cela leur permet de se rafraichir, et de se nettoyer, en facilitant le lissage de leur plumage. » Il est donc conseillé d’accompagner les oiseaux en saison chaude, en veillant à mettre à leur disposition un point d’eau adapté.

    Comment

    Pendant l’été, on peut ainsi disposer des abreuvoirs spécialement conçus pour les oiseaux, dans les jardins, mais également en ville, sur les balcons. On peut aussi opter pour une simple coupelle, en veillant toutefois à respecter certaines recommandations. « Surtout, il ne faut pas que le récipient soit trop profond, pour éviter le risque de noyade : chaque année il y a des cas de noyade d’oiseaux, ou de petite faune sauvage dans des bassines » met en garde Roxane Burnel, responsable du programme Refuges LPO. Il faut savoir qu’un oiseau dont le plumage serait trop imbibé d’eau ne peut plus prendre son envol et risque la noyade. « Pour éviter tout risque, on recommande d’opter pour un récipient ne faisant pas plus de 10cm de profondeur, et rempli d’environ 5cm d’eau, détaille Marjorie Poitevin. L’idéal étant une soucoupe, assez large, en terre cuite, pour préserver au maximum la fraicheur. »

    L’emplacement du point d’eau est également important. La LPO recommande de choisir un coin de préférence ombragé, pour éviter que l’eau en devienne trop chaude, et surtout de choisir un endroit dégagé. « Il faut éviter les endroits près des arbustes, ou des buissons, là où des prédateurs, comme le chat, pourraient se cacher » met en garde Roxane Burnel. 

    Autre critère à prendre en compte : l’hygiène, comme l’explique Marjorie Poitevin : « Mieux vaut changer l’eau de l’abreuvoir tous les jours. Ces points d’eau sont des lieux de rassemblement des oiseaux, ce qui peut engendrer un risque de contamination en cas d’oiseau malade. Pour éviter les problèmes, on renouvelle l’eau, et on nettoie de temps en temps le récipient. »

    Shutterstock

    NE PAS LEUR DONNER DE NOURRITURE

    Pour aider au mieux les oiseaux l’été, apportez leur de l’eau, et uniquement de l’eau. Celle du robinet est parfaitement adaptée, il ne faut ajouter aucun liquide ou ingrédient. « Surtout, ne donner pas du lait aux oiseaux, ou une quelconque nourriture. Autant nous invitons les particuliers à nourrir les oiseaux l’hiver, autant nous le déconseillons fortement l’été, insiste Marjorie Poitevin. Il est d’abord inutile de donner des graines aux oiseaux car un bon nombre, à partir du printemps, deviennent insectivores. Il est de plus dangereux de leur déposer des graines ou de la nourriture dans les mangeoires, car avec la chaleur, la nourriture peut devenir rance, et des maladies peuvent se développer, affectant les oiseaux. »

    VEILLER A L’ENVIRONNEMENT

    S’il est déconseillé de nourrir les oiseaux, en revanche, on peut soigner son jardin ou son balcon afin d’offrir un environnement propice à la présence des oiseaux. Plantes, herbes et fleurs favoriseront la reproduction d’insectes, nourriture privilégiée des oiseaux pendant l’été. Dans les jardins, il est ainsi  recommandé de ne pas tondre complètement sa pelouse, mais de laisser des endroits avec des herbes assez hautes. De même, il faut éviter au maximum de traiter votre jardin.

    Attention également à ne pas tailler les haies et les arbres pendant l’été : « Il peut encore y avoir des nids à l’intérieur de ces arbres. Certains oisillons peuvent rester longtemps dépendants de leur parents » informe Marjorie Poitevin.  La LPO recommande ainsi d’attendre octobre pour tailler ses arbres.

    S’ENGAGER TOUT AU LONG DE L’ANNEE

    Vous pouvez également profiter de l’été pour participer l’observatoire « Oiseaux des jardins », coordonné par la LPO et par le Muséum national d’histoire naturelle. Pour s’impliquer dans la préservation de la biodiversité tout au long de l’année, la LPO propose également d’adhérer à son programme « Refuges ». Ce label est décerné aux particuliers, collectivités et entreprises partageant une charte commune, et désireux de préserver la nature et améliorer la biodiversité sur son terrain. Les Refuges LPO sont le 1er réseau de jardins et espaces verts de France. Un réseau qui compte plus de 24 000 refuges, dont près de 22 000 terrains appartenant à des particuliers. L’ensemble représente un total 40 000 hectares.

     

    Oiseau tombé du nid : que faire ?
    En ce qui concerne les oisillons que l’on peut trouver tombés de leur nid, « il n’est pas nécessaire de les emmener systématiquement dans un centre de soin, fait savoir Roxane Burnel. Sauf s’il s’agit d’une urgence absolue, comme un animal blessé ou déshydraté. Il faut savoir que les parents peuvent continuer à nourrir le petit au sol. Pour protéger l’oisillons des prédateurs, on peut le déposer dans une boite en carton, ouverte, suspendue à un arbre. Ses parents sauront le retrouver pour lui donner à manger. »

     

     


    Autres articles à lire

  • En 25 ans, le golfe du Morbihan a perdu 30% de ses oiseaux d’eau

    Faune sauvageLes gestionnaires du golfe du Morbihan viennent de publier le bilan complet du dénombrement des oiseaux d’eau migrateurs et hivernants pour la saison 2015-2016. Ces derniers résultats confirment le fait que le golf continu de se dégrader.

    12 Septembre 2018
  • Ce weekend, comptez les oiseaux pour mieux les protéger

    Faune sauvageLa Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et le Muséum national d’Histoire naturelle organisent les 28 et 29 janvier leur 5e édition de comptage national des oiseaux de jardins, dont certaines espèces sont menacées de disparition.

    24 Janvier 2017
  • Des faucons voyagent en avion

    Faune sauvageInsolite. Un membre de la famille royale d’Arabie saoudite a fait voyager ses 80 faucons par avion. Une vidéo montre ce curieux équipage, en compagnie d’autres passagers.

    03 Février 2017
  • Insecticide interdit : des rapaces protégés empoisonnés dans l'Aveyron

    Faune sauvagePlusieurs associations dénoncent des cas d’oiseaux empoisonnés depuis début 2018 dans les Grands Causses. En cause, un insecticide interdit en France, utilisé illégalement sous forme de pièges contre des animaux jugés « indésirables ».

    06 Juillet 2018
  • Diapo. Un livre de photos pour sublimer les oiseaux

    Faune sauvageLa photographe finlandais Markus Varesvuo présente un nouvel ouvrage réunissant plus de 300 clichés magnifiques, rendant hommage aux oiseaux dans leurs milieux naturels.

    22 Novembre 2017
  • La sexualité de nos animaux 33/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… polygames ou monogames ?

    04 Mai 2016
  • C’est la Journée mondiale des oiseaux migrateurs

    Faune sauvageCe 10 mai est la Journée mondiale des oiseaux migrateurs. Voici quelques idées d’activités organisées à l’occasion de la Fête de la Nature, pour observer différentes espèces d’oiseaux voyageurs, et apprendre à mieux protéger leurs habitats.

    10 Mai 2017
  • Donner du pain aux canards nuit gravement à leur santé

    Faune sauvageNourrir les oiseaux dans les parcs avec un morceau de pain est un geste ancré dans les habitudes, mais qui se révèle néfaste, voire mortel, pour les volatiles.

    09 Mars 2018
  • Les vautours : mieux les connaître pour mieux les protéger

    Faune sauvageÀ l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux vautours, le premier week-end de septembre, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) coordonne une série d’événements, du 19 août au 8 septembre, partout en France.

    21 Août 2017
  • Birdlab : une appli pour aider la science

    Faune sauvageBirdlab revient pour une troisième édition : jusqu’au 31 mars 2017, participez à ce programme scientifique d'observation des oiseaux en téléchargeant l’application sur votre téléphone ou votre tablette.

    06 Décembre 2016
  • Un week-end au balcon : comptez les oiseaux et aidez la science

    Faune sauvageLa 6e édition du comptage national des oiseaux de nos jardins se déroule ce week-end : samedi 27 ou dimanche 28, consacrez une heure aux volatiles autour de chez vous. Vos observations sont précieuses pour la biodiversité.

    25 Janvier 2018
  • Un manchot de Nouvelle-Zélande peut parcourir 7 000 km pour se nourrir

    Faune sauvageUne équipe de recherche internationale vient de découvrir que le gorfou du Fiordland, un manchot de Nouvelle-Zélande, pouvait parcourir jusqu’à 7 000 km en l’espace de 8 semaines, et ce, afin de s’engraisser en prévision de la mue annuelle.

    04 Septembre 2018
  • Mais que font les flamants roses la nuit ?

    Faune sauvageDes chercheurs anglais se sont demandé comment les flamants roses occupaient leurs nuits lorsque les portes du zoo étaient fermées. A leur grande surprise, ces animaux captifs ont gardé les mêmes comportements que les flamants roses sauvages.

    11 Septembre 2018
  • Faune-france.org : le nouvel outil de sciences participatives

    Faune sauvageLa LPO a présenté une nouvelle plateforme en ligne, nationale et interassociative, permettant de réunir l’ensemble des informations sur la faune et la flore issues des observations du grand public.

    03 Juillet 2017
  • Qui sont les oiseaux qui peuplent nos jardins ?

    Faune sauvageAprès une première session en janvier, les amoureux de la nature ou simples curieux sont invités, ce week-end, à observer les oiseaux autour de chez eux pour aider la science. L’occasion d’apprendre à mieux connaître les volatiles.

    25 Mai 2018
  • BirdLab : un jeu interactif pour aider les oiseaux

    Faune sauvageCet hiver, que vous soyez en ville ou à la campagne, observez les oiseaux et partagez vos remarques via l’application BirdLab : cela permet aux chercheurs de récolter de précieuses informations sur le comportement des oiseaux ou bien encore de mieux comprendre l’impact de l’urbanisation sur la biodiversité.

    13 Novembre 2017
  • Une journée pour les vautours

    Faune sauvageEt si vous partiez à la rencontre des vautours ? Le 3 septembre, ces impressionnants charognards seront à l’honneur à l’occasion d’une Journée internationale de sensibilisation. Des rendez-vous qui participent aussi à leur connaissance et à leur protection.

    02 Septembre 2016
  • La stratégie de l'oiseau matinal

    Faune sauvageHuit espèces de mésanges, dont la bleue et la charbonnière sont les plus connues, nichent sur notre territoire. L’hiver venu, elles luttent pour survivre aux basses températures. Pour cela, elles usent de la stratégie dite de « l’oiseau matinal ». Animaux-online décrypte ce comportement.

    30 Décembre 2015
  • Les nuits de la chouette débutent ce soir

    Faune sauvageLe site du pont du Gard inaugure l’événement, ce 8 mars, avec une première opération de sensibilisation à la préservation du rapace nocturne. La douzième Nuit de la chouette se poursuit ce week-end partout en France.

    08 Mars 2017
  • Vienne : des singes dans la vallée

    Faune sauvageDans la Vienne, les noms des grandes primatologues se rappellent à notre esprit dès les premiers pas accomplis, à la rencontre des 400 primates du parc de la Vallée des singes. Diane Fossey qui a vécu au Rwanda avec les gorilles des montagnes. Claudine André qui a fondé Lola ya bonobo en République démocratique du Congo, ou encore l’Anglaise Jane Goodall qui agit pour la protection des chimpanzés en Afrique.

    27 Octobre 2015