En Islande, un sanctuaire unique au monde accueillera les bélugas


  • En Islande, un sanctuaire unique au monde accueillera les bélugasPhoto : SEA LIFE TRUST Beluga Whale Sanctuary
  • Faune sauvage/ Océans

    Ce projet de refuge marin, initié par deux ONG, pourrait accueillir près de 3000 cétacés actuellement en captivité, et ouvrir la voie à la fin de la captivité des dauphins et des baleines.

    Avec AFP.

    Deux bélugas évoluant dans un aquarium de Shanghai vont traverser le globe pour poursuivre leur vie en Islande, dans un sanctuaire marin unique au monde qui pourrait accueillir près de 3000 cétacés actuellement en captivité. « Petite blanche » et « Petite grise », deux femelles de 12 ans, vont quitter Changfeng Ocean World, propriété du groupe de loisirs Merlin Entertainement (Lego Land, Tussauds group) pour la baie de Klettsvik, en Islande, ont annoncé mardi l'association Sea Life Trust, initiateur du projet avec l'organisation Whale and Dolphin Conservation, lors d'une conférence à l'aquarium de Londres.

    Le voyage des bélgas jusque au sanctuaire - SEA LIFE TRUST Beluga Whale Sanctuary

    Ces animaux d'environ 900 kilos et quatre mètres de long changeront de vie au printemps 2019. Au terme d'un périple de trente heures pendant lequel ils seront transportés, à moitié recouverts d'eau, par les airs, la terre et la mer, ils arriveront dans cette baie de 32.000 m2 et jusqu'à 10 mètres de profondeur, louée pour ce projet.

    Sensibiliser au sort des cétacés captifs

    En Islande, les deux bélugas -ou baleines blanches- continueront à bénéficier de soins, de crainte qu'ils ne parviennent à survivre seuls dans la nature. Mais aussi à évoluer sous l'oeil des touristes. Un centre d'accueil de visiteurs est en effet en construction afin d'expliquer le but du sanctuaire. De petits groupes pourront approcher les bélugas en bateau. « Nous espérons qu'en montrant le chemin avec notre sanctuaire, nous encouragerons la réintégration de davantage de baleines captives dans des environnements naturels et, un jour, nous mettrons fin aux spectacles avec des baleines et des dauphins », a déclaré Andy Bool, responsable de l'association Sea Life Trust. Il compte faire du sanctuaire une « base de renommée mondiale en matière de recherche sur les bélugas », une espèce menacée.

    L'entrainement incoutournable pour retourner à la vie sauvage -SEA LIFE TRUST Beluga Whale Sanctuary

    Un entrainement pour retrouver la vie sauvage

    C'est aussi dans la baie de Klettsvik qu'avait été relâché l'orque Keiko, héros du film « Sauvez Willy » mais il n'avait pu s'adapter à son nouvel environnement et avait fini par mourir dix-huit mois plus tard. Pour se préparer à leur nouvel espace de vie, les baleines de Shanghai sont actuellement entraînées à retenir leur respiration plus longtemps, mais aussi à gonfler leur musculature pour faire face aux marées et aux courants, et à prendre un peu de graisse pour affronter les froides températures islandaises.

    Le projet de sanctuaire, dont le coût total n'a pas été dévoilé, a démarré avec une donation de plusieurs millions de livres de Merlin Entertainment, devant être complétée par une levée de fonds. Des militants de défense des animaux ont souligné l'ironie du choix de l'Islande comme lieu d'accueil de ce sanctuaire, ce pays défiant ouvertement une interdiction internationale de chasser les baleines.

    Petit gris teste son souffle - SEA LIFE TRUST Beluga Whale Sanctuary

    Plus de 3.000 baleines et dauphins vivent en captivité et d'autres bélugas pourraient rejoindre « Petite blanche » et « Petite grise ». Un troisième béluga, « Jun Jun », vivait à l'aquarium de Shanghai, jusqu'à sa mort en juin 2017 à l'âge de 17 ans. Les bélugas vivent entre 40 et 60 ans et « il existe maintenant une réelle alternative pour ces animaux », a dit à l'AFP M. Bool. Cathy Williamson, de l'organisation Whale and Dolphin Conservation a estimé que l'engouement du public pour les parcs aquatiques déclinait. Selon elle, « le premier sanctuaire au monde pour les baleines ouvre un chemin vers la fin de la captivité des dauphins et des baleines. »

    La baie de Klettsvik, en Islande, où se trouve le sanctuaire -SEA LIFE TRUST Beluga Whale Sanctuary

    Autres articles à lire

  • Dans l’Arctique canadien avec la licorne de mer

    Faune sauvageDe tous les cétacés, le narval est celui qui a sollicité le plus l’imagination des scientifiques. À quoi donc servait sa corne torsadée, cette unique défense, apanage des mâles, à quelques exceptions près ? Un mystère en partie résolu…

    08 Janvier 2018
  • Journée mondiale des océans : comment lutter contre le plastique ?

    Faune sauvageVendredi 8 juin est une journée internationale de sensibilisation au sort des océans. Cette année, elle est centrée sur le thème de la pollution plastique, qui tue 1 million d'oiseaux de mer et 100 000 mammifères marins par an.

    08 Juin 2018
  • Amazonie : découverte de 6 nouvelles espèces de poissons-chats

    Faune sauvageLa forêt amazonienne n’a pas fini de révéler ses secrets puisque 6 nouvelles espèces de poissons-chats (un peu particulières) viennent d’être découvertes. Leur spécificité ? Une tête recouverte de tentacules !

    11 Février 2019
  • Un bébé phoque blessé recueilli par l’Aquarium de Biarritz

    Faune sauvageTrès certainement séparé de sa mère à cause des courants, ce bébé phoque blessé et affamé a été pris en charge par le centre de soins de l’Aquarium de Biarritz. Malgré des soins quotidiens, cette petite femelle ne semble pas encore sortie d’affaire.

    14 Janvier 2019
  • Perturbateurs endocriniens : des dauphins de Floride contaminés

    Faune sauvageDes chercheurs américains ont découvert des phtalates dans l’urine de plusieurs dauphins. La source de cette contamination et les effets sur leur santé restent pour l’instant inconnus.

    06 Septembre 2018
  • La spectaculaire migration des crabes rouges

    Faune sauvageSituée au large des côtes australiennes, en plein océan Indien, la petite île de Christmas est chaque année, dès les premières pluies, le théâtre de la migration de dizaines de millions de crabes rouges vers la mer.

    06 Octobre 2019
  • La vidéo d’une écrevisse rescapée fait le tour du monde

    Faune sauvageOn y voit une écrevisse qui se mutile une patte pour éviter d’être ébouillantée vivante.

    06 Juin 2018
  • Les grands-mères orques participent à la survie des petits

    Faune sauvageLes orques qui ont encore leur grand-mère maternelle survivent plus longtemps que les autres, surtout quand le poisson est rare, rapportent des scientifiques lundi dans une étude qui ajoute une pierre à la connaissance d'un phénomène rare chez les mammifères : la ménopause.

    10 Décembre 2019
  • Hécatombe de requins à Nausicaà : que s’est-il passé ?

    Faune sauvageDepuis 2011, trente requins marteaux ont été capturés dans leur milieu naturel par l'aquarium de Boulogne-sur-Mer, Nausicaà. Aucun n’a survécu. Selon les experts, ces décès prématurés montrent un manque de connaissances et de prise en compte des besoins naturels de cette espèce menacée.

    29 Avril 2019
  • Comment sauver le phoque moine ?

    Faune sauvageIl est aujourd’hui le phoque le plus menacé sur la planète. 600 à 700 se répartiraient sur l’est de la Méditerranée et sur quelques côtes atlantiques. A Monaco, à l’occasion de l’OceanWeek, organisé par La Fondation Prince Albert II de Monaco, une journée à été consacrée aux moyens mis en œuvre pour sa préservation.

    18 Avril 2018
  • Biodiversité : les aires marines protégées sont-elles efficaces ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-portugaise s'est intéressée à l'efficacité des aires marines selon leurs réglementations. Résultat, si la zone n'est que faiblement protégée, aucun bénéfice écologique n'est observé.

    05 Septembre 2018
  • Une « pouponnière de requins » découverte dans les eaux irlandaises

    Faune sauvageDes milliers d’œufs de requins réunis au même endroit, voilà ce qu’ont découvert des chercheurs en enquêtant sur les récifs coralliens irlandais.

    17 Novembre 2018
  • Comment agir pour la protection des mammifères marins ?

    Faune sauvageAlors que la Journée internationale de la baleine vient d’avoir lieu, le 19 février, Sandra Guyomard, présidente de l’association Réseau-Cétacés, nous parle plus en détail de l’importance de sensibiliser le public à la condition des cétacés et aux actions que l’on peut mener à son échelle.

    21 Février 2019
  • La sexualité de nos animaux 39/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… le fétichisme.

    10 Mai 2016
  • Observez les phoques moines grâce à Youtube

    Faune sauvageCette espèce très menacée et difficile à observer, est désormais placée sous la surveillance de caméras installées sur une plage d’Hawaï. Ce dispositif, relayé sur Youtube, permet à la fois de contribuer à la protection de l’animal et de découvrir ces mammifères.

    18 Juillet 2017
  • 19 février : Journée mondiale de la baleine

    Faune sauvageLe 19 février est la Journée mondiale de la baleine. Par extension, cette journée est également consacrée à la défense et la protection de l'ensemble des mammifères marins et autres habitants aquatiques, comme les requins-baleines. Daniel Jouannet, membre actif de l’association Megaptera, explique en quoi consiste le programme de suivi du plus grand poisson cartilagineux au large de Djibouti, en Afrique de l’Ouest.

    19 Février 2016
  • Chant de baleines : l’histoire incroyable des premiers enregistrements

    Faune sauvageSeuls les oiseaux, les humains et les cétacés – particulièrement les baleines – sont capables de chanter. C’est-à-dire d'utiliser un langage composé de phrases, avec des motifs qui se répètent dans le temps. Olivier Adam, commissaire de l’exposition Baleinopolis et spécialiste de la bioacoustique, nous raconte l’histoire incroyable de cette découverte.

    04 Octobre 2019
  • Biodiversité : la Nouvelle-Calédonie passée au crible

    Faune sauvageMenée conjointement par le Muséum national d’histoire naturelle et Pro-Natura International, le programme d’exploration baptisé « La planète revisitée » s’attaque à la Nouvelle-Calédonie. Le but ? Réaliser un inventaire de la biodiversité marine et terrestre.

    19 Octobre 2016
  • Un navire de pêche arraisonné en Afrique pour pêche aux ailerons

    Faune sauvageUne opération conjointe entre les autorités locales et les défenseurs de la mer a permis une descente sur une opération d’aileronnage de requins par un navire de pêche européen au large des côtes d’Afrique Centrale.

    01 Octobre 2018
  • Découverte du premier 'piranha' amateur de chair

    Faune sauvageUn fossile de poisson ayant vécu il y a plus de 150 millions d’années a été découvert en Allemagne. Ses dents et sa mâchoire suggèrent qu’il serait le premier poisson osseux à avoir mangé d’autres… poissons !

    25 Octobre 2018