Dans la Syrie en guerre, un improbable refuge pour chats


  • Dans la Syrie en guerre, un improbable refuge pour chatsPhoto : Twitter @theAleppoCatman
  • Vivre ensemble

    Mohamad Alaa Jalil est surnommé « l'homme aux chats ». Après avoir ouvert un premier centre de soin pour félins dans la province d’Alep, il a été contraint de déménager à Kafr Naha, plus au nord, à cause des bombardements. 

    Kafr Naha -AFP

    Avec ses mains, Mohamad maintient immobile une chatte enceinte pour qu'elle puisse subir un examen échographique. Passionné par les chats depuis sa plus tendre enfance, ce Syrien a créé en zone rebelle un improbable centre de soins pour ces animaux. Depuis 2017, le refuge pour chats et sa petite clinique vétérinaire établis à Kafr Naha, dans la province septentrionale d'Alep, a accueilli plusieurs centaines de félins, mais aussi d'autres animaux.

    Vidéo

    « Si vous voulez faire preuve de compassion avec les gens, commencez d'abord par faire preuve de compassion envers les autres » êtres vivants, déclare Mohamad Alaa Jalil qui a baptisé son centre « Ernesto », du nom de son chat favori, à la fourrure touffue. Cet homme de 43 ans qui a grandi à Alep, la deuxième ville du pays, était électricien avant le début de la guerre en 2011. Il raconte qu'il se rendait alors chaque jour auprès des bouchers pour récupérer des restes de viande qu'il distribuait aux chats du quartier.

    Lorsque la guerre éclate, il se reconvertit en chauffeur d'ambulance, une activité qui ne l'empêche pas de continuer à nourrir les chats autour de lui. Mais la ville est divisée entre une partie rebelle et une autre gouvernementale et les violences commencent à faire rage. De nombreux habitants sont contraints de fuir Alep, certains laissant derrière eux leur animal domestique.

    « L'homme aux chats »

    Vite appelé « l'homme aux chats d'Alep », il recueille ainsi pas moins de 170 petits félins. Et de fil en aiguille, grâce à des dons d'amis et d'amoureux des bêtes, en particulier étrangers, il crée un premier centre de soins pour chats. Mais à la fin 2016, le régime intensifie ses bombardements meurtriers contre les quartiers rebelles puis reprend le contrôle de l'ensemble de la cité. « Nous avons fui d'un quartier à l'autre, puis nous avons dû quitter la ville », se souvient Mohamad. Déterminé à ne pas laisser derrière lui tous ces animaux, il réussit, avec l'aide d'autres passionnés, à faire sortir de la ville 22 chats. Parmi eux : Sukhoi, nommé ainsi d'après les avions de combat furtifs de la Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad. « Tel un Sukhoi, il se faufilait furtivement parmi les autres chats - et réussissait à leur voler de la nourriture sous leur nez », dit-il, amusé, à l'AFP.

    Mohamad Alaa Jalil - Twitter @theAleppoCatman 

    La guerre en Syrie a fait depuis 2011 plus de 350.000 morts et a déplacé plus de la moitié de la population. Les animaux n'ont pas échappé aux violences. Mohamad s'est installé début 2017 à Kafr Naha, où il a créé un nouveau centre qui accueille en ce moment 18 chats. Outre deux copieux repas offerts par jour, le centre leur fournit des soins prodigués par un vétérinaire diplômé. Et il ne se limite pas aux chats. « Nous traitons gratuitement tous les genres d'animaux : des chevaux, des vaches et même des poules », explique Mohamad. La clinique, qui fait l'objet de campagnes de financement participatif, a déjà réalisé 7.000 actes médicaux gratuits en moins d'un an.

    Nouvelles naissances

    Les clients sont souvent surpris par la qualité des soins. L'un d'eux, Mohamad Watar, s'y est rendu pour faire soigner son chat à la suite d'une intoxication alimentaire. « Je suis extrêmement surpris de voir un projet pareil prendre vie dans un contexte de guerre », dit-il. « Je les ai vus traiter toutes sortes d'animaux, c'est vraiment magnifique ». Pourtant, la guerre n'est jamais très loin: le bâtiment principal du centre porte les stigmates des tirs que s'échangent rebelles et forces pro-régime. Le mois dernier, un jeune garçon a été blessé par balles près de la clinique, selon la page Facebook en anglais du centre.

    Les animaux aussi souffrent de blessures de guerre, affirme à l'AFP le vétérinaire du centre, Mohamad Youssef. Mais l'équipe est confrontée à de « graves pénuries de médicaments vétérinaires pour les blessures ainsi que de vaccins », ajoute-t-il. La fierté du centre réside dans son équipement d'échographie pour les chattes. « Nous les examinons et établissons le nombre de foetus qu'il y a et la date de naissance prévue, et nous nous préparons à accueillir de nouvelles naissances », se réjouit le vétérinaire.


    Autres articles à lire

  • Le chien, le meilleur ami de la femme

    Vivre ensembleDans son livre Blouse blanche et poils de chiens, Valérie Fromantin, infirmière à l’institut Curie et docteur en sciences, retrace l’incroyable parcours qui l’a amenée à développer le projet « KDog » permettant de détecter précocement le cancer du sein grâce à l’odorat des chiens. Rencontre.

    20 Avril 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Jocelyne Porcher

    Vivre ensembleJocelyne Porcher est directrice de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    26 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Caroline Gilbert

    Vivre ensembleCaroline Gilbert est vétérinaire, éthologue et maître de conférences à l’école nationale vétérinaire d’Alfort. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    27 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sonia Kischkewitz

    Vivre ensembleSonia Kischkewitz est éducateur canin. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    07 Septembre 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Antoine Bouvresse

    Vivre ensembleAntoine Bouvresse est vétérinaire comportementaliste. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    28 Septembre 2016
  • Université d'été de l'animal 2017 : Christine Rollard

    Vivre ensembleChristine Rollard est enseignante-chercheuse et arachnologue au Muséum national d’histoire naturelle. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, intitulée « Approche soyeuse sur les capacités des 'aragnes' ». Rencontre.

    06 Juillet 2017
  • Agatha Liévin Bazin : Des oiseaux plein la tête

    Vivre ensembleA l’occasion de l’université d’été de l’animal, organisée par la journaliste Yolaine de la Bigne du 24 au 26 août 2018 au château de la Bourbansais en Bretagne, Agatha Liévin-Bazin dévoilera tout sur l’intelligence des crânes de piafs… euh des oiseaux ! Rencontre…

    10 Août 2018
  • Delphinariums : vers la fin de la captivité ?

    Vivre ensembleDe l’autre côté de l’Atlantique, les défenseurs de la cause animale se mobilisent aussi devant les delphinariums. Tout comme en France, les activistes dénoncent la captivité, les conditions de vie des cétacés dans les parcs et militent pour la fin des delphinariums.

    25 Juillet 2018
  • Kalina Raskin : le vivant pour inspiration

    Vivre ensembleNe vous y trompez pas. Ce sourire malicieux cache une âme engagée qui s’inspire du vivant pour développer une science responsable et durable. Une volonté qui a mené cette ingénieure physico-chimiste et docteure en biologie vers le biomimétisme. Elle exposera cette science à l’université d’été du 24 au 26 août au château de la Bourbansais.

    15 Août 2018
  • Que faire de son corps après sa mort?

    Vivre ensembleAvec une espérance de vie bien plus courte que la nôtre, nos petits compagnons finissent tôt ou tard par disparaître. Se pose alors la question de savoir quoi faire de leur corps…

    09 Avril 2017
  • Au programme de Pet Revolution : comportements répétitifs des animaux

    Vivre ensembleVétérinaire, résidente en médecine du comportement au centre hospitalier universitaire vétérinaire d'Alfort (Chuva) de l’école nationale vétérinaire d’Alfort, Emmanuelle Titeux présentera lors du séminaire Pet Revolution, L’Animal en marche, les 30 octobre et 1er septembre prochains, son travail sur les liens entre les comportements répétitifs des animaux et leur mal-être.

    14 Août 2017
  • Université d'été de l'animal 2017 : Sabrina Krief

    Vivre ensembleSabrina Krief est primatologue et Maître de Conférence au Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, sur « Les chimpanzés médecins». Rencontre :

    21 Juillet 2017
  • Comment aider son enfant à faire le deuil de son animal ?

    Vivre ensembleAnnique Lavergne est docteur en psychologie et spécialiste du deuil animalier au Canada. Elle publie un livre à destination des enfants pour les aider à surmonter la douloureuse perte d’un compagnon. Entretien.

    17 Juillet 2018
  • Caroline Gilbert, « Bien-être et bientraitance, quoi de neuf ? »

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Le Dr Caroline Gilbert présentera une intervention intitulée « Bien-être et bientraitance, quoi de neuf ? ».

    22 Août 2017
  • Seniors : la promenade du chien, excellente pour la santé

    Vivre ensembleDes chercheurs britanniques ont montré que les seniors propriétaires de chiens marchent 22 minutes de plus par jour, en moyenne, que ceux qui n’en ont pas. Une étude de plus venant prouver les bienfaits mutuels que s’apportent l’homme et l’animal.

    28 Août 2017
  • Les Britanniques inquiets de l’importation de maladies canines

    Vivre ensembleDepuis la fin de la quarantaine prononcée en février 2000, les chats et les chiens de compagnie peuvent entrer librement sur le territoire britannique. La communauté vétérinaire s'inquiète du risque de contamination que ces échanges représentent pour les animaux insulaires.

    22 Avril 2016
  • Les bacheliers planchent sur le rapport homme-animal

    Vivre ensembleLe sujet du bac de français 2018, soumis aux élèves de première des filières S et ES, avait pour thème les hommes face aux animaux. Les élèves ont notamment été amenés à s’interroger sur la cruauté des hommes, et le droit des animaux.

    19 Juin 2018
  • Raphaël Gamand, le dompteur de fourmis

    Vivre ensembleCet ingénieur agronome, co-fondateur de la société Insecto, a mis sur pied un programme de vulgarisation scientifique qui permet de mieux connaître les insectes. A l’université d’été de l’animal, qui se tiendra du 24 au 26 août au château de la Bourbansais, Raphaël Gamand parlera plus particulièrement des fourmis…

    13 Août 2018
  • Le concept one health, c'est aussi pour eux

    Vivre ensembleCe concept part du principe que la santé humaine est intimement liée à la santé des animaux, à celle de l’environnement, et réciproquement ! L’amélioration des unes passant nécessairement par l’amélioration des autres… Décryptage sur Animaux-online.

    01 Janvier 2016
  • Les intervenants de Dog Revolution : Serge Pautot

    Vivre ensembleSerge Pautot est avocat au barreau de Marseille. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    23 Septembre 2016