Qui sont les oiseaux qui peuplent nos jardins ?


  • Qui sont les oiseaux qui peuplent nos jardins ?Photo : Verdier d'Europe - Shutterstock
  • Faune sauvage/ Oiseaux

    Après une première session en janvier, les amoureux de la nature ou simples curieux sont invités, ce week-end, à observer les oiseaux autour de chez eux pour aider la science. L’occasion d’apprendre à mieux connaître les volatiles. 

    La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), organisent, pour la sixième année consécutive, une grande opération de comptage des oiseaux des jardins, les 26 et 27 mai prochains. Depuis 2013, deux comptages par an sont organisés, un en janvier et un en mai. Le but étant de récolter le plus grand nombre de données possible grâce aux observations de tous les participants afin de permettre aux scientifiques d’évaluer au mieux l’état de notre population d’oiseaux et de mettre en place des mesures de protection adaptées. L’enjeu est donc de taille.

    En janvier 2018, les organisateurs ont enregistré un taux record de participation avec près de 10 000 jardins observés. Les données récoltées ont permis de décompter une population nombreuse de gros-becs casse-noyaux et de mésanges noires. « On pense qu’il y a eu un réel manque de graines dans les forêts du nord de l’Europe, ce qui a poussé la population de gros-becs casse-noyaux de cette région à venir chercher de la nourriture chez nous », analyse Marjorie Poitevin, animatrice du programme.

    Hirondelles - Shutterstock 

    « Normalement, beaucoup de ces oiseaux ont dû repartir de nos territoires à l’arrivée de la belle saison. Mais certains devraient rester, cela fait partie des choses que l’on aimerait évaluer avec ce nouveau comptage de mai. On s’intéresse également à la situation des hirondelles, car ces dernières semaines, nous avons pu constater une raréfaction de leur présence », ajoute l’organisatrice.

    Deux millions et demi de données récoltées

    Depuis son lancement en 2013, ce programme de comptage national des oiseaux de jardin a permis de récolter près de deux millions et demi de données. Ces dernières ont fait l’objet d’une thèse au sein du Muséum national d’histoire naturelle, qui a notamment démontré l’utilité du nourrissage des oiseaux en hiver dans les zones agricoles denses, où il apparaît que les oiseaux ont plus de mal à trouver de la nourriture. « Cette étude est très importante car elle est entièrement basée sur les données issues de l’observation citoyenne, souligne Marjorie Poitevin. Ces résultats, scientifiquement exploitables, permettent de faire avancer nos connaissances sur le déclin général du nombre d'oiseaux, y compris des espèces communes aujourd’hui devenues vulnérables, comme le verdier d’Europe ».

    Comment participer ?

    Pour participer, nul besoin d’être un expert. La LPO et le MNHN détaillent la marche à suivre :

    • Choisir un jour d’observation, samedi 27 ou dimanche 28 janvier, et un créneau d’une heure, idéalement en fin de matinée ou en début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes.
    • Trouver un lieu d’observation, un jardin ou un balcon, en ville ou à la campagne. Un parc public peut également servir de lieu d’observation.
    • Compter et noter durant une heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Pour les reconnaître plus facilement, une fiche d’aide est à la disposition des participants.
    • Transmettre les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr.

    Parce qu’il n’est pas toujours évident d’identifier un oiseau, les organisateurs invitent les participants qui auraient des doutes sur les espèces observées à envoyer une photographie du volatile (une fois inscrit sur le site oiseauxdesjardins.fr) pour obtenir l’aide des experts. Tous à vos jardins !


    Autres articles à lire

  • En France, les cigognes commencent à se sédentariser

    Faune sauvageSi vous vous rendez dans le Parc des oiseaux de Villars-les-Dombes (01), vous apercevrez pendant votre visite de charmants squatteurs : les cigognes. Elles ne font pas partie du parc à proprement parler, mais toutes les conditions sont réunies pour qu’elles y installent leurs nids de manière permanente...

    14 Août 2019
  • Faune-france.org : le nouvel outil de sciences participatives

    Faune sauvageLa LPO a présenté une nouvelle plateforme en ligne, nationale et interassociative, permettant de réunir l’ensemble des informations sur la faune et la flore issues des observations du grand public.

    03 Juillet 2017
  • Bretagne : le grand gravelot en danger

    Faune sauvageLa survie du grand gravelot, un oiseau migrateur présent sur certaines îles bretonnes, «est menacée» a alerté vendredi le sous-préfet de Brest, assurant qu’il y avait « urgence à trouver des solutions de préservation» alors qu’il reste moins de 200 couples en France.

    05 Février 2019
  • En ville, pourquoi les pigeons perdent-ils leurs doigts ?

    Faune sauvageAvec d’importantes infirmités aux pattes, les pigeons entretiennent leur mauvaise réputation et l’idée reçue selon laquelle ils seraient malades. Pourtant, une nouvelle étude française révèle que ces mutilations sont mécaniques et provoquées par l’activité humaine. Explications.

    14 Novembre 2019
  • Pingouin ou manchot, quelle différence ?

    Faune sauvageEn cette Journée mondiale du manchot, Animaux-Online vous explique ce qui différencie cet animal du pingouin. Promis, après cet article, vous ne ferez plus jamais l’erreur !

    25 Avril 2019
  • Journées européennes de la migration : spectacle garanti à coup sûr !

    Faune sauvageLes 6 et 7 octobre prochains, des dizaines de milliers de regards se tourneront vers le ciel, dans toute l’Europe, à l’occasion des journées européennes de la migration : l’EuroBirdwatch.

    05 Octobre 2018
  • Comment aider les oiseaux victimes du froid ?

    Faune sauvageLe gel et la neige qui se sont abattus soudainement sur la France menacent de nombreux animaux. Avec l’arrivée du froid, l‘accès aux ressources devient difficile ou impossible pour les oiseaux qui s’épuisent rapidement, limitent leurs déplacements et sont, de fait, plus vulnérables. La LPO rappelle quelques gestes simples pour leur venir en aide.

    24 Novembre 2018
  • Un manchot de Nouvelle-Zélande peut parcourir 7 000 km pour se nourrir

    Faune sauvageUne équipe de recherche internationale vient de découvrir que le gorfou du Fiordland, un manchot de Nouvelle-Zélande, pouvait parcourir jusqu’à 7 000 km en l’espace de 8 semaines, et ce, afin de s’engraisser en prévision de la mue annuelle.

    04 Septembre 2018
  • Jacques-Olivier Travers : l’homme qui apprenait à voler aux oiseaux

    Faune sauvageÀ travers un nouveau livre et un documentaire prochainement diffusé sur Ushuaia TV, entrez dans l’univers fascinant de Jacques-Olivier Travers, le fauconnier qui chuchote aux oreilles des rapaces.

    14 Février 2019
  • Insolite : un oiseau sème la pagaille sur un vol Singapour-Londres

    Faune sauvageUn oiseau a semé la pagaille sur un vol assurant la liaison entre Singapour et Londres, quand il a surgi soudainement dans le compartiment de la classe affaires lors d'un trajet de 12 heures, a indiqué mardi la compagnie Singapore Airlines.

    16 Janvier 2019
  • En 25 ans, le golfe du Morbihan a perdu 30% de ses oiseaux d’eau

    Faune sauvageLes gestionnaires du golfe du Morbihan viennent de publier le bilan complet du dénombrement des oiseaux d’eau migrateurs et hivernants pour la saison 2015-2016. Ces derniers résultats confirment le fait que le golf continu de se dégrader.

    12 Septembre 2018
  • Oiseaux : ils passent l’hiver en France

    Faune sauvageOn parle souvent des oiseaux qui partent vers les pays chauds pour échapper à la rigueur de l’hiver. Moins de ceux qui, venant du nord de l’Europe, passent la mauvaise saison sur notre territoire.

    27 Novembre 2018
  • Un week-end au balcon : comptez les oiseaux et aidez la science

    Faune sauvageLa 8e édition du comptage national des oiseaux de nos jardins se déroule ce week-end : samedi 25 ou dimanche 26, consacrez une heure aux volatiles autour de chez vous. Vos observations sont précieuses pour la biodiversité.

    23 Janvier 2020
  • Ce weekend, comptez les oiseaux pour mieux les protéger

    Faune sauvageLa Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et le Muséum national d’Histoire naturelle organisent les 28 et 29 janvier leur 5e édition de comptage national des oiseaux de jardins, dont certaines espèces sont menacées de disparition.

    24 Janvier 2017
  • BirdLab : un jeu interactif pour aider les oiseaux

    Faune sauvageCet hiver, que vous soyez en ville ou à la campagne, observez les oiseaux et partagez vos remarques via l’application BirdLab : cela permet aux chercheurs de récolter de précieuses informations sur le comportement des oiseaux ou bien encore de mieux comprendre l’impact de l’urbanisation sur la biodiversité.

    13 Novembre 2017
  • Grande America : bientôt une arrivée massive d’oiseaux mazoutés ?

    Faune sauvageErika, Prestige… Et maintenant Grande America. Les noms de ces navires resteront dans l’histoire à cause de leur impact catastrophique sur l’environnement et la vie marine. Malgré deux oiseaux retrouvés sur les côtes françaises, le Grande America n’aurait pas encore fait d’hécatombe… Le calme avant la tempête ?

    03 Avril 2019
  • Des faucons voyagent en avion

    Faune sauvageInsolite. Un membre de la famille royale d’Arabie saoudite a fait voyager ses 80 faucons par avion. Une vidéo montre ce curieux équipage, en compagnie d’autres passagers.

    03 Février 2017
  • Où observer des oiseaux en hiver ?

    Faune sauvageVoici quelques réserves et sites naturels où vous serez sûrs de pouvoir observer ces oiseaux, qui ne sont là qu’en hiver.

    28 Novembre 2018
  • Canicule : comment venir en aide aux oiseaux en été ?

    Faune sauvageA chaque saison les oiseaux ont des besoins spécifiques. En été, il faut penser à répondre à leurs besoins en eau.

    26 Juillet 2018
  • Le macareux reste au frais grâce à son gros bec

    Faune sauvageLe macareux huppé régule sa température corporelle grâce à son gros bec, une caractéristique résultant de l’évolution qui pourrait expliquer sa capacité à voler durant de longues périodes à la recherche de nourriture.

    28 Novembre 2019