Maltraitance : la souffrance des chèvres dans l’industrie du mohair


  • Maltraitance : la souffrance des chèvres dans l’industrie du mohairPhoto : shutterstock
  • Protection/ Elevage

    Une enquête réalisée par Peta Asia révèle de graves cas de souffrance animale dans l’industrie du mohair, en Afrique du Sud, incitant plusieurs marques d’habillement, dont H&M, Gap et Zara, à cesser leur approvisionnement en laine de mohair.

    La laine de mohair, fabriquée à partir de la toison de chèvres angoras, est utilisée pour la confection de vêtements, d’accessoires comme les écharpes, ou bien encore de couvertures. Mais derrière la douceur et le confort de cette matière haut de gamme se cache une industrie sans scrupules, générant de la souffrance animale, selon une enquête menée par l’association Peta.

    La branche Asie de Peta a révélé des images chocs tournées dans 12 élevages de chèvres angoras, entre janvier et février 2018, et situés en Afrique du Sud, d’où proviennent 50 % du mohair vendu dans le monde. On peut y voir des chèvres traînées par les cornes et les pattes, soulevées par la queue et jetées au sol par les tondeurs. Dans un communiqué, l’association a indiqué que « plusieurs chèvres hurlaient de douleur après s'être fait mutiler les oreilles avec des tenailles. Les tondeurs, qui sont payés au volume et non à l'heure, travaillaient rapidement et sans prendre de précautions, blessant et coupant les chèvres pendant la tonte. Des employés recousaient ensuite les plaies grossièrement au fil et à l'aiguille, sans anesthésie. »

    Toujours selon l’association, « des éleveurs ont admis qu'après la tonte, de nombreuses chèvres meurent d'exposition au vent froid et à la pluie ; 40 000 seraient mortes de cette façon en Afrique du Sud au cours d'un même week-end. Les chèvres qu'on n'estimait pas rentables mouraient après avoir agonisé. »

    Des marques de prêt-à-porter réagissent

    « Des chevreaux criaient de douleur et de terreur sur le sol du hangar de tonte, tout ça pour des pulls et des écharpes en mohair » s’insurge Isabelle Goetz, porte-parole de Peta France, ONG qui milite contre toute utilisation d’animaux, y compris pour la confection de vêtements. Suite à la diffusion de cette enquête, plusieurs géants internationaux de l’habillement ont déclaré renoncer à se fournir en laine de mohair.

    Contactés par l’AFP, les porte-paroles de quatre groupes : H&M, Gap Inc., Inditex et Arcadia*, ont signifié vouloir bannir le mohair de leurs collections d’ici à 2020. Le Suédois H&M a précisé que le mohair ne représente qu’une proportion infime de ses collections (0,044 % des fibres utilisées) et l’Espagnol Inditex a également souligné que le mohair ne représente qu’« un petit nombre de produits ».

    Les consommateurs invités à la vigilance

    Au-delà de l’engagement des géants du prêt-à-porter, Peta invite les consommateurs à boycotter les vêtements et produits fabriqués à base de mohair. « Peta demande aux gens de vérifier les étiquettes des vêtements avant achat et de laisser dans les rayons ceux où est indiqué "mohair" comme composant », peut-on lire dans le communiqué de l’ONG.

    La mode face au bien-être animal

    Suite aux images tournées dans ces 12 élevages de chèvres, Peta États-Unis a demandé l’ouverture d’une enquête aux autorités d’Afrique du Sud et, suivant les résultats, de fermer les élevages incriminés car selon l’association, ils contreviennent à la loi de protection des animaux en vigueur en Afrique du Sud depuis 1962.

    La question du bien-être animal gagne de plus en plus de terrain dans l’industrie de la mode, qu’il s’agisse d’enseignes grand public ou de griffes de luxe. Récemment, une série de marques très haut de gamme, comme Gucci et Versace, ont décidé de bannir l’utilisation de vraie fourrure dans leur collection au nom d’une mode plus éthique. L'industrie de la fourrure serait responsable de la mort de plus de 56 millions d'animaux par an.

     

    * Inditex : ZAR, Pull&Bear, Massimo Dutti, Bershka, Stradivarius, Oysho, Zara Home, Uterqüe

    H&M : H&M, COS, Cheap Monday, Monki, Weekday, &. Other Stories, Arket, Nyden

    Gap : interdiction du mohair concerne les marques Athleta, Banana Republic, Gap et Old Navy

    Arcadia : Topshop, Topman, Burton Menswear, Dorothy Perkins, Evans, Miss Selfridge, Outfit Kids, Wallis


    Autres articles à lire

  • BOSTON : la vente d’animaux interdite en animalerie

    ProtectionÀ Boston, aux États-Unis, les chiens et chats issus d’élevages ne pourront plus être vendus en animalerie, en raison d’un arrêté municipal adopté le 2 mars dernier. Une décision qui participe à la lutte contre le trafic d’animaux et incite les futurs maîtres à adopter.

    11 Mars 2016
  • Elevage en cage : l'UE contrainte de se prononcer

    ProtectionPlus d'un million et demi de personnes en Europe ont signé une pétition contre l'élevage en cage des animaux de ferme, afin de contraindre la Commission européenne à se prononcer sur le sujet, a indiqué lundi l'ONG de défense des animaux Compassion in World Farming (CIWF).

    10 Septembre 2019
  • Grande-Bretagne : la vente de chiots interdite dans les animaleries

    ProtectionLa Grande-Bretagne va interdire aux animaleries la vente de chiens et de chats de moins de 6 mois, pour enrayer l'exploitation et les mauvais traitements faits aux animaux de compagnie, a annoncé le département de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (Defra).

    04 Janvier 2019
  • Etats généraux de l’alimentation : 5 questions pour les animaux

    ProtectionLes enjeux des Etats généraux de l’alimentation, lancés ce jeudi 20 juillet sont de taille. Mais au-delà des problèmes de crise économique du secteur agricole et de santé publique autour de la qualité de notre alimentation se pose la question de la condition animale : fin de l’élevage intensif, préservation de la biodiversité, changement de modèles de consommation, cohabitation des activités humaines avec la faune sauvage … autant de sujets qui ne doivent pas être oubliés dans les réflexions de ces prochains mois.

    20 Juillet 2017
  • L214 dénonce (encore) des maltraitances dans un élevage de poulets

    ProtectionL'association de défense des animaux L214 vient de dénoncer, vidéo à l'appui, les conditions d'élevage 'effroyables' de poulets entassés à plus de 22 par mètre carré dans une exploitation intensive à Solignat, dans le Puy-de-Dôme.

    09 Mai 2019
  • L214 sur le banc des accusés

    ProtectionLe procès de deux membres de L214, dont son cofondateur Sébastien Arsac, qui devait se dérouler ce lundi a été reporté à la rentrée. Les deux activistes seront jugés pour avoir tourné clandestinement en 2016 des images dans l'abattoir de Houdan.

    12 Juin 2017
  • La France mettra-t-elle fin au broyage des poussins en 2021 ?

    ProtectionNouveauLes ministres de l'Agriculture français, Didier Guillaume, et allemande, Julia Klöckner, ont affiché lundi 13 janvier à Berlin leur volonté de mettre fin 'd'ici fin 2021' au broyage des poussins mâles, une pratique d'élevage dénoncée par les défenseurs des animaux mais jugée pour l'instant incontournable par les filières avicoles.

    15 Janvier 2020
  • La vidéosurveillance dans les abattoirs reste facultative

    ProtectionL’amendement voté à l’Assemblée nationale prévoit une expérimentation de la vidéosurveillance dans les abattoirs pendant deux ans, sur la base du volontariat.

    28 Mai 2018
  • La Californie interdit la vente d’animaux d’élevage en animalerie

    ProtectionLa Californie est le premier État américain à promulguer une loi interdisant la vente de chiens, de chats et de lapins provenant d’élevages intensifs dans les animaleries, dès le 1er janvier 2019.

    24 Octobre 2017
  • Bruxelles : une cinquantaine de lapins en colère

    ProtectionDes militants de l'association Compassion in World Farming (CIWF) déguisés en lapins ont manifesté leur mécontentement au Conseil de l'Union européenne, à Bruxelles, concernant les conditions de vie dans les élevages de lagomorphes destinés à finir dans nos assiettes. Présente le 17 mai dernier, Aurélia Greff, porte-parole du CIWF, donne son éclairage sur ce combat.

    19 Mai 2016
  • L214 : une nouvelle vidéo choc sur les poules pondeuses

    ProtectionL’association publie des images tournées dans un élevage industriel de 460 000 poules dans la Somme et demande à ce que le gouvernement vote pour l’interdiction des élevages en cage alors que 90 % des Français y sont favorables.

    15 Mai 2018
  • De nouveau l'horreur dans un abattoir

    ProtectionCette fois-ci, c'est une vidéo tournée dans l'abattoir de Limoges qui est présentée par l'association de protection animale L214. Un pas de plus semble être franchi dans l'horreur puisque ce sont des vaches gestantes qui sont abattues. Leurs fœtus meurent par asphyxie tandis que leurs mères se débattent.

    04 Novembre 2016
  • L214 dénonce de graves dérives dans un élevage de poules

    ProtectionLes lanceurs d’alerte de L214 pointent du doigt, à travers une nouvelle vidéo choc, un élevage de poules en batterie en Vendée, fournissant, selon l’association, le groupe Panzani.

    30 Mai 2017
  • Stop aux cages : une pétition pour interdire les poules en batterie

    ProtectionL’animateur de télévision Stéphane Bern présente une nouvelle vidéo choc de L214, tournée dans un élevage de poules en cage, en Bretagne. Une pétition en ligne a été créée pour demander au gouvernement une loi interdisant ce type de pratique, provoquant « d’intolérables souffrances » chez les animaux.

    11 Décembre 2017
  • Brigitte Bardot adresse une lettre au ministre de l'Agriculture

    ProtectionBrigitte Bardot, présidente de la fondation éponyme, adresse une lettre à Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture qu'elle appelle ''ministre de la Souffrance''. Une supplique suite aux deux nouvelles vidéos tournées par L214 dans deux abattoirs du sud de la France.

    29 Juin 2016
  • Sophie Marceau interpelle les députés contre la souffrance animale

    ProtectionL’actrice s’engage aux côtés de L214 pour dénoncer les conditions d’un élevage industriel de poules pondeuses en Bretagne, et appelle les députés à mettre fin au « supplice vécu chaque année par 33 millions de poules pondeuses ».

    22 Mai 2018
  • L214 : 100 % des cailles pondeuses vivent en enfer

    ProtectionL’association L214 vient de dévoiler les images d’une enquête tournée en décembre 2018 dans un élevage de cailles. Entassement, maladies, blessures, crasse… ces animaux vivent un véritable enfer et aucune loi n’existe pour les protéger.

    21 Mars 2019
  • Bien-être animal : les entreprises s’engagent de plus en plus

    ProtectionD’après une étude menée auprès de 99 entreprises agroalimentaires à l’international, près des trois quarts s’engagent à respecter le bien-être animal et à faire preuve de plus de transparence sur le sujet. Encore à la traîne, la France tend néanmoins à rattraper son retard en la matière.

    13 Février 2017
  • 36 parlementaires contre le broyage des poussins

    ProtectionLa campagne de sensibilisation de l’association de protection L214 a finalement touché le cœur de 36 députés et sénateurs qui ont soumis la question du sort des 50 millions poussins mâles au ministre de l’Agriculture.

    12 Août 2015
  • Vidéosurveillance : Olivier Falorni remonte au créneau

    ProtectionA l’initiative de la commission d’enquête parlementaire qu’il a présidée, le député de la Charente-Maritime, Olivier Falorni, présente, jeudi 12 janvier, sa proposition de loi relative au respect de l’animal en abattoir. Il répond aux questions d’Animaux-online et du magazine 30 Millions d’amis et entend bien défendre ses propositions jusqu’au bout pour mettre un terme aux souffrances des bêtes dans les abattoirs dénoncées, l’an dernier, dans des vidéos choc rendues publiques par l’association L214…

    11 Janvier 2017