Hécatombe au cœur de la Grande barrière de corail


  • Hécatombe au cœur de la Grande barrière de corailPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Océans

    AFP –

    Classé au patrimoine mondial de l’humanité, le vaste ensemble de coraux au large de l’Australie a subi des pertes « catastrophiques » lors d’une vague de chaleurs en 2016, l’une des quatre périodes de blanchiment depuis 1998.

    La Grande barrière australienne, joyau du patrimoine mondial de l'humanité, a subi une hécatombe « catastrophique » de ses coraux pendant une vague marquée de chaleur en 2016, menaçant une plus grande diversité de vie marine qu'estimé jusqu'alors, prévient une étude jeudi. Environ 30% des coraux du vaste ensemble sont morts durant la vague de chaleur survenue entre mars et novembre 2016, le premier épisode de deux années consécutives de blanchissement.

    Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 1981, le récif s'étend sur environ 348.000 kilomètres carrés le long de la côte australienne et constitue le plus vaste ensemble corallien du monde. D'après l'étude publiée par la revue scientifique Nature, le corail, qui sert d'habitat à d'autres créatures marines, a été durement touché par la hausse des températures de l'eau consécutive au réchauffement climatique.

    Les coraux stressés blanchissent, et dépérissent

    Terry Hugues, co-auteur de l'étude et directeur du Centre d'excellence pour  les études sur les récifs coralliens de l'Université James Cook, a expliqué à l'AFP que les plus menacés sont les coraux à branches comme les tables de corail qui fournissent leurs cachettes aux poissons juvéniles. Les coraux les plus susceptibles de tenir le choc sont lisses, en forme de melon, a poursuivi le chercheur. Ces coraux n'ont pas trop de mal à construire leur squelette mais « ils ne sont pas très utiles pour l'habitat », ajoute M. Hugues.

    Pendant le blanchissement de 2016, les coraux de la partie septentrionale de la Grande barrière ont  subi une vague de « décès catastrophiques », poursuit  l'étude. « Ce dépérissement corallien a provoqué des changements radicaux dans la variété des espèces dans des centaines de récifs individuels, où des communautés récifales matures et diversifiées se transforment en systèmes plus dégradés, où seules quelques espèces endurantes survivent », écrit Andrew Baird, autre scientifique.

    Le blanchissement est un phénomène de dépérissement qui se traduit par une décoloration des coraux. Sous la pression de facteurs comme le réchauffement, les coraux stressés expulsent les algues avec lesquelles ils ont une relation symbiotique, et qui leur donnent couleur et énergie.

    Un milliard de survivants à protéger

    L'étude appelle à la protection des coraux survivants, estimés à environ un milliard. « C'est ceux-là qui vont réalimenter et ré-habiter des récifs altérés », dit M. Hugues, ajoutant qu'il fallait améliorer la qualité de l'eau en réduisant la pollution côtière. Les efforts pour limiter le réchauffement climatique comme dans l'accord de Paris sont également cruciaux.

    « Nous avons eu quatre épisodes de blanchissement (1998, 2002, 2016 et 2017) sur la Grande barrière avec une hausse globale des températures de 1°C", souligne M. Hugues. « Si nous continuons avec nos émissions comme si de rien n'était, je ne crois pas que la Barrière y survivra ». Les récifs recouvrent moins de 0,2% de la surface des océans mais abritent  30% des espèces animales et végétales marines, les protégeant des prédateurs et leur servant de garde-manger. Ils contribuent à la protection des côtes, à  l'alimentation des hommes, ainsi qu'au tourisme.

     

     

     

     

     

                                                                                                  


    Autres articles à lire

  • Il n'y aura pas de vaste sanctuaire marin dans l'Antarctique

    Faune sauvageLa Commission de conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique échoue à créer le plus grand sanctuaire marin après sa réunion à Hobart, en Tasmanie. Les gouvernements présents ne sont pas tombés d'accord, alors que ce projet était soutenu par 22 des 25 membres de la Commission et plus de 2,7 millions de personnes dans le monde.

    02 Novembre 2018
  • Deux bébés phoques échoués sont soignés à l’aquarium de Biarritz

    Faune sauvageDeux jeunes phoques malmenés par les tempêtes hivernales ont été retrouvés échoués sur les plages basques et landaises et recueillis par le centre de soin de l’Aquarium de Biarritz avant d’être relâchés.

    23 Janvier 2018
  • Perturbateurs endocriniens : des dauphins de Floride contaminés

    Faune sauvageDes chercheurs américains ont découvert des phtalates dans l’urine de plusieurs dauphins. La source de cette contamination et les effets sur leur santé restent pour l’instant inconnus.

    06 Septembre 2018
  • Chant de baleines : l’histoire incroyable des premiers enregistrements

    Faune sauvageSeuls les oiseaux, les humains et les cétacés – particulièrement les baleines – sont capables de chanter. C’est-à-dire d'utiliser un langage composé de phrases, avec des motifs qui se répètent dans le temps. Olivier Adam, commissaire de l’exposition Baleinopolis et spécialiste de la bioacoustique, nous raconte l’histoire incroyable de cette découverte.

    04 Octobre 2019
  • Dans l’Arctique canadien avec la licorne de mer

    Faune sauvageDe tous les cétacés, le narval est celui qui a sollicité le plus l’imagination des scientifiques. À quoi donc servait sa corne torsadée, cette unique défense, apanage des mâles, à quelques exceptions près ? Un mystère en partie résolu…

    08 Janvier 2018
  • Qui sont les tortues marines, fascinantes sentinelles des océans ?

    Faune sauvageApparues il y a 110 millions d’années, les tortues marines sont aujourd’hui menacées par les dangers que nous faisons peser sur nos océans. Pour mieux connaître et protéger ces incroyables voyageuses, Robert Calcagno, directeur de l’Institut océanographique de Monaco, publie un ouvrage de référence sur le sujet.

    15 Décembre 2017
  • Comment sauver le phoque moine ?

    Faune sauvageIl est aujourd’hui le phoque le plus menacé sur la planète. 600 à 700 se répartiraient sur l’est de la Méditerranée et sur quelques côtes atlantiques. A Monaco, à l’occasion de l’OceanWeek, organisé par La Fondation Prince Albert II de Monaco, une journée à été consacrée aux moyens mis en œuvre pour sa préservation.

    18 Avril 2018
  • Une « pouponnière de requins » découverte dans les eaux irlandaises

    Faune sauvageDes milliers d’œufs de requins réunis au même endroit, voilà ce qu’ont découvert des chercheurs en enquêtant sur les récifs coralliens irlandais.

    17 Novembre 2018
  • La sexualité de nos animaux 29/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… l'amour à plusieurs.

    30 Avril 2016
  • D’où viennent les rayures du poisson-clown ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-belge a voulu percer les secrets des rayures blanches du poisson-clown. Variant de 0 à 3 bandes en fonction des espèces, elles joueraient un rôle dans leur organisation sociale.

    05 Septembre 2018
  • Images rares d’orques jouant avec… Leur nourriture

    Faune sauvageDes chercheurs en biologie marine ont réussi à filmer un petit groupe d’orques en train de ' jouer ' avec des tortues vertes. Or, cet animal fait partie de leur alimentation.

    23 Septembre 2018
  • Amazonie : découverte de 6 nouvelles espèces de poissons-chats

    Faune sauvageLa forêt amazonienne n’a pas fini de révéler ses secrets puisque 6 nouvelles espèces de poissons-chats (un peu particulières) viennent d’être découvertes. Leur spécificité ? Une tête recouverte de tentacules !

    11 Février 2019
  • Marsouin du Pacifique : le Mexique et Leonardo DiCaprio s’engagent

    Faune sauvageLe Président mexicain Enrique Peña Nieto et l’acteur Leonardo DiCaprio ont signé ce mercredi 7 juin un accord visant à protéger plus efficacement le marsouin du Pacifique.

    08 Juin 2017
  • La raie Mobula : protégez-la !

    Faune sauvageVous avez dit raie mobula ? C'est elle, sa voilure et son gigantisme sont connus des plongeurs qui ont eu la chance de nager avec ces splendeurs des mers tropicales. L'association Longitude 181 Nature lance une bouteille à la mer sur le net pour que cette population sous-marine continue d'émerveiller les yeux qui les observent derrière leur masque de plongée parmi les coraux.

    18 Mars 2016
  • Des répulsifs acoustiques sur les filets, bonne ou mauvaise idée ?

    Faune sauvageLe gouvernement vient d’adopter un plan de protection des cétacés, prévoyant notamment l'installation de répulsifs acoustiques sur les filets de pêche pour éviter que les dauphins se prennent dedans. Mais, selon l’association Sea Shepherd, ce dispositif fait plus de mal que de bien…

    11 Décembre 2019
  • Le blanchissement des coraux touche aussi les récifs profonds

    Faune sauvageUne nouvelle étude australienne indique que le blanchiment de la Grande Barrière de corail ne se limite pas, comme on le pensait, aux faibles profondeurs.

    13 Septembre 2018
  • Braconnage des anguilles : 'premier trafic d'espèce au monde'

    Faune sauvageAutrefois abondantes dans les rivières européennes, les anguilles sont aujourd'hui menacées d'extinction, objet notamment d'un trafic à plusieurs milliards d'euros entre l'Europe et les marchés asiatiques.

    22 Novembre 2018
  • Un bébé phoque blessé recueilli par l’Aquarium de Biarritz

    Faune sauvageTrès certainement séparé de sa mère à cause des courants, ce bébé phoque blessé et affamé a été pris en charge par le centre de soins de l’Aquarium de Biarritz. Malgré des soins quotidiens, cette petite femelle ne semble pas encore sortie d’affaire.

    14 Janvier 2019
  • Océans : baissons le son !

    Faune sauvageLa pollution sonore des océans causée par les activités humaines ne cesse d’augmenter ces dernières années, engendrant une menace supplémentaire sur la faune marine, et particulièrement les cétacés, qui ne parviennent plus à communiquer.

    22 Mars 2019
  • Agde : des récifs artificiels pour reconquérir la biodiversité ?

    Faune sauvageUne trentaine de récifs artificiels réalisés en impression 3D ont été mis en place mardi sur une dizaine de kilomètres du littoral de la ville d'Agde (Hérault) qui souhaite ainsi préserver et développer la biodiversité.

    29 Mai 2019