Hécatombe au cœur de la Grande barrière de corail


  • Hécatombe au cœur de la Grande barrière de corailPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Océans

    AFP –

    Classé au patrimoine mondial de l’humanité, le vaste ensemble de coraux au large de l’Australie a subi des pertes « catastrophiques » lors d’une vague de chaleurs en 2016, l’une des quatre périodes de blanchiment depuis 1998.

    La Grande barrière australienne, joyau du patrimoine mondial de l'humanité, a subi une hécatombe « catastrophique » de ses coraux pendant une vague marquée de chaleur en 2016, menaçant une plus grande diversité de vie marine qu'estimé jusqu'alors, prévient une étude jeudi. Environ 30% des coraux du vaste ensemble sont morts durant la vague de chaleur survenue entre mars et novembre 2016, le premier épisode de deux années consécutives de blanchissement.

    Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 1981, le récif s'étend sur environ 348.000 kilomètres carrés le long de la côte australienne et constitue le plus vaste ensemble corallien du monde. D'après l'étude publiée par la revue scientifique Nature, le corail, qui sert d'habitat à d'autres créatures marines, a été durement touché par la hausse des températures de l'eau consécutive au réchauffement climatique.

    Les coraux stressés blanchissent, et dépérissent

    Terry Hugues, co-auteur de l'étude et directeur du Centre d'excellence pour  les études sur les récifs coralliens de l'Université James Cook, a expliqué à l'AFP que les plus menacés sont les coraux à branches comme les tables de corail qui fournissent leurs cachettes aux poissons juvéniles. Les coraux les plus susceptibles de tenir le choc sont lisses, en forme de melon, a poursuivi le chercheur. Ces coraux n'ont pas trop de mal à construire leur squelette mais « ils ne sont pas très utiles pour l'habitat », ajoute M. Hugues.

    Pendant le blanchissement de 2016, les coraux de la partie septentrionale de la Grande barrière ont  subi une vague de « décès catastrophiques », poursuit  l'étude. « Ce dépérissement corallien a provoqué des changements radicaux dans la variété des espèces dans des centaines de récifs individuels, où des communautés récifales matures et diversifiées se transforment en systèmes plus dégradés, où seules quelques espèces endurantes survivent », écrit Andrew Baird, autre scientifique.

    Le blanchissement est un phénomène de dépérissement qui se traduit par une décoloration des coraux. Sous la pression de facteurs comme le réchauffement, les coraux stressés expulsent les algues avec lesquelles ils ont une relation symbiotique, et qui leur donnent couleur et énergie.

    Un milliard de survivants à protéger

    L'étude appelle à la protection des coraux survivants, estimés à environ un milliard. « C'est ceux-là qui vont réalimenter et ré-habiter des récifs altérés », dit M. Hugues, ajoutant qu'il fallait améliorer la qualité de l'eau en réduisant la pollution côtière. Les efforts pour limiter le réchauffement climatique comme dans l'accord de Paris sont également cruciaux.

    « Nous avons eu quatre épisodes de blanchissement (1998, 2002, 2016 et 2017) sur la Grande barrière avec une hausse globale des températures de 1°C", souligne M. Hugues. « Si nous continuons avec nos émissions comme si de rien n'était, je ne crois pas que la Barrière y survivra ». Les récifs recouvrent moins de 0,2% de la surface des océans mais abritent  30% des espèces animales et végétales marines, les protégeant des prédateurs et leur servant de garde-manger. Ils contribuent à la protection des côtes, à  l'alimentation des hommes, ainsi qu'au tourisme.

     

     

     

     

     

                                                                                                  


    Autres articles à lire

  • Océans : baissons le son !

    Faune sauvageLa pollution sonore des océans causée par les activités humaines ne cesse d’augmenter ces dernières années, engendrant une menace supplémentaire sur la faune marine, et particulièrement les cétacés, qui ne parviennent plus à communiquer.

    22 Mars 2019
  • Tortues : naissances exceptionnelles sur une plage de l'Hérault

    Faune sauvageC’est une première en France : une soixantaine d’œufs de tortues caouannes ont éclos sur une plage de l’Hérault. Comment se sont déroulées ces naissances ? Que signifient-elles pour l’espèce ? On vous explique tout !

    16 Octobre 2018
  • D’où viennent les rayures du poisson-clown ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-belge a voulu percer les secrets des rayures blanches du poisson-clown. Variant de 0 à 3 bandes en fonction des espèces, elles joueraient un rôle dans leur organisation sociale.

    05 Septembre 2018
  • Il n'y aura pas de vaste sanctuaire marin dans l'Antarctique

    Faune sauvageLa Commission de conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique échoue à créer le plus grand sanctuaire marin après sa réunion à Hobart, en Tasmanie. Les gouvernements présents ne sont pas tombés d'accord, alors que ce projet était soutenu par 22 des 25 membres de la Commission et plus de 2,7 millions de personnes dans le monde.

    02 Novembre 2018
  • La tortue « Tirelire » n’a pas survécu

    Faune sauvageLa tortue marine thaïlandaise surnommée Tirelire pour avoir avalé 915 pièces de monnaie est morte à la suite de complications pendant l’opération visant à extraire les 5 kg de pièces de son corps.

    21 Mars 2017
  • Découverte du premier 'piranha' amateur de chair

    Faune sauvageUn fossile de poisson ayant vécu il y a plus de 150 millions d’années a été découvert en Allemagne. Ses dents et sa mâchoire suggèrent qu’il serait le premier poisson osseux à avoir mangé d’autres… poissons !

    25 Octobre 2018
  • « Plastic Ocean » : la nouvelle campagne choc de Sea Shepherd

    Faune sauvageLa pollution plastique dans les océans est un véritable fléau pour des millions d’animaux marins qui succombent à nos déchets. Pour sensibiliser le plus grand nombre à ce problème, Sea Shepherd diffuse une vidéo poignante sur les réseaux sociaux.

    11 Avril 2018
  • Journée mondiale des océans : comment lutter contre le plastique ?

    Faune sauvageVendredi 8 juin est une journée internationale de sensibilisation au sort des océans. Cette année, elle est centrée sur le thème de la pollution plastique, qui tue 1 million d'oiseaux de mer et 100 000 mammifères marins par an.

    08 Juin 2018
  • Hécatombe de requins à Nausicaà : que s’est-il passé ?

    Faune sauvageDepuis 2011, trente requins marteaux ont été capturés dans leur milieu naturel par l'aquarium de Boulogne-sur-Mer, Nausicaà. Aucun n’a survécu. Selon les experts, ces décès prématurés montrent un manque de connaissances et de prise en compte des besoins naturels de cette espèce menacée.

    29 Avril 2019
  • Des albatros 'espions' contre la pêche illégale

    Faune sauvageDes grands albatros vont, ces prochaines semaines, aider à traquer dans les mers australes les bateaux suspects de pêche illégale, grâce à un système de balise porté par ces géants des océans, transmettant en quasi-simultané la localisation des navires qu'ils croisent.

    22 Octobre 2018
  • Indonésie: un cachalot retrouvé avec 6 kg de plastique dans le ventre

    Faune sauvageUn cachalot a été retrouvé mort en Indonésie avec 115 verres en plastique et 25 sacs du même matériau dans l'estomac, une nouvelle illustration des problèmes de déchets de l'archipel qui inquiètent les écologistes.

    21 Novembre 2018
  • Perturbateurs endocriniens : des dauphins de Floride contaminés

    Faune sauvageDes chercheurs américains ont découvert des phtalates dans l’urine de plusieurs dauphins. La source de cette contamination et les effets sur leur santé restent pour l’instant inconnus.

    06 Septembre 2018
  • Biodiversité : la Nouvelle-Calédonie passée au crible

    Faune sauvageMenée conjointement par le Muséum national d’histoire naturelle et Pro-Natura International, le programme d’exploration baptisé « La planète revisitée » s’attaque à la Nouvelle-Calédonie. Le but ? Réaliser un inventaire de la biodiversité marine et terrestre.

    19 Octobre 2016
  • Les grands-mères orques participent à la survie des petits

    Faune sauvageLes orques qui ont encore leur grand-mère maternelle survivent plus longtemps que les autres, surtout quand le poisson est rare, rapportent des scientifiques lundi dans une étude qui ajoute une pierre à la connaissance d'un phénomène rare chez les mammifères : la ménopause.

    10 Décembre 2019
  • Des cétacés retrouvés échoués sur des plages du Var

    Faune sauvageUn phénomène inhabituel et pour le moment inexpliqué a conduit des dizaines de dauphins, retrouvés blessés, à venir s’échouer sur des plages du Var. Une enquête a été ouverte.

    17 Octobre 2017
  • La sexualité de nos animaux 29/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… l'amour à plusieurs.

    30 Avril 2016
  • Chant de baleines : l’histoire incroyable des premiers enregistrements

    Faune sauvageSeuls les oiseaux, les humains et les cétacés – particulièrement les baleines – sont capables de chanter. C’est-à-dire d'utiliser un langage composé de phrases, avec des motifs qui se répètent dans le temps. Olivier Adam, commissaire de l’exposition Baleinopolis et spécialiste de la bioacoustique, nous raconte l’histoire incroyable de cette découverte.

    04 Octobre 2019
  • Un bébé phoque blessé recueilli par l’Aquarium de Biarritz

    Faune sauvageTrès certainement séparé de sa mère à cause des courants, ce bébé phoque blessé et affamé a été pris en charge par le centre de soins de l’Aquarium de Biarritz. Malgré des soins quotidiens, cette petite femelle ne semble pas encore sortie d’affaire.

    14 Janvier 2019
  • Amazonie : découverte de 6 nouvelles espèces de poissons-chats

    Faune sauvageLa forêt amazonienne n’a pas fini de révéler ses secrets puisque 6 nouvelles espèces de poissons-chats (un peu particulières) viennent d’être découvertes. Leur spécificité ? Une tête recouverte de tentacules !

    11 Février 2019
  • Des répulsifs acoustiques sur les filets, bonne ou mauvaise idée ?

    Faune sauvageLe gouvernement vient d’adopter un plan de protection des cétacés, prévoyant notamment l'installation de répulsifs acoustiques sur les filets de pêche pour éviter que les dauphins se prennent dedans. Mais, selon l’association Sea Shepherd, ce dispositif fait plus de mal que de bien…

    11 Décembre 2019