Le chien partage-t-il nos émotions ?


  • Le chien partage-t-il nos émotions ?Photo : Shutterstock
  • Chiens/ Comportement

    Peur, joie, tristesse… nos compagnons perçoivent-ils ce que nous ressentons ? Mieux, peuvent-ils anticiper nos humeurs et adapter leurs comportements en conséquence ?

    Les chiens sont certainement les animaux de compagnie dont nous sommes le plus proches. D’abord parce que notre histoire commune est la plus ancienne – nous cohabitons depuis plus de douze mille ans ! Ensuite parce que la domestication, la sélection et l’éducation les ont rendus sensibles à nos comportements. Ils peuvent notamment suivre des yeux notre doigt ou notre regard quand nous voulons leur montrer quelque chose. Une aptitude que ne développent pas naturellement nos cousins les chimpanzés.

    L’observation leur permet notamment d’apprendre des comportements – et même d’en proposer – pour se faire comprendre de nous, et nous inviter, par exemple, à les aider à récupérer un jouet coincé sous le lit ou sous le canapé.

    Les liens qu’ils tissent avec nous, les humains, sont si forts, si étroits, si amicaux, qu’ils développent pour nous un attachement profond, tandis que nous ressentons pour eux un amour qui les place, souvent, au coeur même de la cellule familiale.

    Pour autant, sont-ils capables de nous comprendre aussi bien que nous pouvons nous comprendre entre êtres humains, entre individus appartenant à la même espèce ? Ressentent-ils ce que nous ressentons ? Éprouvent-ils de la tristesse quand nous sommes tristes, de la joie si nous sommes joyeux, de la peur quand nous sommes effrayés ? Savent-ils reconnaître nos émotions et se synchronisent-ils avec nous ?

    Bien avant de communiquer avec la parole, nous communiquons avec notre corps. Notre odeur, notre posture, nos mouvements, notre voix, notre intonation… sont autant de signaux qui véhiculent nos émotions – dont nous ne sommes pas toujours maîtres.

    La capacité des chiens à identifier ces signaux est essentielle dans les relations qu’ils entretiennent avec nous. C’est grâce à cette aptitude qu’ils ajustent leurs comportements en fonction de nos réactions. Les scientifiques ne se sont penchés sur cette faculté que très récemment. Mais les résultats de ces premières études sont prometteurs et confirment que nos petits compagnons sont sensibles à nos émotions.

    Attentif à nos réactions

    Ils tiennent compte à la fois de nos positions corporelles, des différents tons émotionnels de notre voix (voix gentille, à fréquence élevée, ou au contraire voix sévère, à fréquence basse), et ont aussi appris à se concentrer sur notre visage pour y lire nos expressions… Des études ont montré que les chiens distinguent les visages neutres de ceux qui sourient. Ils sont même capables de repérer des émotions plus poussées, comme la joie ou son contraire, la tristesse, ou encore le dégoût, la colère… En fonction de ce qu’ils sont en mesure de « lire » sur notre visage, ils adoptent le comportement qui leur paraît le plus adapté, même si le sens de nos émotions, et donc de nos réactions, ne leur évoque pas grand-chose. Des expériences récentes ont ainsi permis de démontrer que les chiens adultes savent réagir différemment face à nos émotions : ils évitent les visages indiquant la colère et sont attentifs à ceux exprimant de la peur. Les jeunes chiots, eux, ne présentent pas cette différenciation. Ce qui indiquerait que nos compagnons apprennent, tout au long de leur vie, à ajuster leurs réactions à nos émotions en évoluant à notre contact.

    La meilleure illustration de cette faculté est le « regard coupable » que tout propriétaire reconnaît chez son compagnon quand il rentre et qu’il constate qu’une « bêtise » a été faite en son absence. En réalité, le chien ne ressent pas de culpabilité par rapport à ce qu’il a fait (qui n’est pas une bêtise pour lui), mais il a appris à produire ces comportements d’évitement (détournement de regard, aller se coucher dans son panier, oreilles basses…) pour essayer de réduire notre réaction de colère. Une réaction pour « désamorcer » notre énervement, qu’il a associé à notre retour et qui pourrait lui valoir une réprimande. Une équipe de chercheurs de New York a même démontré que les chiens adoptent un regard coupable qu’ils aient ou pas commis quelque chose de répréhensible.

    Si nos compagnons canidés peuvent s’ajuster à nos réactions et tenter de les minimiser quand elles sont néfastes pour eux (une colère, par exemple), sont-ils capables de ressentir les émotions que nous exprimons ? De bâiller si nous bâillons, par exemple, ou d’être en colère quand nous le sommes ? Les scientifiques appellent cela la « contagion émotionnelle », qui constitue la base de l’empathie.

    La recherche sur ces facultés n’en est qu’à ses débuts en ce qui concerne le chien. Mais une étude récente a mis en évidence la sensibilité de ce dernier aux bâillements des humains. Mais attention, pas de n’importe qui, seulement le bâillement produit par des personnes avec qui l’animal a une forte relation affective !

    Le stress est aussi un état que le chien perçoit et qu’un propriétaire communique à son compagnon. Des expériences ont ainsi montré qu’un animal réussit moins bien un exercice – qu’il exécute habituellement parfaitement – quand il doit le faire en compagnie de son maître stressé (ou trop en attente de résultats). Une information à prendre en compte quand on le présente en concours ! Perméable à l’inquiétude de son maître, l’animal est perturbé et son comportement s’en ressent.

    Affecté par les sanglots

    Notre chien est également sensible aux pleurs d’un enfant. On sait d’ailleurs qu’il réagit aux sanglots de la même façon que les humains : son niveau de cortisol (qu’on appelle aussi l’hormone du stress) augmente et ses comportements démontrent une agitation. Lorsqu’il est en présence de la personne qui pleure, il multiplie les échanges avec elle davantage que si celle-ci parlait ou émettait des bruits étranges.

    Si ces comportements traduisent une certaine réaction du chien vis-à-vis de la personne qui semble triste (puisqu’elle pleure), d’un point de vue scientifique il est trop tôt pour affirmer qu’il est triste parce que nous sommes tristes, qu’il tente de nous réconforter, ou qu’il cherche simplement à faire cesser ce bruit, qui le dérange. Peut-être aussi a-t-il simplement appris que lorsque nous émettons des pleurs et qu’il vient vers nous, nous le caressons et le chouchoutons (dans notre envie de trouver du réconfort)… et cherche-t-il alors à obtenir des caresses à bon compte !

    Quand un chien bâille en réaction aux bâillements d'une personne, c'est qu'il est en lien actif avec elle. Shutterstock - Everett Collection

    Ce qui est désormais certain, c’est que nos chiens tiennent compte de nos émotions et qu’ils s’en servent ! Notamment pour savoir comment réagir lorsqu’ils sont confrontés à quelque chose d’inquiétant (lire notre article paru en septembre 2017dans cette rubrique). Une étude a en effet démontré qu’ils observent la réaction (même inconsciente) de leur maître avant d’agir eux-mêmes, comme pour confirmer leur propre inquiétude ou, au contraire, l’infirmer. Elle leur sert de référence.

    Ainsi, face à un objet nouveau et étrange, si nous sommes curieux et joyeux, nos chiens s’approchent de lui avec intérêt ; mais si nous en avons peur, ils s’en éloignent le plus possible. Le même comportement a été observé lors d’une rencontre avec une personne inconnue : ils sont mal à l’aise et mettent plus de temps à entrer en contact avec elle si nous sommes sur la réserve, alors qu’ils lui sauteront presque immédiatement sur les genoux si nous l’accueillons à bras ouverts !


    Autres articles à lire

  • Un robot pour chien : l’idée innovante de quatre jeunes entrepreneurs

    ChiensLa toute jeune société CamToy propose un jouet connecté, spécialement pensé pour nos toutous afin de les accompagner dans la journée, lorsque les maîtres doivent s’absenter. Thomas Samtmann, l’un des fondateurs, nous présente ce drôle de robot, baptisé Laïka.

    07 Août 2017
  • Tics et tocs : des signes de mal-être

    ChiensTourner en rond, attraper sa queue, gober les mouches… quand il n’y a pas de mouches: les animaux perdent parfois la boule! Bien souvent, ces comportements anormaux sont le signe d’une souffrance liée à un mode de vie inapproprié.

    19 Août 2018
  • Comportements gênants et solutions 5/10 : mon chien détruit tout

    ChiensNi zinzins, ni toqués, ni psychopathes! Nos animaux quand ils disjonctent ne sont pas plus malades que nous. C’est juste qu’ils pètent les plombs face aux conditions de vie que nous leur proposons, pensant souvent bien faire. Voici le top 10 des comportements gênants et leurs solutions. Aujourd'hui : mon chien détruit tout.

    05 Juillet 2016
  • Mon chien mord sans gravité pour la première fois, que faire ?

    ChiensUne morsure, même sans gravité, n’est jamais anodine. Votre chien n’a jamais montré de signes d’agressivité auparavant, pourtant il a mordu pour la première fois. Pour vous, son maître que va t-il se passer ? Comment éviter la récidive ?

    09 Août 2018
  • Mon chien peut-il me mentir ?

    ChiensSi le rire n’est pas le propre de l’homme, le mensonge non plus. Dans la nature, il apparaît comme une stratégie de survie. Et nos chiens ? Sont-ils aussi capables de nous mentir ?

    07 Octobre 2015
  • La sexualité de nos animaux 24/50

    ChiensC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les chagrins d'amour.

    25 Avril 2016
  • Les animaux aiment-ils les cadeaux?

    ChiensLes animaux apprécient-ils les présents? Quelle signification ont les offrandes dans le règne animal?

    01 Mai 2017
  • Une nouvelle facétie de Nemo à l’Élysée

    ChiensLe labrador noir adopté par Emmanuel Macron a retenu l’attention en se soulageant auprès d’une cheminée de l’Élysée, alors que le président s’entretenait avec ses secrétaires d’État. La séquence, filmée par TF1, a fait le tour du monde, rendant encore un peu plus célèbre ce sacré toutou.

    24 Octobre 2017
  • Des jack russell et leur maîtresse attaqués par une meute de chiens

    ChiensLes 13 chiens qui avaient sauvagement attaqué, le 15 avril dernier en Haute-Garonne, deux jack russell et leur maîtresse ont été saisis vendredi. L’un des deux petits chiens n’a pas survécu, l’autre est grièvement blessé. En tentant de les défendre, leur maîtresse s’en est sortie avec une vingtaine de points de suture…

    27 Avril 2016
  • Les chiens achetés en animalerie sont plus agressifs

    ChiensLe chien 'dans la vitrine' chanté par Line Renaud aurait plus de troubles du comportements que les autres à l'âge adulte. Il serait notamment plus agressif. C'est une étude italienne qui le révèle…

    08 Mai 2016
  • Avalanche en Italie : deux chiens de l'hôtel enseveli ont survécu

    ChiensAlors que les secours se poursuivent, deux chiens appartenant à l'hôtel enseveli sous une avalanche de neige dans le centre de l'Italie ont été retrouvés sains et saufs. Ils ont pu visiblement échapper par leurs propres moyens à la neige qui a recouvert tout le site il y a près de 48 heures.

    20 Janvier 2017
  • Zoothérapie : le pouvoir des animaux

    ChiensPionnier français de la zoothérapie, José Sarica présente son nouveau livre dans lequel il nous parle de Chico, son fidèle coéquipier à quatre pattes, de sa formation, de son travail avec les animaux et de ses expériences thérapeutiques avec des enfants et des adultes en souffrance.

    21 Juin 2017
  • Le flair : arme redoutable des chiens de police

    ChiensDotés d’un flair infaillible, les chiens sont très souvent utilisés par les forces de police. À l'image de Choc, un berger malinois qui vient d’être décoré, à Marseille, pour ses qualités de renifleur de stupéfiants. Mais comment les chiens peuvent-ils avoir un tel flair ? Explications.

    31 Mars 2016
  • Les animaux « sentent-ils » la mort de leurs congénères ?

    ChiensUne enquête réalisée auprès de 153 vétérinaires américains révèle que les chiens adoptent des comportements particuliers lors de l'euthanasie d'un de leurs congénères. Agitation, aboiements, silence… auraient-ils conscience que leur compagnon est mort ?

    14 Septembre 2016
  • J’ai trouvé un chien errant, que dois-je faire ?

    ChiensPerdu, abandonné, le chien que vous venez de trouver n’a visiblement pas de maître. Vous n’envisagez pas de le laisser derrière vous sans rien faire. Comment devez-vous faire et qui devez-vous contacter pour tenter de retrouver son maître ?

    05 Août 2016
  • Ont-ils le sens de la famille ?

    ChiensLes animaux ont, comme les humains, conscience des liens familiaux qui les unissent. Seuls varient les mécanismes permettant la reconnaissance des membres d’une même famille entre eux.

    20 Octobre 2018
  • Comportements gênants et solutions 9/10 : mon chien n'est pas propre

    ChiensNi zinzins, ni toqués, ni psychopathes! Nos animaux quand ils disjonctent ne sont pas plus malades que nous. C’est juste qu’ils pètent les plombs face aux conditions de vie que nous leur proposons, pensant souvent bien faire. Voici le top 10 des comportements gênants et leurs solutions. Aujourd'hui : mon chien n'est pas propre.

    09 Juillet 2016
  • Le chien peut-il s’adapter ?

    ChiensDéménagement, voyage, bébé, divorce, nouvel animal de compagnie…autant d’occasions pour notre chien de changer ses habitudes et d’éprouver ses aptitudes à faire face aux nouvelles situations.

    25 Août 2018
  • Le langage des phéromones

    ChiensLes êtres vivants disposent de moyens de communication verbaux et non verbaux. Les phéromones, des substances chimiques émises par le corps, appartiennent aux moyens non verbaux…

    04 Octobre 2017
  • Comment le chien perçoit-il son environnement ?

    ChiensLa vue, l’ouïe, le flair… si notre chien et nous disposons des mêmes organes pour percevoir le monde qui nous entoure, les réalités peuvent être très différentes.

    21 Novembre 2015