Y aura-t-il de nouveaux ours dans les Pyrénées en 2018 ?


  • Y aura-t-il de nouveaux ours dans les Pyrénées en 2018 ?Photo : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Le gouvernement étudierait un programme de renforcement de la population d’ours dans le Béarn, où la situation du plantigrade est critique. Face à l’urgence, les associations espèrent un lâcher d’au moins deux ourses dès cette année.

    C’est le moment ou jamais : pour les associations, 2018 pourrait bien être l’année où de nouveaux ours seront lâchés dans les Pyrénées afin de faire face à la situation critique de ce grand mammifère sur notre territoire. Parmi les signaux favorables, une lettre, adressée par le Premier ministre, Édouard Philippe, à la députée des Hautes-Pyrénées, Jeanine Dubié, lui indiquant que des « réintroductions d'ours en Béarn » sont bien à l'étude au gouvernement (information relayée par le journal La République des Pyrénées).

    Les défenseurs de l’ours espèrent que le gouvernement va franchir le pas dès cette année. Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, « n’a jamais caché son parti pris en faveur du lâcher d’ours en Béarn, et les déclarations d’intention d’Emmanuel Macron avant son élection vont également dans ce sens », rappelle Sabine Matraire, vice-présidente et coordinatrice ours de l’association Férus. 2018 apparaît comme l’année idéale pour concrétiser ces engagements, car dès 2019, les élections s’enchaînent. À commencer par celles des chambres d’agriculture, en janvier prochain, qui risquent fort de raviver les contestations car « s’opposer à l’ours est un sujet très fédérateur pour les syndicats agricoles », souligne Sabine Matraire. En mai 2019 auront également lieu les élections européennes puis, chaque année jusqu'en 2022, date de la prochaine présidentielle, se succéderont les scrutins (municipaux, départementaux et régionaux). Il sera alors plus difficile d’obtenir un consensus politique autour du renforcement de la population d’ursidés. Une action pourtant nécessaire pour éviter que l’ours ne disparaisse encore une fois de notre territoire. « C’est un peu une course contre la montre », pointe la militante Férus.

    Un sauvetage d’urgence pour les ours du Béarn

    De fortes menaces pèsent en effet sur la viabilité de la population de plantigrades sur notre territoire. On compte deux noyaux d’ours en France, l’un dans les Pyrénées centrales, où vivent 27 individus, et l’autre dans la région du Béarn, dans les Pyrénées occidentales, où l’on compte seulement deux ours mâles, Néré, 20 ans, et son fils Cannellito, 13 ans. L’urgence est donc de renforcer ce deuxième noyau, considéré comme « virtuellement éteint » puisque, en l’état, il n’y a pas de possibilité de reproduction. « Si on n’introduit pas de femelles, c’est la mort programmée pour la population d’ours dans cette région », prévient Yvon Le Maho, qui a présidé une expertise collective du Muséum national d’histoire naturelle sur l’ours brun dans les Pyrénées. Selon les résultats rendus en 2013, cette étude recommandait, pour les Pyrénées occidentales, un lâcher en plusieurs étapes de 10 femelles et 5 mâles dans un scénario idéal et, au minimum, un lâcher de 4 femelles en même temps. Ces renforcements doivent dans tous les cas être effectués « très rapidement » étant donné «  l’incertitude maximale autour du devenir à court terme de cette population où il n’y a que deux mâles ».

    « L’État aurait fait le choix d’un lâcher de deux femelles seulement dans le Béarn. C’est insuffisant, mais ce serait déjà le début de la restauration du noyau occidental »,  fait valoir Sabine Matraire, tout en soulignant que Férus continuera de demander de nouveaux renforts de la population d’ours dans les Pyrénées occidentales, où il y a urgence, mais également dans les Pyrénées centrales, où la situation est différente mais néanmoins urgente. « Le nombre d’individus fondateurs y est très faible, rappelait à notre magazine le président de l’association Pays de l’Ours-Adet, Alain Reynes, en mai 2017*. Il y a besoin de sang neuf pour éviter les problèmes de consanguinité qui mettent en danger les performances de reproduction. Il suffirait, à l’heure actuelle, d’introduire seulement deux ou trois ours pour rendre la situation viable. Mais plus on attend, plus il faudra en lâcher », prévient-il.

    Pressions européennes et réappropriations locales

    Classé depuis 2009, en France, parmi les espèces en danger critique d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l’ours brun devrait atteindre, selon l’ONG, une population de 250 individus matures pour que l’espèce soit considérée comme hors de danger au niveau national. La France, avec sa trentaine d’ours, est actuellement encore loin du compte. Or, la conservation de l’ours est une obligation européenne depuis 1992 et l’adoption de la directive « Habitat-Faune-Flore ». La Commission européenne a ainsi interrogé le gouvernement d’Édouard Philippe sur la question de l’ours en France. Une procédure d’infraction a déjà été émise contre la France, mise en demeure en 2012 pour « manquement à ses obligations de protection de l’ours brun des Pyrénées ». La Commission européenne exerce ainsi une pression sur notre pays pour qu’il se dote d’une véritable politique de restauration et de conservation des ours dans les Pyrénées.

    La présence de l’ours en France est aussi soutenue localement. Certes, les oppositions sont toujours très vives, mais elles ne seraient pas majoritaires selon Sabine Matraire. « On peut observer une véritable réappropriation de l’ours par les populations locales mais également par les touristes », observe-t-elle. Le bilan de l’opération d’information et de sensibilisation « Paroles d’ours », menée chaque année depuis 2008 par Férus, va dans ce sens. L’association explique dans un communiqué avoir constaté « un excellent accueil sur le terrain [et ce] dès les premiers jours de la 1re édition du programme ». Un succès « jamais démenti depuis. Partout dans les Pyrénées, nous n’avons trouvé que de fortes majorités favorables à l’ours », ajoute Férus. Tous les voyants semblent être au vert pour accueillir de nouveaux ours sur notre territoire.  

     

    * Magazine 30 Millions d’amis numéro 351 - mai 2017.


    Autres articles à lire

  • Dans l'intimité des suricates

    Faune sauvageEn plein cœur du désert du Kalahari, les photographes animaliers Marie-Luce Hubert et Jean-Louis Klein ont suivi un clan de suricates, ces petites mangoustes du désert. Ils nous font découvrir une tranche de vie de ces sentinelles à la vie sociale très riche…

    04 Août 2017
  • Projet « Dulan » : le nouveau défi de l’association Kalaweit

    Faune sauvageLes équipes de l'association Kalaweit, fondée il y a 20 ans par Chanee, viennent de découvrir un petit bijou de biodiversité sur l'île de Bornéo. Seul problème, ces 1 500 hectares de forêts sont encerclés par des compagnies de charbon et d'huile de palme…

    17 Décembre 2018
  • Australie : l'ornithorynque au bord de l’extinction

    Faune sauvageLes sécheresses et autres manifestations du réchauffement climatique exercent en Australie une pression de plus en plus forte sur la population d'ornithorynques, au point de les pousser vers l'extinction, avertissent des chercheurs dans une nouvelle étude.

    22 Janvier 2020
  • Disparition de Daphne Sheldrick, la « mère » des éléphants orphelins

    Faune sauvageDaphne Sheldrick, pionnière de la protection de l'environnement, était connue pour avoir développé une méthode permettant d'élever des éléphanteaux orphelins au Kenya. Elle est décédée jeudi, à l'âge de 83 ans.

    16 Avril 2018
  • Au Mexique, le nombre de jaguars augmente de 20%

    Faune sauvageLueur d’espoir pour le plus grand félin d’Amérique. Un nouveau recensement fait état d’une hausse de la population, liée à la mise en place de programmes de conservation et à une restauration de l’habitat naturel du jaguar.

    15 Juin 2018
  • Le castor est de retour en Ile-de-France

    Faune sauvageLe rongeur aquatique, qui avait quasiment disparu en France au début du XXe siècle, poursuit sa reconquête du territoire: d’après les observations de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), une famille de castors d’Europe pourrait être identifiée fin août en Ile-de-France.

    29 Mai 2017
  • Le retour fragile du lynx ibérique

    Faune sauvageEn Andalousie, les équipes du centre La Olivilla sont dévouées à la préservation de ce félidé sauvage dont la population était réduite à 90 individus il y a une dizaine d’années. Le photographe Laurent Geslin a suivi le travail des biologistes et «piégé» le bel animal…

    04 Novembre 2017
  • Comment s'alimente la loutre mer ?

    Faune sauvagePour maintenir la température interne de son corps à 35 °C, la loutre de mer doit ingérer en nourriture l’équivalent de 23 à 33 % de son poids par jour. Animaux-online décrypte les moyens mis en oeuvre et les aptitudes physique de l'animal pour s'alimenter dans la nature.

    18 Janvier 2016
  • Luc Besson pourra garder ses cerfs

    Faune sauvageLa justice a débouté, ce jeudi 26 décembre 2019, des chasseurs qui avaient porté plainte contre le cinéaste Luc Besson en l'accusant de laisser proliférer sur sa propriété de l'Orne des cerfs au détriment des champs voisins, selon les avocats des deux parties.

    26 Décembre 2019
  • Comment fonctionne la relation de couple chez les singes titis ?

    Faune sauvageLes couples de titis roux fonctionnent de manière atypique : elle le chouchoute, il éduque les petits et défend le territoire contre les intrus.

    18 Janvier 2020
  • Naissance exceptionnelle d'un orang-outan de Bornéo à Paris

    Faune sauvageLa famille d'orangs-outans de la ménagerie du Jardin des Plantes à Paris vient de s'agrandir avec la naissance de Java, une femelle née il y a huit jours. La dernière naissance d'un orang-outan à la ménagerie remontait à 2005.

    24 Octobre 2018
  • En Belgique, un loup est soupçonné d’avoir mangé un kangourou

    Faune sauvageUn loup est soupçonné d’avoir tué un kangourou domestiqué et d’en avoir mordu un autre au cours d’une attaque nocturne à Balen, dans le nord-est de la Belgique, a indiqué mercredi à l’AFP un spécialiste de la faune sauvage.

    27 Décembre 2019
  • La girafe, cet animal énigmatique et menacé

    Faune sauvageLa girafe, considérée comme 'vulnérable' par l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), a perdu 40% de sa population entre 1985 et 2015. Il n’en resterait que 98.000 individus. Voici quelques faits étranges ou cocasses concernant l'une des icônes de l'Afrique, et plus grand animal terrestre au monde.

    16 Août 2019
  • Deux ourses slovènes emménagent dans les Pyrénées

    Faune sauvageDeux ourses slovènes viennent d’être relâchées dans les Pyrénées occidentales afin de venir renforcer la petite population qui s’y trouve.

    05 Octobre 2018
  • Des chiens « ratons laveurs » qui terrorisent l’Angleterre ?

    Faune sauvageDeux chiens viverrins, « raccoon dogs » en anglais, ont récemment secoué les habitants de Clarborough (Angleterre) par leur agressivité après s’être enfuis de leur enclos. Zoom sur cette espèce peu connue et pourtant bien présente en Europe.

    04 Juin 2019
  • Trump veut réautoriser d’anciennes pratiques de chasse à l’ours

    Faune sauvageIl sera bientôt possible pour les chasseurs en Alaska d'appâter les ours avec du bacon ou des donuts dans les zones protégées, l'administration Trump souhaitant revenir sur des réglementations adoptées sous Barack Obama.

    23 Mai 2018
  • Alpes-de-Haute-Provence : le premier loup abattu en 2020

    Faune sauvageUne louve aperçue 'à proximité d'un élevage de bovins' dans les Alpes-de-Haute-Provence a été lundi le premier loup abattu en France pour l'année 2020, a-t-on appris mardi auprès d'une association et de la préfecture.

    28 Janvier 2020
  • Sauvez les gorilles, recyclez vos vieux téléphones

    Faune sauvageUne nouvelle étude australienne met en lumière le fait que l’accumulation de vieux téléphones participe à la disparition des gorilles en République démocratique du Congo. Moins de recyclage, plus d’extraction minière et donc destruction de l’habitat de ces animaux…

    12 Décembre 2018
  • La sexualité de nos animaux 50/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… la ménopause.

    21 Mai 2016
  • Tchad : quatre des six rhinocéros noirs réintroduits en mai sont morts

    Faune sauvageSur les 6 rhinocéros noirs réintroduits en mai dans le parc de Zakouma, dans le sud-est du Tchad où ils avaient disparu il y a près d'un demi-siècle, 4 sont morts six mois plus tard, a annoncé mardi l'ONG African Parks.

    07 Novembre 2018