Diesel : Volkswagen accusé de tests sur des singes et des humains


  • Diesel : Volkswagen accusé de tests sur des singes et des humainsPhoto : Pixabay - Christels
  • Protection/ Expérimentation

    Les constructeurs automobiles allemands Volkswagen, Daimler et BMW doivent affronter les informations données par la presse concernant des tests d'émissions de gaz diesel effectués sur des singes, mais aussi sur des humains.

    Avec AFP.

    On doit ces révélations au New York Times. Une enquête du journal, publiée le 25 janvier, a d’abord mis à jour l’existence de tests menés sur des singes pour le compte des trois constructeurs automobiles allemands – Volkswagen, Daimler et BMW – et de l'équipementier allemand Bosch. Dès samedi, Volkswagen a indiqué prendre « clairement ses distances avec toute forme de maltraitance d'animaux ».

    Ces expériences avaient été conduites en 2014 sur le sol américain par un organisme spécialiste de la santé dans le secteur du transport : l'EUGT. Ce laboratoire a été fondé par les quatre groupes en question. Selon le New York Times, une dizaine de macaques crabiers y ont été utilisés pour étudier la dangerosité des moteurs diesel sur la santé. Les animaux étaient enfermés devant des dessins animés pendant qu'on leur faisait respirer la fumée émise par une Beetle, successeur de la Coccinelle, modèle phare de Volkswagen. Le but était « de prouver que les véhicules diesel de technologie récente sont plus propres que les vieux modèles », selon le quotidien, qui informe par ailleurs que les résultats de ces tests auraient été truqués

    Des révélations « écŒurantes »

    L'affaire a pris une nouvelle dimension ce lundi 29 janvier avec les informations du quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, affirmant que des tests sur les effets de l'inhalation d'oxyde d'azote (NOx) avaient également été effectués sur environ 25 êtres humains en bonne santé. Cette étude, menée par l'institut hospitalier d'Aix-la-Chapelle, mandaté par l'EUGT, n'aurait « rien à voir avec le scandale du diesel » qui frappe depuis deux ans de nombreux constructeurs, dont Volkswagen, pas plus qu'avec les tests sur les singes, s'est défendu l'institut, ce lundi. Selon les responsables de ce centre, le but était de mesurer l'effet de l'exposition à l'oxyde d'azote sur le lieu de travail, « par exemple pour les conducteurs de poids lourds, les mécaniciens ou les soudeurs », afin de recommander une éventuelle baisse des seuils réglementaires, explique l'institut.

    « Je suis écœurée d'apprendre les révélations sur les tests d'émissions concernant les humains et les singes, a déclaré la ministre allemande de l'Environnement, Barbara Hendricks. Il est bon – et c'est le moins que l'on puisse attendre – que les constructeurs automobiles allemands aient pris leurs distances avec ces tests et se soient excusés. Les dessous de ce scandale doivent être rapidement mis au jour », a ajouté la ministre.

    « Nous prenons nos distances expressément avec l'étude et avec l'EUGT, a réagi lundi un porte-parole de Daimler interrogé par l'AFP. Nous sommes consternés par l'ampleur des études et leur mise en œuvre », a-t-il ajouté, affirmant que sa filiale Mercedes-Benz « condamne les expériences dans les termes les plus forts ». BMW, de son côté, a dementi avoir participé à ces tests.

    « Absurdes et inexcusables »

    Bernd Althusmann, ministre de l'Économie de Basse-Saxe, un État-région actionnaire de Volkswagen, a pour sa part qualifié ces expérimentations animales d'« absurdes et inexcusables », a rapporté l'agence DPA. M. Althusmann appelle lui aussi de ses vœux une « enquête approfondie »,  ainsi que des « conséquences personnelles graves » pour les responsables de ces tests.

    Fin 2015, le groupe Volkswagen avait reconnu avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel, dont environ 600 000 aux États-Unis, d'un logiciel faussant le résultat des tests anti-pollution et dissimulant des émissions dépassant jusqu'à 40 fois les normes autorisées. Dans la foulée du « dieselgate », les constructeurs allemands ont décidé de mettre un terme à l'activité de l'EUGT, qui se trouve actuellement en liquidation, précise le Süddeutsche Zeitung.


    Autres articles à lire

  • Peta dénonce l’expérimentation animale financée par le Téléthon

    ProtectionL’association de lutte contre la souffrance animale dénonce le financement par l’AFM-Téléthon d’expériences «cruelles et inefficaces» sur des chiens malades dans un laboratoire français, vidéo à l’appui.

    01 Décembre 2016
  • « Les expérimentations animales n’ont plus lieu d’être »

    ProtectionLa Journée mondiale des animaux dans les laboratoires, ce 24 avril, est l’occasion pour de nombreuses associations de dénoncer les tests sur les animaux et de rappeler que des méthodes efficaces de substitution existent et sont à développer.

    24 Avril 2017
  • Expérimentation animale : une règle des « trois R » inefficace

    ProtectionDouze millions d’animaux sont sacrifiés chaque année en Europe pour faire avancer la recherche. Une directive européenne encadre depuis 2010 cette pratique mais reste cependant insuffisante.

    28 Février 2018
  • En finir avec l'expérimentation animale

    Protection12 millions d’animaux sont sacrifiés chaque année en Europe pour faire avancer la recherche scientifique. C’est 12 millions de trop pour les amoureux des animaux qui entendent bien que la révision de la directive européenne relative à l’expérimentation animale entérine l’abolition pure et simple de cette pratique. Fantasme ou futur possible ? Un dossier à découvrir dans le numéro de septembre de 30 Millions d'amis, actuellement en kiosques.

    05 Septembre 2017
  • Réhabiliter tous les animaux de laboratoire, est-ce possible ?

    ProtectionEn 2015, près de 2 millions d’animaux ont été utilisés en France pour la recherche*. Pour ceux dont la mort n’est pas indispensable à l’étude, se pose la question de la réhabilitation. Or, beaucoup de laboratoires procèdent à des euthanasies de convenance…

    24 Avril 2019
  • Cosmétiques : la Californie interdit les tests sur les animaux

    ProtectionLe 31 août, la Californie a voté à l’unanimité l’interdiction de vendre des produits cosmétiques testés sur les animaux. Christiane Laupie-Koechlin, fondatrice et secrétaire générale de l’association Pro Anima, nous parle plus en détails de cette avancée.

    19 Septembre 2018
  • Cosmétiques : l'Europe pour l’arrêt mondial des tests sur animaux

    ProtectionLes députés européens se sont prononcés, à une écrasante majorité, pour une interdiction, partout dans le monde, de l’expérimentation animale dans le secteur des cosmétiques.

    04 Mai 2018
  • La Confédération nationale-Défense de l’animal fait peau neuve

    ProtectionRéunie en congrès à la frontière suisse, la Confédération sort d’une période compliquée durant laquelle elle a renouvelé son équipe dirigeante et changé de nom suite à l’action en justice engagée par la SPA de Paris. L’occasion pour Animaux-online de faire le point avec cette association qui a fêté ses 90 ans il y a deux ans.

    22 Octobre 2018
  • Isabelle Dudouet-Bercegeay : Un parti pour les animaux

    ProtectionCoprésidente du parti animiste, cette diplômée en sciences agronomiques et techniques entend, avec les siens, mettre la cause animale au cœur du débat politique. En attendant de faire élire ses candidats aux législatives…

    02 Décembre 2016
  • Les oies menacées par la chasse après la date officielle de fermeture

    ProtectionAlors que la fermeture officielle de la chasse aux oiseaux de passage et au gibier d’eau est programmée le 31 janvier, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal accorde aux chasseurs un délai supplémentaire de dix jours pour tuer les oies sauvages en période de migration au-dessus de la France.

    01 Février 2017
  • Le Royaume-Uni rejette une loi de l’UE sur le droit animal

    ProtectionLe Parlement britannique prépare son Brexit et revoit l’ensemble des lois européennes : parmi elles, il a rejeté un texte du traité de Lisbonne qui reconnaît la souffrance et les émotions des animaux.

    23 Novembre 2017
  • Bruxelles : une cinquantaine de lapins en colère

    ProtectionDes militants de l'association Compassion in World Farming (CIWF) déguisés en lapins ont manifesté leur mécontentement au Conseil de l'Union européenne, à Bruxelles, concernant les conditions de vie dans les élevages de lagomorphes destinés à finir dans nos assiettes. Présente le 17 mai dernier, Aurélia Greff, porte-parole du CIWF, donne son éclairage sur ce combat.

    19 Mai 2016
  • Pologne : manifestation pour dénoncer le 'massacre' des sangliers

    ProtectionDes centaines de personnes ont manifesté le 9 janvier à Varsovie pour dénoncer le 'massacre' de milliers de sangliers sauvages dans le cadre d'une politique visant à lutter contre la peste porcine africaine, qui menace les élevages porcins du pays.

    11 Janvier 2019
  • Bretagne : un tueur de lapins activement recherché par les gendarmes

    ProtectionUne enquête judiciaire a été ouverte par la gendarmerie des Côtes-d'Armor pour retrouver l'auteur d'une 'série d'actes de cruauté contre des lapins domestiques' commis ces derniers mois dans quatre communes du département, a-t-on appris jeudi auprès des gendarmes.

    26 Octobre 2018
  • Le bien-être animal et les fast-foods sont-ils incompatibles ?

    ProtectionUn nouveau rapport souligne le manque d’engagement d’enseignes comme McDonald’s, KFC ou Subway en ce qui concerne le bien-être des poulets de chair. Mais est-il possible de faire rimer « bas prix » avec « qualité » ?

    18 Janvier 2019
  • Caddies et collectes

    ProtectionA l’image de ce qui se fait pour les Restos du cœur, les refuges profitent des opérations «Caddies» organisés par les magasins d’alimentation. Cela remplit les gamelles des animaux, le cœur des clients et les caisses du magasin.

    01 Mai 2019
  • Une étiquette « bien-être animal » sur des emballages de poulet

    ProtectionTrois organisations se sont associées au groupe Casino afin de créer un étiquetage particulier indiquant au consommateur le niveau de bien-être dont a bénéficié l’animal au cours de sa vie. Une première en France !

    04 Janvier 2019
  • Peta dénonce le massacre des ânes du Kenya pour la Chine

    ProtectionL'association de défense des animaux Peta a demandé jeudi au Kenya de mettre fin à l'abattage des ânes, dont les peaux sont exportées vers la Chine, le plus souvent illégalement, pour les besoins de la médecine traditionnelle, une pratique qui a récemment augmenté en Afrique.

    16 Mai 2019
  • Association Stéphane Lamart : les bénévoles chantent pour leur refuge

    ProtectionFanfan et Stéphan, professionnels de la chanson, ont conçu un CD vendu au profit du refuge des Orphelins de Stéphane Lamart. Les neuf titres sont interprétés par des bénévoles de l’association qui se produiront aux portes ouvertes du refuge le samedi 18 et dimanche 19 mai à Aunay-sur-Odon, dans le Calvados.

    17 Mai 2019
  • Stop aux cages : une pétition pour interdire les poules en batterie

    ProtectionL’animateur de télévision Stéphane Bern présente une nouvelle vidéo choc de L214, tournée dans un élevage de poules en cage, en Bretagne. Une pétition en ligne a été créée pour demander au gouvernement une loi interdisant ce type de pratique, provoquant « d’intolérables souffrances » chez les animaux.

    11 Décembre 2017