Fêtes de Noël : 10 conseils pour nos animaux de compagnie


  • Fêtes de Noël : 10 conseils pour nos animaux de compagniePhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble

    Nos animaux sont devenus des membres à part entière de nos familles. Nul doute qu’ils vont célébrer les fêtes de fin d’année à nos côtés. Mais attention toutefois, quelques précautions s’imposent pour veiller à leur santé et à leur sécurité. Voici nos conseils.

    1. Le repas : attention aux aliments toxiques

    Les agapes traditionnelles de Noël et du jour de l’an réjouissent nos petits compagnons qui profitent eux aussi le plus souvent de cette profusion de nourriture. Attention toutefois à ce que vous pouvez leur donner à manger, car certains aliments qui régalent nos papilles peuvent être mauvais voire très dangereux pour nos chiens et/ou nos chats, comme le chocolat, les oignons, les marrons… autant d’ingrédients qui occupent une place de choix dans nos menus de fête. Dans son livre Vous êtes fous de leur faire avaler ça !* la journaliste Morgane Kergoat dresse une liste des aliments dangereux pour leur santé susceptibles de se retrouver dans nos repas de fête :

    Le chocolat : il s’agit d’un véritable poison pour les chiens et les chats. « Une demi-tablette de chocolat noir peut suffire à tuer un chien d’une dizaine de kilos. Et même quand la dose ingérée n’est pas létale, le chocolat peut provoquer des symptômes comme de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, de la tachycardie… le chocolat est donc un aliment tout simplement interdit pour eux. En cas d’ingestion accidentelle d’une trop grande quantité, il faut le conduire chez le vétérinaire sans attendre. 

    Les os : attention aux os qui peuvent rester coincés dans son œsophage ou provoquer une occlusion de son intestin. Il ne faut jamais donner à son animal le reste d’une carcasse car les os cuits, très cassants, sont trop dangereux.

    Les crevettes : elles feront le régal de nos compagnons, particulièrement les chats, mais attention à bien les décortiquer avant de lui en donner, sinon il y a danger. Les crevettes achetées cuites sont trempées dans un produit conservateur très dangereux pour nos félins.

    Les oignons et l’ail : au-delà d’une certaine dose, les oignons et l’ail deviennent du poison pour les chiens et les chats, tout comme les échalotes, la ciboulette et le poireau, qui appartiennent à la même famille d’aliments. L’ingestion d’oignon serait la deuxième cause d’intoxication chez le chien, après le chocolat.

    Les pommes de terre : pas de danger avec les pommes de terre cuites, en revanche, crues ou vertes, elles sont toxiques. Il ne faut surtout pas donner les épluchures à nos animaux.

    Les marrons : les marrons que nous mangeons, qui sont en réalité des châtaignes, sont à proscrire pour les chats et les chiens, car elles contiennent des tanins que nos animaux ne peuvent pas digérer.

    L’avocat : tout est toxique dans l’avocat pour nos animaux, qu’il s’agisse du fruit ou de l’écorce et des feuilles de l’arbre. Cet aliment est donc à proscrire pour eux.

    Le raisin : il est dangereux pour les chiens. Il peut provoquer chez lui une insuffisance rénale sévère. On s’abstient donc de le lui faire goûter.

    Les noix de macadamia : elles sont à éviter pour les chiens. L’intoxication n’est pas mortelle mais elle peut provoquer, pendant 48 h, vomissements, hyperthermie ou dépression. Attention donc aux gâteaux ou biscuits qui peuvent contenir des noix de macadamia.

    Shutterstock

    2. Mieux vaut prévenir que guérir

    Si l’on est soi-même au courant des dangers potentiels pour nos animaux contenus dans nos repas de fête, ce n’est pas forcément le cas de tous les convives. Il faut donc veiller à ce que l’on ne donne pas de la nourriture en douce à son chat ou à son chien, ou prévenir ses invités des aliments absolument interdits. Et comme il est souvent difficile de résister aux regards que savent si bien nous lancer nos animaux pour obtenir une part de notre nourriture, le mieux est parfois d’imaginer un menu aussi bien adapté à nous qu’à eux. Il existe des livres de recettes spécialement conçus à cet effet, comme celui Véronique Aïache et Laura Zuili, Des recettes pour mon chat et moi, publié aux éditions Marabout (16,90 €).

    3. Les boissons : la vigilance s’impose aussi

    Si l’alcool est à proscrire absolument pour nos animaux, il faut aussi être vigilant sur d’autres boissons que l’on peut servir à ses invités en fin de repas comme le thé ou le café. La caféine cause des troubles cardiaques chez le chat et le chien, rappelle Morgane Kergoat, ce qui peut parfois conduire à un coma mortel. « À titre indicatif, on estime que 10 cuillères de café peuvent tuer un chat adulte ». Bien que plus doux, le thé, plus précisément la théine, est elle aussi dangereuse pour les chats et les chiens.

    4. Gare à l’indigestion

    Comme nous, nos animaux peuvent faire un écart lors des repas de fête. Comme à nous, il est donc conseillé de lui donner des repas plus légers après Noël et le jour de l’an. On peut ainsi diminuer un peu sa ration journalière après les fêtes. Si votre chat a vraiment trop mangé, on peut envisager de lui faire sauter un repas, étant donné qu’il en prend plusieurs par jour. Cela ne signifie en aucun cas qu’on peut le laisser sans nourriture pendant 24 h. Le chien, de son côté, peut jeûner 24 h, même si le bénéfice du jeûne n’a pas été réellement prouvé chez cet animal, souligne Morgan Kergoat. En cas d’abus pendant les fêtes, on peut le mettre à la diète pour soulager son organisme, mais jamais plus d’une journée.

    Shutterstock

    5. Le sapin : bien choisir son emplacement et ses décorations   

    Les décorations de nos sapins représentent un danger potentiel pour nos chiens et chats, d’autant plus qu’ils sont généralement particulièrement attirés par tous ces ornements qui brillent et qui scintillent. Les boules de Noël trop fragiles, en tombant et en se cassant, deviennent de redoutables objets tranchants pour eux. Si elles sont trop petites, ces boules risquent aussi d’être ingérées. Les guirlandes et les cheveux d’ange sont également très dangereux s’ils sont avalés par votre chat ou votre chien, car les fils s’enroulent dans l’estomac et une intervention chirurgicale est nécessaire pour délivrer votre compagnon. Attention enfin aux guirlandes électriques qui présentent un risque d’électrocution si elles sont mordillées… Pour limiter la casse, il faut veiller à la stabilité du sapin et le disposer, si possible, en hauteur ou dans un endroit où il n’a pas facilement accès.

    6. À chacun ses cadeaux

    Au moment de la traditionnelle ouverture des cadeaux, attention aux emballages : comme pour les guirlandes, les petites ficelles qui traînent un peu partout et avec lesquelles nos animaux vont vouloir jouer risquent de provoquer des dégâts en cas d’ingestion. De même, certains petits éléments de jouets pour les enfants, ou les piles électriques, risquent d’être avalés. Si vous voulez gâter votre animal, prévoyez donc des cadeaux spécifiquement conçus pour lui, qui devraient l’occuper et détourner son attention au moment du déballage des cadeaux. 

    Shutterstock

    7. Les plantes : aussi belles que dangereuses

    Sur la table en ornement ou dans la maison en décoration, certaines plantes, traditionnellement associées à la période de Noël, sont toxiques pour nos animaux. Il faut donc veiller à ce qu’ils ne s’en approchent pas. Parmi les plantes les plus dangereuses, on trouve le poinsettia, dont l’ingestion, si elle est rarement mortelle, provoque de la diarrhée et des vomissements. Le houx, ingéré en trop grande quantité, peut provoquer un coma potentiellement létal. Quand au gui, ses feuilles, comme ses branches et ses baies, sont très toxiques voire mortelles pour le chat.

    8. Soigner l’ambiance en évitant les brÛlures

    Toujours dans la thématique des décorations de Noël, les bougies présentes au centre de la table ou sur nos meubles pour créer une douce ambiance peuvent vite faire tourner la soirée en véritable catastrophe. Attirés par la lumière, les chiens, et surtout les chats, peuvent être tentés de jouer avec et se brûler et/ou faire tomber la bougie. Mieux vaut donc veiller à tenir les flammes hors de leur portée.

    9. Pensez aussi aux dangers du tabac et de la cigarette électronique

    Gare aux dangers représentés par la cigarette et la cigarette électronique que l’on peut sortir à la fin d’un copieux repas. Plusieurs études ont montré que les animaux aussi sont victimes de tabagisme passif. Il ne faut donc pas fumer en leur présence. Les chats seraient encore plus sensibles que les chiens. Si votre animal en vient à mâchonner une cigarette, cela est également très dangereux pour sa santé car la nicotine est un véritable poison pour eux. Attention également aux cigarettes électroniques, dont les produits parfumés peuvent fortement attirer nos animaux, surtout les chiots. Pour éviter tout risque, il faut impérativement mettre hors de leur portée cigarettes, cigarettes électroniques et recharges. Comme nous informe Morgane Kergoat dans son ouvrage, pour nos animaux, « la nicotine est aussi toxique que le cyanure et trois fois plus toxique que l’arsenic… Vous ne laisseriez pas votre animal jouer avec un produit contenant de l’arsenic, n’est-ce pas ? »

    Shutterstock

    10. Ménagez-lui un espace pour être au calme

    Si vous recevez du monde chez vous à l’occasion des fêtes de fin d’année, n’oubliez pas de prévoir un endroit au calme pour votre animal, qui risque d’être beaucoup sollicité par vos invités, notamment les enfants. Il ressentira peut-être le besoin de s’isoler dans une pièce à part. 

    * Vous êtes fous de leur faire avaler ça ! de Morgane Kergoat, éditions Flammarion, 19 €


    Autres articles à lire

  • Les Britanniques inquiets de l’importation de maladies canines

    Vivre ensembleDepuis la fin de la quarantaine prononcée en février 2000, les chats et les chiens de compagnie peuvent entrer librement sur le territoire britannique. La communauté vétérinaire s'inquiète du risque de contamination que ces échanges représentent pour les animaux insulaires.

    22 Avril 2016
  • Université d'été de l'animal 2017 : Chris Herzfeld

    Vivre ensembleChris Herzfeld est philosophe et historienne des sciences, ainsi qu’artiste, passionnée par les grands singes. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme » (qui se déroulera du 25 au 27 août prochains), intitulée « Adoptions interspécifiques et intelligences partagées : Cinq chimpanzés en famille ». Rencontre.

    19 Juillet 2017
  • Université d'été de l'animal 2017 : Christine Rollard

    Vivre ensembleChristine Rollard est enseignante-chercheuse et arachnologue au Muséum national d’histoire naturelle. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, intitulée « Approche soyeuse sur les capacités des 'aragnes' ». Rencontre.

    06 Juillet 2017
  • Les déficients visuels sont-ils formés pour accueillir un chien guide?

    Vivre ensembleLorsqu’on parle des chiens guides, on imagine immédiatement l’importante formation dont ils ont bénéficié pour devenir des anges gardiens hors pair. Mais il faut savoir que les personnes déficientes visuelles sont triées sur le volet et suivent également une formation complète les préparant à accueillir un être vivant dans leur quotidien.

    31 Juillet 2019
  • Une 'mare de la discorde' sera comblée, ses grenouilles moins

    Vivre ensembleUne mare de Dordogne aux grenouilles bruyantes, au coeur d'un conflit de voisinage et de sept ans de procédure, devra bel et bien être comblée, comme la justice l'a ordonné, mais sans l'injonction préalable de 'déplacer' les batraciens, que réclamait une association de défense de l'environnement.

    18 Décembre 2019
  • Coronavirus : Les propriétaires d’équidés désemparés

    Vivre ensembleTous les établissements équestres ayant dû fermer leurs portes, les propriétaires d’un cheval en pension n’ont désormais plus le droit de s’y rendre. Quelles peuvent être les conséquences ? En fonction de leurs conditions de vie, les chevaux s’en portent-ils vraiment plus mal de ne plus être mis au travail ?

    25 Mars 2020
  • SOS ANIMAL PERDU, comment agir ?

    Vivre ensembleVous avez perdu votre animal et vous ignorez comment agir ? Découvrez la démarche à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté et le retrouver.

    17 Août 2015
  • Les intervenants de Dog Revolution : Serge Pautot

    Vivre ensembleSerge Pautot est avocat au barreau de Marseille. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    23 Septembre 2016
  • La garde alternée de son chien

    Vivre ensembleManque de temps, de disponibilité… Et pourquoi ne pas adopter un animal à mi-temps? Plus adapté au chien, ce mode de garde nécessite toutefois quelques recommandations.

    06 Novembre 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Mélodie Pichoir

    Vivre ensembleMélodie Pichoir est formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    09 Septembre 2016
  • Noël : ces cadeaux pour animaux qui cartonnent

    Vivre ensembleLes réjouissances des fêtes de fin d’année se partagent aussi avec nos compagnons à quatre pattes. Calendriers de l’avent, objets connectés, pâtée spéciale … Noël est l’occasion de les gâter tout en se faisant plaisir.

    19 Décembre 2016
  • Ouragan Florence : ces animaux sauvés des inondations

    Vivre ensemble[Diaporama] Pompiers, associations et volontaires ont redoublé d’efforts pour porter secours aux animaux piégés par les eaux de l’ouragan Florence (Etats-Unis). Voici le récit, en images, des efforts déployés par les équipes de sauvetage.

    24 Septembre 2018
  • Monty, le millième chien guide de l’histoire de l’école de Paris

    Vivre ensembleEn 30 ans, l’École de Paris a formé et remis un millier de chiens guides à des personnes déficientes visuelles. Elle lance à cette occasion un appel aux dons pour poursuivre son action auprès des personnes malvoyantes et continuer de promouvoir la relation entre l’homme et l’animal.

    12 Février 2018
  • Delphinariums : vers la fin de la captivité ?

    Vivre ensembleDe l’autre côté de l’Atlantique, les défenseurs de la cause animale se mobilisent aussi devant les delphinariums. Tout comme en France, les activistes dénoncent la captivité, les conditions de vie des cétacés dans les parcs et militent pour la fin des delphinariums.

    25 Juillet 2018
  • Les bacheliers planchent sur le rapport homme-animal

    Vivre ensembleLe sujet du bac de français 2018, soumis aux élèves de première des filières S et ES, avait pour thème les hommes face aux animaux. Les élèves ont notamment été amenés à s’interroger sur la cruauté des hommes, et le droit des animaux.

    19 Juin 2018
  • Les propriétaires de chien auraient une vie plus longue

    Vivre ensembleUne étude suédoise a montré que les personnes vivant aux côtés de chiens ont moins de risque de développer des maladies cardiovasculaires que le reste de la population.

    22 Novembre 2017
  • Kalina Raskin : le vivant pour inspiration

    Vivre ensembleNe vous y trompez pas. Ce sourire malicieux cache une âme engagée qui s’inspire du vivant pour développer une science responsable et durable. Une volonté qui a mené cette ingénieure physico-chimiste et docteure en biologie vers le biomimétisme. Elle exposera cette science à l’université d’été du 24 au 26 août au château de la Bourbansais.

    15 Août 2018
  • Université d’été de l’animal 2017 : un rendez-vous réussi

    Vivre ensembleDu 25 au 27 août s’est déroulée la deuxième édition de l’université d’été de l’animal au château de la Bourbansais, à Combourg, en Bretagne. La journaliste Yolaine de La Bigne, organisatrice de l’événement, dresse le bilan de ce week-end riche en enseignements, mettant à l’honneur l’intelligence encore trop mal connue du monde animal.

    29 Août 2017
  • Université d'été de l’animal 2017 : Bernard Séret

    Vivre ensembleBernard Séret est océanographe et biologiste, spécialiste des poissons cartilagineux (requins, raies et chimères). Il animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août, portant sur « l’intelligence des requins ». Rencontre.

    28 Juin 2017
  • Université d'été de l’animal 2017 : Pierre Jouventin

    Vivre ensemblePierre Jouventin est un ancien directeur de recherche en éthologie au CNRS. Il animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, portant sur « La Domestication du loup et le rôle majeur du chien dans l’évolution humaine ». Rencontre.

    30 Juin 2017