« Gamelles pleines » : soutenir des maîtres SDF et leurs animaux


  • « Gamelles pleines » : soutenir des maîtres SDF et leurs animauxPhoto : Jacky Lecanu
  • Vivre ensemble/ Belles Histoires

    L’association Gamelles pleines réunit, dans un calendrier 2018, de superbes photographies en noir et blanc : des portraits de personnes vivant dans la précarité au côté de fidèles compagnons. Les ventes serviront à soutenir les actions en faveur d’une intégration de l’animal à part entière dans l’aide sociale.

    « Des clichés, contre les clichés » : c’est ainsi que l’association Gamelles pleines présente son nouveau projet, un calendrier réunissant 13 portraits et autant d’histoires touchantes de maîtres et de leur animal. La présence de chiens, et parfois de chats, auprès de personnes sans abri est souvent mal vue ou simplement incomprise. Pourtant, les bienfaits mutuels sont souvent décuplés par ces rencontres.

    Jacky Lecanu

    « Perçu à tort comme un fardeau qui ancre son maître sur le bitume, l’acolyte canin a parfois bien mauvaise réputation. Alors qu’on les imagine plutôt amaigris, malades et pleins de puces, ces « corniauds des caniveaux » sont bien au contraire vigoureux, équilibrés et surtout très sociables. Souvent aux antipodes des stéréotypes qui leur collent aux pattes, les chiens permettent à leur binôme de pallier une humanité défaillante et d'adoucir leurs histoires de vie tourmentées », détaille ainsi Gamelles pleines dans les pages de son calendrier.

    Des photographies d’exception à bien des égards

    Ce projet a vu le jour dans le cadre d’une opération créée il y a trois ans par l’association « Les Rois de la rue ». Lors de la période de la galette des rois, au cœur de l’hiver, alors que les conditions de vie des personnes sans abri sont les plus rudes, Gamelles pleines organise une journée pour prendre soin des participants et de leur compagnon à quatre pattes, afin d’apporter du réconfort et de redonner confiance en soi pour commencer l’année revalorisé. Jacky Lecanu, un photographe professionnel, a immortalisé avec beaucoup de talent la « journée bien-être » organisée en 2017, au cours de laquelle coiffeurs, barbiers mais aussi toiletteurs se sont mobilisés gratuitement, ainsi que Pascal, un éducateur canin.

    Gamelles Pleines 2018

    Découvrez les coulisses de la réalisation du calendrier 2018 de Gamelles Pleines avec les photographies de Jacky Lecanu.


    Grâce à leur qualité et à leur force, ces photos ont reçu le prestigieux label européen FEP (Federation of European Photographers), unanimement reconnu dans le monde professionnel. Cette distinction n’est cependant que « la cerise sur le gâteau » pour Yohann Severe, le fondateur de l’association Gamelles Pleines. Car le but de ces photographies est avant tout de pouvoir offrir un souvenir de cette journée de partage et de soutien aux personnes ayant pu en bénéficier. Et de changer l’image qu’ils ont d’eux-mêmes. Yohann se souvient notamment d’un homme, venu à l’opération « Les Rois de la rue » de janvier dernier. En recevant sa photo, il a lancé à l’équipe de l’association : « Maintenant il ne me manque plus qu’un mur pour l’accrocher ». En février, il avait trouvé un logement : il avait regagné assez de confiance en lui pour entreprendre des démarches et trouver un logement social. 

    « On s’est vite rendu compte de l’importance de ces photos, à la fois parce qu’elles renvoient une image valorisante des personnes, mais aussi parce que bien souvent, il s’agit de la seule image que ces propriétaires ont de leurs animaux. Cette photo devient encore plus précieuse lorsque, malheureusement, leur compagnon décède, explique Yohann Severe. Et lorsque nous avons parlé du projet de calendrier aux principaux intéressés, ils se sont montrés très enthousiastes. Ils ont eu envie de partager leur histoire, mais aussi de montrer qu’ils sont de bons maîtres ».

    Rosalie, le chien à l’origine de Gamelles Pleines

    Les fonds issus de la vente de ce calendrier serviront intégralement à financer les différentes opérations organisées bénévolement par Gamelles pleines tout au long de l’année. Cela comprend aussi bien les maraudes que les campagnes de soin ou de stérilisation auprès des animaux des rues grâce à l’intervention de vétérinaires engagés, la distribution d’équipement – des habits pour les maîtres et des accessoires comme des laisses pour les chiens, indispensables pour pouvoir se déplacer ensemble sans problème –, l’accueil des animaux lorsque leurs propriétaires sont par exemple hospitalisés, mais aussi le travail auprès des structures d’accueil pour les sans-abri, afin que les animaux puissent y être acceptés.

    « Nous avons pour objectif de réintégrer l’animal dans l’aide sociale, souligne Yohann Severe. Ces animaux, des chiens pour la plupart, sont des leviers d’insertion pour les personnes les plus démunies. C’est bien souvent en s’occupant du chien que le maître accepte de parler et de nous dire ce dont il a besoin. Tout notre travail repose sur une relation de confiance qui repose en grande partie sur les soins et l’attention que nous portons aux animaux avec qui ils entretiennent une relation très forte ».

    Ces liens « fusionnels » avec un animal, Yohann Severe les connaît bien. Ils sont même à l’origine de la création de son association, en 2009. À cette époque, Yohann était le propriétaire de Rosalie, une chienne unique à ses yeux, pour laquelle il avait décidé de créer un blog. Dans ce journal en ligne « animé » par Rosalie, la chienne connectée partageait avec ses lecteurs les histoires qui la touchaient. L’animal parlait alors des premières maraudes effectuées par son maître, lors desquelles elle était également présente. Rosalie, touchée par l’attention que les maîtres portaient à leur chien, n’hésitant pas à partager avec eux le sandwich constituant leur seul repas de la journée, décida de leur venir en aide. Gamelles pleines était né.

    2018, l’année de l’expansion pour l’association

    Aujourd’hui, Yohann est heureux que Rosalie ait pu laisser une trace de son passage sur Terre. Elle est décédée il y a tout juste 6 ans, le 7 décembre 2012. « Ce mouvement va désormais bien au-delà de la petite truffe de Rosalie », se réjouit le fondateur de Gamelles pleines. L’association se développe désormais selon la « stratégie de la tâche d’huile ». Bien implantée à Caen, sa ville d’origine, Gamelles pleines est également présente à Rennes, Quimper et Paris 12e et devrait se développer à Grenoble et à Toulouse. « 2018 sera une année d’expansion », se réjouit Yohann Severe. Pour accompagner et soutenir le travail de l'association, les dons et l’engagement bénévole sont toujours les bienvenus. 


    Autres articles à lire

  • Le prince George fête ses trois ans avec le chien Lupo

    Vivre ensembleC’est avec Lupo, le chien de la famille, que le prince George, fils aîné du duc et de la duchesse de Cambridge, pose pour la photo officielle de ses trois ans.

    22 Juillet 2016
  • Monique, la poule aventurière

    Vivre ensembleCe gallinacé intrépide parcourt les océans de la planète en compagnie de Guirec, un jeune Breton bien décidé à vivre ses rêves. Un chien, Bosco, a rejoint l’équipage atypique et attachant qui a un nouvel objectif en tête: l’Antarctique.

    10 Octobre 2017
  • Une fillette prouve à ses parents les bienfaits d’un chat à la maison

    Vivre ensembleRomesa, une Texane de 11 ans, a impressionné les internautes grâce à sa dissertation de six pages relayée sur les réseaux sociaux, destinée à convaincre ses parents d’adopter un chat.

    29 Juin 2017
  • Siri : la muse féline de Nawak

    Vivre ensembleParachuté à l’âge de deux mois au refuge de l’école du Chat de Drancy (93), Siri a été aussitôt adoptée par Nawak. Depuis trois ans, elle est la muse de ce jeune illustrateur, qui grâce au financement de ses fans, va sortir son premier album : le journal de Siri.

    04 Septembre 2015
  • Duke, le chien devenu maire d’une petite ville des Etats-Unis

    Vivre ensembleIl s’appelle Duke et c’est avec un grand honneur qu’il entame son troisième mandat de maire de la petite ville américaine de Cormorant, dans le Minnesota.

    30 Août 2016
  • Au terminus des bienheureux

    Vivre ensembleConsidéré comme l’un des premiers cimetières animaliers au monde, c’est surtout un lieu où règnent l’apaisement et le bonheur d’aimer. Petite promenade dans les allées du cimetière des chiens d’Asnières-sur-Seine…

    08 Mars 2017
  • Le chat aime-t-il la musique ?

    Vivre ensembleOn dit que la musique adoucit les mœurs. Parfois, elle provoque le contraire… chez les chats ! Follement drôle !

    22 Octobre 2015
  • Penguin, la pie qui sauva toute une famille

    Vivre ensembleAprès le grave accident qui la laisse entièrement paralysée, Sam Bloom, une mère de famille australienne, s’enfonce dans une profonde dépression. Jusqu’au jour où, tel un ange gardien, une pie tombée du ciel lui redonne le goût de vivre…

    21 Septembre 2018
  • Une marche d’adieu organisée pour un labrador, héros de guerre

    Vivre ensembleUn soldat américain a organisé une marche pour dire adieu à son labrador atteint d’un cancer. Ensemble, ils ont servi en Afghanistan. Des centaines de personnes se sont rassemblées pour rendre un dernier hommage à ce chien héros.

    29 Septembre 2017
  • Les pionniers de la protection animale

    Vivre ensembleChristian Zuber, Jean-Pierre Hutin, Brigitte Bardot... Notre volonté de nous engager trouve souvent sa source dans des modèles: les précurseurs de la protection animale. Ils sont quelques uns à avoir ouvert la voie à une plus grande considération des animaux et de leur bien-être. Portraits

    09 Mars 2017
  • Borias, le petit chat bonheur

    Vivre ensembleVoici l’histoire d’un sauvetage inattendu qui a changé la vie d’un bébé chat –nommé Borias- comme celle de sa maîtresse.

    20 Août 2018
  • Merlin, le nouveau chat (déjà star) du youtubeur Norman

    Vivre ensembleConnu pour ses vidéos humoristiques sur YouTube, le jeune homme, qui a récemment perdu son chat Sergi, présente sa «nouvelle boule de poils», Merlin, adopté à la SPA.

    23 Mars 2017
  • Yurka ou la vraie vie

    Vivre ensembleChaque année, des milliers d’animaux sont victimes de la cruauté humaine. Certains s’en sortent, d’autres non. Yurka aurait pu faire partie de la seconde catégorie, mais le destin l’a placée sur le chemin d’Elsa Meier, ingénieur géologue de 24 ans reconvertie dans la photographie animalière, et son père Antoine.

    12 Août 2018
  • Euro 2016 : les supporters sous la protection d'une équipe canine

    Vivre ensembleUne équipe cynophile de onze chiens s'entraîne depuis trois mois à détecter des explosifs sur des personnes en mouvement. Cette élite canine est bientôt prête à identifier d'éventuels kamikazes et à sécuriser l'événement sportif. Une première en France.

    23 Mai 2016
  • A 11 ans, il saute à l'eau pour sauver deux chiots de la noyade

    Vivre ensembleAlors qu'il se promenait le long de la Charente avec ses grands-parents, Enzo, un jeune garçon âgé de 11 ans assiste à une scène surréaliste. Une femme jette des chiots du haut d'un pont. Sans hésiter, il saute dans l'eau pour sauver deux jeunes beagles.

    10 Mai 2016
  • Le retour en liberté d’une tigresse de Sibérie

    Vivre ensembleFilippa, une jeune tigresse a été relâchée dans la nature en Russie le 29 avril dernier, après avoir suivi un programme de réhabilitation de près de deux ans.

    12 Février 2017
  • Trois phoques gris et deux veaux marins ont repris le chemin du large

    Vivre ensembleBalou, Constance, Mathieu, Rosi et Dominique ont pris la mer durant le week-end de Pâques. Avant d'être relâchés, ces cinq mammifères marins sont passés par le centre de soins de la Ligue de protection des animaux de Calaisis suite à leur naufrage sur une plage du Pas-de-Calais.

    31 Mars 2016
  • Une peluche défend son os

    Vivre ensembleNos chiens sont vraiment extraordinaires. La vidéo a un an. Mais elle nous fait craquer. Alors on la partage avec vous !

    16 Octobre 2015
  • JO : une patineuse sauve un teckel d’un élevage de viande de chien

    Vivre ensembleLa championne canadienne Meagan Duhamel profite de sa présence aux Jeux olympiques en Corée du Sud pour dénoncer l’industrie de la viande de chien : elle incite un maximum de sportifs à suivre son exemple en sauvant et adoptant un chien destiné à être mangé.

    15 Février 2018
  • Après neuf ans d'absence, le chat Moubli est de retour

    Vivre ensembleIl s’appelle Moubli. Et ses propriétaires avaient oublié son existence après sa disparition il y a neuf ans. Jusqu’à ce jour où l’appel téléphonique d’un refuge le fait réapparaître…

    05 Septembre 2016