Face au tollé, Donald Trump suspend sa décision


  • Face au tollé, Donald Trump suspend sa décisionPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    La décision du président américain de ré autoriser l’importation de trophées de chasse d’éléphants en provenance d’Afrique a mobilisé les associations de protection animales aux Etats-Unis et partout dans le monde, incitant Donald Trump à faire volte-face.

    AFP

    Donald Trump a gelé vendredi soir l'autorisation d'importer des trophées d'éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie, vingt-quatre heures seulement après l'annonce très controversée par son administration de réinstaurer ces permis. Les associations de défense des animaux et de l'environnement aux Etats-Unis et à travers le monde étaient vent debout depuis jeudi contre la décision, qui revenait sur une interdiction imposée par la précédente administration de Barack Obama.

    Le président Donald Trump a annoncé sur Twitter le « gel de la décision sur les trophées le temps qu'(il) vérifie les faits sur la conservation », promettant de donner « rapidement » des nouvelles sur la question en compagnie de son ministre des Ressources naturelles, Ryan Zinke. Le milliardaire républicain semble avoir tenu compte du tollé quasi-unanime de la décision, qui rouvrait la possibilité pour les chasseurs américains de revenir aux Etats-Unis par exemple avec des pieds, des têtes, ou encore de très recherchées défenses d'ivoire d'éléphants.

    L'U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS), l'agence fédérale américaine chargée des questions de chasse et de pêche, a en effet annoncé jeudi qu'elle allait « émettre des permis autorisant l'importation des trophées d'éléphants chassés par loisir au Zimbabwe à partir du 21 janvier 2016 et jusqu'au 31 décembre 2018 ». Cela était également valable pour la Zambie, selon son site internet. L'administration du président républicain exploitait pour ce faire un aspect de la loi américaine sur les espèces en danger, qui stipule que l'importation de tels trophées peut être légale si preuve est apportée que la chasse bénéficie à la conservation plus large des espèces.

    La lettre de Brigitte Bardot à Donald Trump

    « La chasse pour le loisir, légale, bien encadrée, dans le cadre d'un programme, peut bénéficier à la conservation de certaines espèces en incitant les populations locales à conserver les espèces et en injectant l'argent dans la conservation », expliquait ainsi l'USFWS jeudi. Dans une lettre adressée vendredi avant l'annonce du gel par le président  républicain, dont les deux fils aînés Eric et Donald Jr sont connus pour être des amateurs de chasse en Afrique, Brigitte Bardot a dénoncé la décision.

    « Aucun despote au monde ne peut prendre la responsabilité de faire disparaitre une espèce millénaire faisant partie du patrimoine mondial de l'humanité », a écrit l'ancienne actrice française qui a créé la Fondation Brigitte Bardot pour la protection des animaux. « L'éléphant est un animal sacré, magique, unique, respecté, et protégé. En agissant de manière aussi indigne vous confirmez les rumeurs qui doutent de vos capacités présidentielles », a écrit la star de 83 ans, dénonçant « la décadente autorité mortifère à laquelle vous soumettez le règne animal et végétal dans son ensemble ».

     Selon l'organisation Great Elephant Census, le nombre de pachydermes a chuté de 30% entre 2007 et 2014 en Afrique, avec une baisse de 6% pour le Zimbabwe. De nombreuses associations américaines avaient, à l'instar de The Elephant Project, déploré un « comportement répréhensible de l'administration Trump ».  « 100 éléphants sont déjà tués chaque jour. Cela mènera à davantage de braconnage », avait souligné l'organisation. Pour sa part, le centre américain pour la biodiversité avait déploré qu'en autorisant à faire entrer « des têtes, des pieds et des queues d'éléphants morts aux Etats-Unis », Donald Trump « légalise le fait de tuer des éléphants menacés ».

     


    Autres articles à lire

  • Le retour fragile du lynx ibérique

    Faune sauvageEn Andalousie, les équipes du centre La Olivilla sont dévouées à la préservation de ce félidé sauvage dont la population était réduite à 90 individus il y a une dizaine d’années. Le photographe Laurent Geslin a suivi le travail des biologistes et «piégé» le bel animal…

    04 Novembre 2017
  • Naissance exceptionnelle d'un orang-outan de Bornéo à Paris

    Faune sauvageLa famille d'orangs-outans de la ménagerie du Jardin des Plantes à Paris vient de s'agrandir avec la naissance de Java, une femelle née il y a huit jours. La dernière naissance d'un orang-outan à la ménagerie remontait à 2005.

    24 Octobre 2018
  • Le loup s'installe de plus en plus en France

    Faune sauvageRéapparu il y a moins de 30 ans en France, le loup continue à étendre son territoire et devrait dépasser les 500 individus cet hiver, soit le « seuil de viabilité » de cette espèce protégée tant redoutée d'une partie des éleveurs.

    07 Décembre 2018
  • La gorille Koko est morte

    Faune sauvageLe gorille qui parlait le langage des signes est mort ce jeudi 21 juin à l’âge de 46 ans. Mondialement célèbre, la primate (c'était une femelle) a été élevée par l’éthologue Penny Patterson dont les travaux scientifiques ont suscité la polémique à cause d’une trop grande proximité affective avec Koko.

    21 Juin 2018
  • Les deux macaques de la Pinède des singes enfin sauvés

    Faune sauvageLes deux singes survivants, après l’euthanasie de 163 macaques en mai dernier dans les Landes, ont été sauvés grâce à la mobilisation de plusieurs associations dont la Fondation 30 Millions d’Amis et la Fondation Brigitte Bardot. Ils vont être placés dans le sanctuaire du Refuge de l’Arche, en Mayenne.

    13 Septembre 2017
  • Hécatombe d’antilopes saïgas au Kazakhstan

    Faune sauvagePrès de 120 000 antilopes saïgas ont été retrouvées mortes ces deux dernières semaines dans les plaines de l’ex-république soviétique d’Asie centrale.

    07 Septembre 2015
  • Eléphants : le Botswana prend ses responsabilités

    Faune sauvageLe Botswana a reconnu publiquement la crise actuelle des éléphants. Sa position, courageuse et inédite, a été saluée par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW). Une bonne nouvelle en cette journée mondiale des animaux.

    04 Octobre 2016
  • Karamel, l’écureuil amputé, reçoit une prothèse

    Faune sauvageCet écureuil privé de deux pattes après avoir été pris dans un piège peut de nouveau se déplacer grâce à une prothèse conçue sur mesure par des scientifiques de l’université Aydin d'Istanbul, enTurquie.

    09 Avril 2018
  • La sexualité de nos animaux 43/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… le kamasutra.

    14 Mai 2016
  • Mort de plusieurs rhinocéros placés dans une nouvelle réserve

    Faune sauvageNeuf rhinocéros noirs, une sous-espèce en grand danger d'extinction, sont morts après avoir été déplacés en juin dans une réserve du sud du Kenya. Une enquête est en cours pour déterminer les raisons de ces disparitions.

    18 Juillet 2018
  • Simba et Lula évacués du zoo de Mossoul

    Faune sauvageSecourus en février par L’ONG Four Paws, le lion Simba et l’ours Lula, les deux derniers pensionnaires du zoo de Mossoul, ville dévastée par les combats, ont pu être évacués vers la Jordanie.

    12 Avril 2017
  • Comment fonctionne le cycle de vie du gibbon

    Faune sauvageChaque couple de gibbon a besoin d'un territoire bien lui pour établir sa famille. Comment s'y prennent-ils pour se l'accaparer ? Animaux-Online vous décrypte leurs techniques.

    31 Janvier 2016
  • De rares et superbes photos des léopards des neiges

    Faune sauvageEspèce menacée et difficile à observer, le léopard des neiges se dévoile devant les caméras de l’association Snow Leopard Trust qui œuvre à la préservation du félin.

    12 Janvier 2017
  • À la découverte du brame du cerf

    Faune sauvageDe la mi-septembre à la mi-octobre, on peut entendre retentir, en forêt, une multitude de cris rauques et puissants : le brame du cerf, annonçant la période des amours.

    12 Septembre 2017
  • Singes en péril : « chacun peut prendre ses responsabilités »

    Faune sauvageUne étude américaine a montré que 75% des populations de singes dans le monde sont en déclin, en grande partie à cause des activités humaines. Pour la primatologue Shelly Masi, il est encore temps d’enrayer le phénomène, si chacun prend conscience de la menace et change ses habitudes.

    25 Janvier 2017
  • Braconnage : des pandas roux revendus comme animaux de compagnie

    Faune sauvagePlusieurs ONG tirent la sonnette d’alarme face à une recrudescence de captures illégales de pandas roux en Asie pour en faire des animaux de compagnie, à cause de « leur image craquante ».

    09 Février 2018
  • La sexualité de nos animaux 38/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les relégués.

    09 Mai 2016
  • Un lièvre de Patagonie découvert dans l’Oise

    Faune sauvageUn lièvre de Patagonie a été capturé par les services de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage dans une zone industrielle du Val-d’Oise. Probablement échappé de chez un particulier, il a été remis au zoo de Vincennes.

    13 Juin 2016
  • Une soigneuse a été tuée par un tigre dans un zoo en Espagne

    Faune sauvageUne soigneuse a été retrouvée morte samedi 2 juillet dans la cage d'un tigre du parc animalier où elle était employée. Aucune explication sur cette mort pour le moment.

    03 Juillet 2016
  • Qui décide du sort des animaux ?

    Faune sauvageÀ l’heure où les scientifiques évoquent la sixième extinction de masse des espèces, la protection de la faune sauvage semble plus que jamais une urgence, dépendante de la responsabilité humaine. Mais entre la souveraineté des États et les réglementations internationales, la protection des espèces se révèle complexe à assurer. Reste le rôle des ONG, des scientifiques et de la société civile, déterminant pour la survie de millions d’animaux.

    27 Octobre 2017