La Californie interdit la vente d’animaux d’élevage en animalerie


  • La Californie interdit la vente d’animaux d’élevage en animaleriePhoto : Shuterstock
  • Protection/ Elevage

    La Californie est le premier État américain à promulguer une loi interdisant la vente de chiens, de chats et de lapins provenant d’élevages intensifs dans les animaleries, dès le 1er janvier 2019.

    Lutter contre les élevages intensifs d’animaux et favoriser les adoptions dans les refuges, tel est l’objectif de la nouvelle loi d’envergure adoptée par l’État de Californie, aux États-Unis : à partir du 1er janvier 2019, les animaleries californiennes ne pourront plus proposer à la vente de chiens, de chats ou de lapins provenant d’élevages. Seuls les animaux en provenance de refuges, de centres d’adoption ou d’opérations de sauvetage pourront être vendus par les enseignes. Les éleveurs particuliers et agréés pourront quant à eux toujours vendre leurs animaux directement au public.

    Si cette loi n’interdit pas la vente d’animaux dans les animaleries, elle a toutefois pour objectif de lutter contre la présence d’élevages intensifs, notamment des « usines à chiots » – on en compterait environ 10 000 aux États-Unis – dans lesquels les animaux sont élevés dans des conditions déplorables. Ce texte vise également à donner la priorité à l’adoption d’animaux orphelins ou abandonnés, pour éviter qu’ils ne soient euthanasiés.

    La loi entrera en vigueur en Californie le 1er janvier 2019. En cas de non-respect de cette nouvelle législation, une amende de 500 dollars (soit environ 452 euros) pour chaque infraction constatée est prévue. 38 villes de Californie (San Francisco, Los Angeles, Sacramento…), et 230 à l’échelle des États-Unis (New York, Boston, Chicago, Philadelphie, Austin…) ont déjà adopté une politique similaire, mais c’est la première fois que tout un État légifère en ce sens.

    En Europe, les élevages intensifs perdurent

    En France, la Fondation 30 Millions d’Amis rappelle, sur son site, qu'elle « milite depuis de nombreuses années pour interdire la vente d’animaux dans les animaleries [car] ces magasins se sont multipliés, encourageant et suscitant les achats impulsifs d’animaux. De plus, les cas d’animaux importés de l’étranger – principalement des pays d’Europe de l’Est où les chiots et chatons sont élevés dans des conditions déplorables et sevrés trop tôt – se sont multipliés. »

    En Belgique, l’animalerie Puppy House a été condamnée, le 22 septembre dernier, pour la vente de centaines de chiens importés trop jeunes d’Europe de l’est, en République tchèque. Les chiots étaient âgés de moins de 8 semaines au moment de leur transport. Les responsable de l’animalerie Puppy House ont été condamnés à une amende de 9 000 euros et l’entreprise s’est vu confisquer la somme de 191 000 euros correspondant au bénéficie illégal provenant de la vente des chiots. Le jugement a été salué par l’association GAIA, partie civile lors du procès, et son président Michel Vandenbosch : « C'est la première fois en Belgique qu'un importateur à grande échelle de chiots d'Europe de l'Est est condamné à une confiscation pour vente d'animaux trop jeunes. […] C'est un signal important, indiquant que ce genre de trafic illégal ne pourra plus avoir lieu impunément ».


    Autres articles à lire

  • Une étiquette « bien-être animal » sur des emballages de poulet

    ProtectionTrois organisations se sont associées au groupe Casino afin de créer un étiquetage particulier indiquant au consommateur le niveau de bien-être dont a bénéficié l’animal au cours de sa vie. Une première en France !

    04 Janvier 2019
  • Vidéosurveillance dans les abattoirs : elle sera obligatoire en 2018

    ProtectionL’Assemblée nationale a voté jeudi soir l’obligation d’installer des caméras de vidéosurveillance dans les abattoirs à partir du 1er janvier 2018. Une première en Europe.

    13 Janvier 2017
  • Etats généraux de l’alimentation : 5 questions pour les animaux

    ProtectionLes enjeux des Etats généraux de l’alimentation, lancés ce jeudi 20 juillet sont de taille. Mais au-delà des problèmes de crise économique du secteur agricole et de santé publique autour de la qualité de notre alimentation se pose la question de la condition animale : fin de l’élevage intensif, préservation de la biodiversité, changement de modèles de consommation, cohabitation des activités humaines avec la faune sauvage … autant de sujets qui ne doivent pas être oubliés dans les réflexions de ces prochains mois.

    20 Juillet 2017
  • Grande-Bretagne : la vente de chiots interdite dans les animaleries

    ProtectionLa Grande-Bretagne va interdire aux animaleries la vente de chiens et de chats de moins de 6 mois, pour enrayer l'exploitation et les mauvais traitements faits aux animaux de compagnie, a annoncé le département de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (Defra).

    04 Janvier 2019
  • L214 : une nouvelle vidéo choc sur les poules pondeuses

    ProtectionL’association publie des images tournées dans un élevage industriel de 460 000 poules dans la Somme et demande à ce que le gouvernement vote pour l’interdiction des élevages en cage alors que 90 % des Français y sont favorables.

    15 Mai 2018
  • L214 dénonce de graves dérives dans un élevage de poules

    ProtectionLes lanceurs d’alerte de L214 pointent du doigt, à travers une nouvelle vidéo choc, un élevage de poules en batterie en Vendée, fournissant, selon l’association, le groupe Panzani.

    30 Mai 2017
  • Abattage rituel : le consommateur complice sans le savoir

    ProtectionPour qu’une viande soit certifiée halal ou casher, l’animal ne doit pas être (entre autres) étourdi avant la mise à mort. Cette caractéristique n’est pourtant pas le seul point de discorde entre consommateurs, défenseurs des animaux, vétérinaires et religieux.

    13 Février 2019
  • 36 parlementaires contre le broyage des poussins

    ProtectionLa campagne de sensibilisation de l’association de protection L214 a finalement touché le cœur de 36 députés et sénateurs qui ont soumis la question du sort des 50 millions poussins mâles au ministre de l’Agriculture.

    12 Août 2015
  • L214 jugé pour avoir placé des caméras dans un abattoir

    ProtectionLe procès de deux militants de L214, dont le cofondateur, Sébastien Arsac, s’ouvre aujourd’hui. Ils sont jugés pour avoir caché des caméras de surveillance dans l’abattoir de Houdan, en décembre dernier.

    04 Septembre 2017
  • Juments : le scandale des « fermes à sang »

    ProtectionL’association Welfarm dénonce l’existence de fermes, en Argentine et en Uruguay, dans lesquelles des juments sont élevées dans l’unique but d’extraire de leur sang une hormone utilisée dans des élevages d’animaux, en Europe et en France.

    10 Octobre 2017
  • Maltraitance animale : un abattoir de l'Indre provisoirement fermé

    ProtectionGrâce aux images tournées par l'association L214 dans l’abattoir communal du Boischaut, dans l’Indre, le ministre de l’Agriculture a ordonné sa fermeture provisoire.

    06 Novembre 2018
  • La vidéosurveillance dans les abattoirs reste facultative

    ProtectionL’amendement voté à l’Assemblée nationale prévoit une expérimentation de la vidéosurveillance dans les abattoirs pendant deux ans, sur la base du volontariat.

    28 Mai 2018
  • La fin de l'élevage amateur

    ProtectionEn janvier 2016, les particuliers qui vendent une portée devront se déclarer éleveurs. Jérôme Languille, chef du bureau de la Protection animale au ministère de l’Agriculture, nous explique pourquoi.

    01 Décembre 2015
  • Le CIWF fixe 4 priorités de l’abattage en France

    ProtectionA la veille des conclusions de la commission d’enquête parlementaire sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie, le CIWF qui a été auditionné en mai dernier, fixe 4 priorités sur les modifications à apporter dans la filière dont les pratiques avaient été dénoncées via des vidéos tournées en caméra cachée par L214.

    19 Septembre 2016
  • Des cochons maltraités pour produire du jambon de Parme

    ProtectionPlusieurs associations dénoncent les dessous de la production du jambon de Parme, ainsi que des jambons de San Daniele et de Toscane, suite à une vidéo choc tournée dans six élevages en Italie.

    29 Mars 2018
  • Une nouvelle vidéo choc dans un abattoir

    ProtectionUn troisième abattoir est mis en cause dans une vidéo choc diffusée ce mardi matin par l’association L214. Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a ordonné aux préfets de procéder sans délai à une inspection des abattoirs sur la protection animale.

    29 Mars 2016
  • Transport d'animaux : le calvaire des animaux envoyés vers la Turquie

    ProtectionVidéo à l'appui, Compassion in World Farming France, Animal Welfare Foundation, Tiershutzbund Zurich et Eyes on Animals dénoncent les mauvais traitements infligés aux animaux d'élevage exportés vers la Turquie durant leur transport. Cette enquête pointe du doigt l'indifférence des pays européens.

    23 Février 2016
  • Le plan d'action du gouvernement pour le bien-être animal

    ProtectionBroyage des poussins mâles, castration à vif des porcs, poules pondeuses… Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a présenté mercredi dans l’Allier la feuille de route du gouvernement pour améliorer le bien-être animal. Celle-ci comprend des dispositions existantes, des éléments de la future loi Alimentation et des mesures à l’étude.

    29 Août 2018
  • Les députés ne veulent pas de caméras dans les abattoirs

    ProtectionTrop coûteuse, mettant une pression sur les salariés, la mesure qui proposait de placer des caméras de surveillance dans les abattoirs vient d’être rejetée par les députés réunis en commission.

    14 Décembre 2016
  • L214 sur le banc des accusés

    ProtectionLe procès de deux membres de L214, dont son cofondateur Sébastien Arsac, qui devait se dérouler ce lundi a été reporté à la rentrée. Les deux activistes seront jugés pour avoir tourné clandestinement en 2016 des images dans l'abattoir de Houdan.

    12 Juin 2017