En Savoie, les abattages de 3 loups jugés illégaux

  • 1025 vues

  • En Savoie, les abattages de 3 loups jugés illégauxPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Chasse

    Alors qu’un nouveau « plan loup » peine à être mis en place, le tribunal administratif de Grenoble a donné raison à trois associations de protection animale, l’Aspas, Ferus et One Voice, en jugeant illégaux les abattages successifs de trois loups survenus en 2015 en Savoie.  

    Le loup est une espèce strictement protégée en Europe. La directive européenne de 1992, relative à la conservation des habitats naturels, interdit toute forme de « mise à mort intentionnelle » du canis lupus. Une dérogation est cependant prévue par ce texte, mais selon certaines conditions strictes. Les abattages de loups, autorisés chaque année en France, reposent sur cette dérogation. Mais ils ne peuvent en aucun cas sortir du cadre fixé par la directive européenne. Les associations de défense de la faune sauvage sont là pour y veiller, à défaut de réussir à complètent stopper les tirs sur les loups.

    Saisi par trois associations, l’Aspas, Ferus et One Voice, le tribunal administratif de Grenoble a ainsi jugé, ce jeudi 12 octobre 2017, illégal l’arrêté pris à la rentrée 2015 par le préfet de Savoie. Cet arrêté, datant du 10 septembre 2015, autorisait alors l’abattage de six loups par « tir de prélèvement renforcé ». Suite à cette décision, trois loups ont succombés à des tirs de chasseurs, au cours de battues au grand gibier. L'Etat devra verser aux trois associations 1200 euros au total, ainsi que 1200 euros à quatre autres associations de protection de l'environnement.

    Le tribunal a reconnu que les « tirs de prélèvements » ordonnés par le préfet n’étaient pas justifiés. Pour comprendre, il faut savoir que les tirs sur les loups, autorisés chaque année, répondent à un principe de gradation : dans un premier temps, seuls des « tirs de défenses » sont permis. Il s’agit de tirs émis à proximité des troupeaux, si un ou plusieurs loups sont en situation d’attaque. Des « tirs de prélèvement », puis des « tirs de prélèvement renforcés » peuvent ensuite survenir, loin des troupeaux, dans un périmètre défini, uniquement « s'il est constaté des dommages importants et récurrents d'une année à l'autre dans les élevages ayant mis en oeuvre les tirs de défense » a rappelé le tribunal dans le rendu de son jugement. Autrement dit, des battues aux loups ne pas être autorisées si tout n’a pas été mis en œuvre pour protéger les troupeaux exposés à un risque de prédation.

    « Tuer des loups ne permet pas de faire baisser les dégâts »

    « Plus qu’illégale, la mort de ces loups a aussi été inutile ! Ainsi, les attaques [en Savoie] ont été plus nombreuses après l’exécution de ces loups » déplore cependant l’Aspas dans un communiqué. « Tuer des loups ne permet pas de faire baisser les dégâts, c’est un constat relevé également par l’expertise commandée au Muséum National d’Histoire Naturelle et à l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, la solution n’est donc pas l’abattage. » L’association demande ainsi à ce que l’Etat mette fin aux tirs de loups, et supprime les indemnisations versées aux éleveurs qui ne protègent pas leurs bêtes. Un nouveau plan loup, permettant de remettre à plat la gestion du canis lupus en France, a été annoncé par le ministre de l’Ecologie Nicolas Hulot, et devrait entrer en vigueur début 2018. Mais selon les premières concertations, celui-ci ne semble satisfaire ni les éleveurs, ni les associations de défense animale. Depuis le 1er juillet 2017, 25 loups ont été abattus. 


    Autres articles à lire

  • Nouveau rassemblement contre le massacre des dauphins à Taiji

    ProtectionDimanche 3 septembre, à 14 h, les associations C’est assez ! et L214 organisent un rassemblement au Trocadéro, à Paris, pour protester contre le massacre annuel des dauphins dans la baie de Taiji, au large du Japon.

    01 Septembre 2017
  • Tirs de loups : les internautes français disent : 'Non !'

    Protection5 563 contributeurs ont pris le parti de la préservation du loup en France sur les 6 153 qui se sont exprimés sur le site internet du ministère en charge de l'Écologie concernant la question d'ajouter 6 loups au quota des 36 déjà tués.

    11 Mars 2016
  • Le gouvernement autorise l'abattage de 40 loups pour 2017-2018

    ProtectionLes ministres de l’Ecologie et de l’Agriculture ont annoncé que le nouveau « plan Loup » du gouvernement autorise l’abattage de 40 animaux entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. Une décision dénoncée par les associations de protection du canis lupus qui plaident pour la mise en place d’« une vraie politique de cohabitation entre les activités humaines et les loups ».

    21 Juillet 2017
  • Il faut sauver le renard roux

    ProtectionL’Aspas organise le 12 et 13 mai un colloque sur le renard, une espèce aujourd’hui considérée comme «nuisible» en France, afin de permettre au grand public de mieux connaître ce petit carnivore et de comprendre son rôle dans l’équilibre des milieux.

    03 Mai 2017
  • Loup : les associations craignent la mort de 40 animaux d’ici décembre

    ProtectionLes défenseurs du loup attendent beaucoup du nouveau plan promis par Nicolas Hulot, qui devrait, dès janvier 2018, repenser entièrement la gestion du prédateur en France pour favoriser la cohabitation avec le pastoralisme. En attendant, les associations craignent que le plafond d’abattage de 40 loups actuellement autorisé ne soit rapidement atteint.

    07 Septembre 2017
  • Cerf tué dans un jardin : à quand la fin de la chasse à courre ?

    ProtectionLa mort d’un cerf, samedi dernier, abattu dans le jardin d’une propriété privée dans l’Oise, a choqué les riverains et suscité une vive émotion auprès de la population, relançant le débat sur l’autorisation de la chasse à courre sur notre territoire.

    25 Octobre 2017
  • « Chasse cruelle en Alaska » : quelles conséquences pour les espèces ?

    ProtectionLe Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) condamne la signature de Donald Trump d’un décret autorisant des méthodes « barbares de chasse » sur les loups et ours d’Alaska, et dénonce les menaces que cette nouvelle mesure fait peser sur les espèces et les écosystèmes dans des aires protégées.

    12 Avril 2017
  • « Stop aux tirs des loups »

    ProtectionAlors que le nouveau gouvernement prévoit d’abattre jusqu'à 40 loups en France de juillet 2017 à juin 2018, Cap Loup et plusieurs personnalités se mobilisent pour demander une révision complète de la gestion de cette espèce sur notre territoire.

    19 Juin 2017
  • Attaque symbolique contre les massacres de cétacés aux îles Féroé

    ProtectionLa statue de la Petite Sirène de Copenhague, au Danemark, a été repeinte en rouge. Cet acte serait l’œuvre de défenseurs des animaux protestant contre le massacre annuel de mammifères marins aux Îles Féroé.

    31 Mai 2017
  • L’Australie veut tuer deux millions de chats errants

    ProtectionEn Australie, la prolifération des chats sauvages serait une des causes de la disparition d’espèces endémiques comme l’opossum ou le numbat. Le continent entend les éradiquer par l’extermination pure et simple de deux millions d’entre eux.

    16 Octobre 2015
  • La Chasse à la baleine perdure en Antarctique

    ProtectionL’association Sea Shepherd a pris sur le fait un bateau-usine japonais venant de tuer une baleine dans un espace protégé de l’océan austral, démontrant une nouvelle fois les menaces qui pèsent sur les cétacés et la biodiversité marine.

    16 Janvier 2017
  • 84 % de Français sont opposés à la chasse à courre

    ProtectionSelon un sondage IFOP pour la fondation Brigitte Bardot, une forte majorité des personnes interrogées sont opposées à la vénerie tandis que l’ensemble de l’étude révèle une remise en cause générale de la chasse.

    07 Décembre 2017
  • La chasse à courre des renards reste interdite en Grande-Bretagne :

    ProtectionLe gouvernement britannique maintient la réglementation interdisant la chasse à courre du renard, alors que la première ministre conservatrice Theresa May avait promis de revenir sur cette loi.

    05 Juillet 2017
  • Un des fils du lion Cecil tué à son tour par des chasseurs

    ProtectionXanda 6 ans, descendant du lion Cecil abattu en 2015 a, à son tour, été victime de la chasse aux trophées au Zimbabwe.

    21 Juillet 2017
  • En Alaska, on peut désormais tuer des ours en hibernation

    ProtectionDonald Trump a signé un projet de loi autorisant notamment la chasse d’oursons et de louveteaux dans leur tanière dans les réserves naturelles d’Alaska, ainsi que la traque des animaux depuis un hélicoptère.

    11 Avril 2017
  • Les oies menacées par la chasse après la date officielle de fermeture

    ProtectionAlors que la fermeture officielle de la chasse aux oiseaux de passage et au gibier d’eau est programmée le 31 janvier, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal accorde aux chasseurs un délai supplémentaire de dix jours pour tuer les oies sauvages en période de migration au-dessus de la France.

    01 Février 2017
  • Vers la fin du massacre des phoques sur la banquise ?

    ProtectionLa prochaine saison de chasse commerciale aux phoques débutera le 10 avril sur la côte atlantique du Canada. Des milliers de jeunes phoques se feront massacrer pour leur peau alors même que les débouchés commerciaux s'amenuisent.

    08 Avril 2016
  • Cirque : enfin une perspective de retraite pour l’éléphante Maya

    ProtectionSelon l’association One Voice, qui se bat depuis plus d’un an pour Maya, l’expert vétérinaire mandaté par les pouvoirs publics conclut à une impossibilité pour l’éléphante de poursuivre son activité de cirque en raison de son état de santé.

    08 Mars 2018
  • Les animaux au cinéma : pour de meilleurs contrôles

    ProtectionUne vidéo choquante prise pendant le tournage du film américain 'Mes vies de chien' provoque de vives réactions et pose la question de l’utilisation des animaux dans l’industrie du cinéma.

    20 Janvier 2017
  • 16 ans de prison pour un tueur de chats aux Etats-Unis

    ProtectionUn Californien a été reconnu coupable du meurtre et de la mutilation de 21 chats. Pour ces crimes, le serial killer a été condamné à 16 ans de prison.

    17 Juillet 2017