Juments : le scandale des « fermes à sang »


  • Juments : le scandale des « fermes à sang »Photo : Animal Welfare Foundation
  • Protection/ Elevage

    L’association Welfarm dénonce l’existence de fermes, en Argentine et en Uruguay, dans lesquelles des juments sont élevées dans l’unique but d’extraire de leur sang une hormone utilisée dans des élevages d’animaux, en Europe et en France.

    Mauvais traitements, prélèvements de sang hebdomadaires, avortements à répétition : le sort réservé aux juments présentes dans ce que l’on appelle des « fermes à sang », en Amérique du Sud, fait froid dans le dos. Les femelles y sont élevées dans l’unique but d’extraire de leur sang une hormone, l’eCG (gonadotrophine chorionique équine), utilisée dans des élevages porcins, bovins, caprins ou ovins à travers le monde, et notamment en Europe, pour faciliter les reproductions.

    Une enquête a été menée par deux associations de protection animale – TSB (association suisse) et AWF (Allemagne) – entre mars 2015 et avril 2017 dans cinq fermes en Argentine et en Uruguay. Elle met en avant l’horreur des traitements subis par les juments pour alimenter le commerce lucratif de cette hormone.

    L’eCG est présente dans le sang des juments lors de leur premiers mois de gestation. Importée par des laboratoires pharmaceutiques vétérinaires, elle est utilisée dans de nombreux élevages d’animaux, notamment en Europe et en France, pour déclencher et synchroniser les chaleurs des femelles, faciliter les périodes de reproduction, hors des saisons naturelles, et ainsi augmenter la rentabilité des élevages.

    Jument maltraitée et exploitée dans une "ferme à sang" en Uruguay. Photo : Animal Welfare Foundation 

    Avortées à la main, sans anesthésie

    Mais à quel prix cette hormone est-elle obtenue ? Dans les fermes inspectées par les deux ONG, les juments, affamées, blessées ou malades sont livrées à elles-mêmes. Manipulées avec violence, elles subissent des prélèvements, une à deux fois par semaine, pouvant aller jusqu'à 10 litres de sang, soit l’équivalent de 1,5 litre pour un homme de 80 kilos, précise l’association Welfarm qui a relayé cette enquête en France. L’hormone eCG n’étant présente dans le sang des juments que durant les premiers mois de gestation, les femelles sont régulièrement inséminées, et avortées manuellement, sans anesthésie.

    Nombreuses sont les juments qui succombent à ces maltraitances. Pour les survivantes, après trois au quatre ans passés dans ces fermes, elles terminent leur vie dans un abattoir.

    Une pétition pour renforcer les lois européennes

    « De telles pratiques sont contraires aux lois de protection animale en vigueur en Europe et ne pourraient pas avoir cours sur notre territoire. Il est donc inacceptable que des laboratoires français se fournissent auprès de pays moins regardants en matière de bien-être animal », dénonce Welfarm dans un communiqué. L’association demande au Parlement européen de légiférer pour qu’il soit interdit d’importer l’hormone eCG sur notre continent. Une pétition à ce sujet a déjà été signée par plus de 1,9 million de personnes. Elle est à retrouver sur le site Avaaz.


    Autres articles à lire

  • De nouveau l'horreur dans un abattoir

    ProtectionCette fois-ci, c'est une vidéo tournée dans l'abattoir de Limoges qui est présentée par l'association de protection animale L214. Un pas de plus semble être franchi dans l'horreur puisque ce sont des vaches gestantes qui sont abattues. Leurs fœtus meurent par asphyxie tandis que leurs mères se débattent.

    04 Novembre 2016
  • La fin de l'élevage amateur

    ProtectionEn janvier 2016, les particuliers qui vendent une portée devront se déclarer éleveurs. Jérôme Languille, chef du bureau de la Protection animale au ministère de l’Agriculture, nous explique pourquoi.

    01 Décembre 2015
  • Bruxelles : une cinquantaine de lapins en colère

    ProtectionDes militants de l'association Compassion in World Farming (CIWF) déguisés en lapins ont manifesté leur mécontentement au Conseil de l'Union européenne, à Bruxelles, concernant les conditions de vie dans les élevages de lagomorphes destinés à finir dans nos assiettes. Présente le 17 mai dernier, Aurélia Greff, porte-parole du CIWF, donne son éclairage sur ce combat.

    19 Mai 2016
  • L214 dénonce (encore) des maltraitances dans un élevage de poulets

    ProtectionL'association de défense des animaux L214 vient de dénoncer, vidéo à l'appui, les conditions d'élevage 'effroyables' de poulets entassés à plus de 22 par mètre carré dans une exploitation intensive à Solignat, dans le Puy-de-Dôme.

    09 Mai 2019
  • L214 jugé pour avoir placé des caméras dans un abattoir

    ProtectionLe procès de deux militants de L214, dont le cofondateur, Sébastien Arsac, s’ouvre aujourd’hui. Ils sont jugés pour avoir caché des caméras de surveillance dans l’abattoir de Houdan, en décembre dernier.

    04 Septembre 2017
  • BOSTON : la vente d’animaux interdite en animalerie

    ProtectionÀ Boston, aux États-Unis, les chiens et chats issus d’élevages ne pourront plus être vendus en animalerie, en raison d’un arrêté municipal adopté le 2 mars dernier. Une décision qui participe à la lutte contre le trafic d’animaux et incite les futurs maîtres à adopter.

    11 Mars 2016
  • Carrefour veut poser des caméras dans ses abattoirs

    ProtectionLe distributeur Carrefour a annoncé qu'il allait faire passer un audit à tous les abattoirs qui le fournissent en viande pour sa marque de distributeur (MDD), et ensuite leur demander d'installer des caméras, au nom de ses engagements en faveur du bien-être animal. Mais est-ce que ce sera vraiment efficace ?

    19 Janvier 2019
  • Transport des animaux vivants : une situation à faire changer

    ProtectionUne proposition de loi vise à mieux protéger les animaux d’élevage pendant leur transport, en diminuant la durée autorisée des trajets en France et en renforçant les règles pour les voyages hors de l’Union européenne.

    09 Février 2017
  • Le CIWF fixe 4 priorités de l’abattage en France

    ProtectionA la veille des conclusions de la commission d’enquête parlementaire sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie, le CIWF qui a été auditionné en mai dernier, fixe 4 priorités sur les modifications à apporter dans la filière dont les pratiques avaient été dénoncées via des vidéos tournées en caméra cachée par L214.

    19 Septembre 2016
  • Le bien-être animal au cœur des débats politiques

    ProtectionLe sort des poussins mâles broyés, les abandons de l’été… nos politiques semblent découvrir le triste sort des animaux d’élevage et de compagnie dans notre pays. Il n’est jamais trop tard…

    12 Août 2015
  • Des pipeaux pour dénoncer les tromperies de l’agroalimentaire

    ProtectionLundi 19 juin, la Nouvelle Seine, une péniche en plein Paris, accueillait la soirée des Trophées des bêtes noires de la pub. Une cérémonie officielle et décalée pour remettre des prix à des spots, affiches ou campagnes publicitaires trompant le consommateur sur le traitement des animaux.

    20 Juin 2017
  • L214 sur le banc des accusés

    ProtectionLe procès de deux membres de L214, dont son cofondateur Sébastien Arsac, qui devait se dérouler ce lundi a été reporté à la rentrée. Les deux activistes seront jugés pour avoir tourné clandestinement en 2016 des images dans l'abattoir de Houdan.

    12 Juin 2017
  • L214 : pour les députés, l’abattage des animaux est immontrable !

    ProtectionAlors que deux de ses adhérents venus poser des caméras pour espionner les postes d’abattage ont été arrêtés dans un abattoir de Houdan*, dans les Yvelines, Brigitte Gothière, cofondatrice de L214, réagit au rejet de la mesure de vidéo-surveillance dans le cadre de proposition de loi « relative au respect de l’animal en abattoir », pilotée par Olivier Falorni .

    16 Décembre 2016
  • Brigitte Bardot adresse une lettre au ministre de l'Agriculture

    ProtectionBrigitte Bardot, présidente de la fondation éponyme, adresse une lettre à Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture qu'elle appelle ''ministre de la Souffrance''. Une supplique suite aux deux nouvelles vidéos tournées par L214 dans deux abattoirs du sud de la France.

    29 Juin 2016
  • 36 parlementaires contre le broyage des poussins

    ProtectionLa campagne de sensibilisation de l’association de protection L214 a finalement touché le cœur de 36 députés et sénateurs qui ont soumis la question du sort des 50 millions poussins mâles au ministre de l’Agriculture.

    12 Août 2015
  • Un Salon de l’agriculture sous haute surveillance

    ProtectionL’édition 2018 du Salon international de l’agriculture ouvre ses portes ce week-end, alors que les questions autour de l’élevage intensif ou de la réglementation des abattoirs sont soulevées par les ONG de protection animale.

    20 Février 2018
  • Etats généraux de l’alimentation : 5 questions pour les animaux

    ProtectionLes enjeux des Etats généraux de l’alimentation, lancés ce jeudi 20 juillet sont de taille. Mais au-delà des problèmes de crise économique du secteur agricole et de santé publique autour de la qualité de notre alimentation se pose la question de la condition animale : fin de l’élevage intensif, préservation de la biodiversité, changement de modèles de consommation, cohabitation des activités humaines avec la faune sauvage … autant de sujets qui ne doivent pas être oubliés dans les réflexions de ces prochains mois.

    20 Juillet 2017
  • Bien-être animal : les entreprises s’engagent de plus en plus

    ProtectionD’après une étude menée auprès de 99 entreprises agroalimentaires à l’international, près des trois quarts s’engagent à respecter le bien-être animal et à faire preuve de plus de transparence sur le sujet. Encore à la traîne, la France tend néanmoins à rattraper son retard en la matière.

    13 Février 2017
  • Des cochons maltraités pour produire du jambon de Parme

    ProtectionPlusieurs associations dénoncent les dessous de la production du jambon de Parme, ainsi que des jambons de San Daniele et de Toscane, suite à une vidéo choc tournée dans six élevages en Italie.

    29 Mars 2018
  • Abattoirs : une enquête sur les dérives d’un système

    ProtectionEnvoyé spécial diffuse ce soir sur France 2 un reportage tourné dans trois abattoirs français, montrant la réalité de la souffrance animale, mais aussi des personnes qui y travaillent.

    16 Février 2017