Le magazine

Article

Vidéo

Adoption

Service

races

Les selfies dangereux pour les animaux sauvages

  • 593 vues

  • Les selfies dangereux pour les animaux sauvagesPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage

    Une ONG lance une alerte concernant la pratique de plus en plus en vogue qui consiste à se prendre en photo avec des animaux sauvages. Car derrière les clichés de vacances se trouve bien souvent la triste réalité de l’exploitation animale.

    AFP.

    De plus en plus de touristes se prennent en photo avec des animaux sauvages, une tendance qui met notamment en danger des espèces de la forêt amazonienne, alertent des militants écologistes. Un rapport de l'ONG World Animal Protection indique une augmentation de 292 % du nombre de selfies avec des animaux sauvages publiés sur Instagram ces trois dernières années.

    Plus de 40 % des clichés analysés montrent des personnes « se comportant de façon inappropriée avec les animaux ». Selon l'association, nombre de ces selfies sont en fait des mises en scène avec des animaux capturés et traités avec cruauté pour des poses avec des touristes qui ignorent tout de ces méfaits. « À l'abri des regards, ces animaux sont souvent frappés pour être soumis, séparés de leur mère ou de leurs enfants et maintenus secrètement en captivité », explique le rapport. Les animaux sont aussi sans cesse attirés avec de la nourriture, une alimentation « qui pourrait avoir un impact négatif à long terme sur leur organisme et sur leur comportement ».

    « Trop souvent, la cruauté qui rend ces animaux soumis et disponibles est totalement invisible aux yeux des touristes », résume le rapport. Une pratique très répandue dans la région amazonienne : dans la ville brésilienne de Manaus, par exemple, 18 agences de tourisme mentionnées dans le rapport offrent la possibilité de « toucher des animaux et prendre des photos avec eux » dans 94 % de leurs excursions.

    « Nous avons des raisons de croire que la plupart ne survivent pas plus de six mois à ces maltraitances », dénonce l'ONG. Roberto Cabral, responsable de l'Agence brésilienne de l'environnement (Ibama), a rappelé à l'AFP que maintenir des animaux en captivité pour qu'ils puissent être pris en photo avec des touristes était illégal. Même s'il considère ce problème comme « minime » par rapport au braconnage et au trafic d'animaux, M. Cabral reconnaît que la pratique est courante au Brésil. « L'ironie, c'est que le touriste qui se prend en photo avec un animal est en général une personne qui aime les animaux, mais ne se rend pas compte qu'il contribue à leur maltraitance », déplore-t-il.


    Autres articles à lire

  • Les animaux sauvages des villes

    24/12/2015

    Des renards qui déambulent place de la République à Paris, des sangliers dans les rues de Berlin, des vols de perruches au-dessus de Bruxelles… Eh oui, les animaux qui vivent dans nos villes ne sont pas toujours domestiques !

    Faune sauvage
  • Protéger les abeilles des pesticides : c'est oui mais en 2018

    18/03/2016

    Les députés ont décidé une interdiction des néonicotinoïdes à compter du 1er septembre 2018. Les apiculteurs de l’Unaf et d'autres associations de protection de la nature s'étaient mobilisés, à deux pas de l’Assemblée nationale, pour faire réintégrer l’amendement du 19 mars 2015 interdisant les pesticides néonicotinoïdes dans le projet de loi Biodiversité. Ils sont satisfaits mais regrettent le délai de deux ans.

    Faune sauvage
  • Une agence de biodiversité pour une meilleure protection des animaux

    06/01/2017

    Entrée en fonctionnement le 1er janvier 2017, ce nouvel organisme attendu de longue date par les associations de protection des animaux et de l’environnement est la bonne nouvelle de ce début d’année. Reste à savoir si cette agence aura les moyens de ses ambitions.

    Faune sauvage
  • Indonésie: le macaque au selfie nommé « personnalité de l'année »

    06/12/2017

    Peta a distingué Naruto, un macaque en Indonésie, devenu mondialement célèbre après avoir dérobé l’appareil d’un photographe animalier et s’être pris en photo. Après une bataille judicaire, il a pu toucher une partie des droits d’auteur de l’image.

    Faune sauvage
  • La tortue « Tirelire » n’a pas survécu

    21/03/2017

    La tortue marine thaïlandaise surnommée Tirelire pour avoir avalé 915 pièces de monnaie est morte à la suite de complications pendant l’opération visant à extraire les 5 kg de pièces de son corps.

    Faune sauvage
  • Ce weekend, comptez les oiseaux pour mieux les protéger

    24/01/2017

    La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et le Muséum national d’Histoire naturelle organisent les 28 et 29 janvier leur 5e édition de comptage national des oiseaux de jardins, dont certaines espèces sont menacées de disparition.

    Faune sauvage
  • Un million de milliards de fourmis

    20/02/2016

    Organisées en colonies très évoluées, les fourmis fonctionnent selon des règles précises. Découvrez ces insectes minuscules qui ont beaucoup à nous apprendre sur Animaux-online.

    Faune sauvage
  • La girafe rejoint la liste des espèces menacées

    09/12/2016

    Le plus grand animal terrestre, longtemps considéré comme peu en danger, est désormais un animal vulnérable qu’il devient urgent de protéger. En 30 ans, 40% des girafes dans le monde ont disparu.

    Faune sauvage