Art et maltraitance animale : des œuvres retirées d’une exposition


  • Art et maltraitance animale : des œuvres retirées d’une expositionPhoto : Instagram
  • Protection/ Maltraitance

    Le musée Guggenheim de New York a annoncé le retrait de trois œuvres qui devaient figurer dans une exposition attendue sur la Chine moderne. L'exposition « Art and China after 1989 : Theater of the World » doit s'ouvrir le 6 octobre et évoque l'art chinois de l'après-Tiananmen, avec des œuvres réalisées entre 1989 et 2008.

    Parmi elles figuraient trois œuvres impliquant des animaux. La plus choquante pour les défenseurs des animaux est une vidéo nommée « Dogs That Cannot Touch Each Other », réalisée par les artistes chinois Sun Yuan et Peng Yu. Elle montre des pitbulls placés l'un en face de l'autre, chacun attaché par le cou sur un tapis roulant, qui tentent de s'en prendre l'un à l'autre mais ne parviennent pas à se toucher. Une pétition lancée sur le site Change.org a notamment recueilli plus de  690 000 signatures.

    L’autre installation qui a été retirée est celle ayant donné son nom à l’exposition, le « Theater of the World ». Cette présentation prend la forme d’une structure octogonale habitée de centaines de reptiles et d'insectes. Durant toute la durée de l'exposition, soit trois mois jusqu'au 7 janvier, les visiteurs devaient pouvoir observer cet écosystème symbolique, dans lequel les faibles finissent dévorés. Mais des militants de la défense des animaux ont fait campagne via les réseaux sociaux pour obtenir du musée new-yorkais le retrait de l'œuvre.

    Une mobilisation soutenue

    La dernière œuvre indésirable pour les défenseurs de la cause animale, « A Case Study Of Transference », de l'artiste chinois Xu Bing, est une vidéo dans laquelle deux cochons s'accouplent devant des spectateurs.

    Après plusieurs jours de campagne soutenue, avec l'appui notamment de l'association américaine de défense des droits des animaux PETA, le musée Guggenheim a fini par céder. « Bien que ces œuvres aient été montrées dans des musées en Asie, en Europe et aux États-Unis, le Guggenheim regrette que des menaces de violence explicites et répétées aient rendu sa décision nécessaire, a-t-il expliqué dans un communiqué. En tant qu'institution artistique déterminée à présenter des voix multiples, nous sommes consternés de devoir retirer des œuvres d'art, a ajouté le musée. La liberté d'expression, a-t-il conclu, a toujours été et restera une valeur essentielle du Guggenheim ».

    Des précédents dans l’art moderne

    La décision du musée pourrait bien faire date, car d’autres établissements auparavant ont été pointés du doigt par les associations de défense animale sans que cela aboutisse à des retraits des œuvres polémiques. En 2003 notamment, des poissons placés dans des mixeurs par l’artiste danois Marco Evaristti avaient créé la polémique. L’installation, présentée au Musée d’art moderne de Trapholt à Kolding (Danemark) donnait aux visiteurs le droit de vie ou de mort sur les poissons. Deux animaux sont morts broyés au cours de l’exposition. Des poursuites judiciaires ont été engagées pour acte de cruauté envers les animaux contre le directeur du musée, qui a finalement été relaxé au motif que les poissons n’ont pas eu le temps de souffrir avant leur mort.

    Autre exemple, en 2012, lorsque l’artiste Damien Hirst a présenté à la Tate à Londres, son installation « In and Out of Love ». Cette dernière a fait scandale suite aux plus de 9 000 papillons morts au cours de l’exposition, mais n'a pas été retirée pour autant. 


    Autres articles à lire

  • Autopsie : l’ours Mischa a été maltraité pendant des années

    ProtectionL’autopsie de l’ours Mischa, décédé le 12 novembre au zoo-refuge La Tanière – qui l’avait recueilli pour tenter de le sauver –, a révélé plus que des simples négligences... La préfecture du Loir-et-Cher vient de décider du placement provisoire de Bony et Glasha, les deux ours toujours détenus par les dresseurs Poliakov.

    26 Novembre 2019
  • Marcus, Titus, Lili.. maltraités, les chevaux reprennent goût à la vie

    ProtectionLe poil terne, le dos creux, les chevaux aveugles Marcus et Titus mais aussi le vieil âne Oliver et la ponette Lili, victimes de mauvais traitements, reprennent peu à peu goût à la vie au Grand Refuge pour équidés de la SPA en Normandie.

    25 Mars 2019
  • Chenil clandestin découvert à Pantin : une trentaine d’animaux sauvés

    ProtectionUne douzaine de chiens, un renard, une quinzaine de poules et un canari, tous en très mauvais état, ont été retrouvés dans un squat en Seine-Saint-Denis, aux côtés de cadavres d’animaux en décomposition. Une enquête pour « mauvais traitement sur animaux », « recel » et « détention d’armes de catégorie B » a été ouverte.

    15 Novembre 2017
  • Bretagne : un tueur de lapins activement recherché par les gendarmes

    ProtectionUne enquête judiciaire a été ouverte par la gendarmerie des Côtes-d'Armor pour retrouver l'auteur d'une 'série d'actes de cruauté contre des lapins domestiques' commis ces derniers mois dans quatre communes du département, a-t-on appris jeudi auprès des gendarmes.

    26 Octobre 2018
  • Cinquante ans de prison pour tortures sur des animaux

    ProtectionLe procureur de Houston, au Texas (aux Etats-Unis), a condamné à une réclusion de 50 ans Brent Justice qui a produit et diffusé sur son site des vidéos d’actes de cruauté envers des animaux.

    18 Février 2016
  • L'Australie envoie un robot tuer les chats errants

    ProtectionAfin de protéger ses espèces en voie de disparition, l’Australie a annoncé en 2015 son projet d’éradiquer quelque deux millions de chats errants jugés comme la menace principale. Aujourd’hui, le moyen de leur éradication a été mis au point : un robot qui envoie du poison sur les chats.

    20 Avril 2016
  • 16 ans de prison pour un tueur de chats aux Etats-Unis

    ProtectionUn Californien a été reconnu coupable du meurtre et de la mutilation de 21 chats. Pour ces crimes, le serial killer a été condamné à 16 ans de prison.

    17 Juillet 2017
  • Chartres : un zoo-refuge accueille uniquement des animaux rescapés

    ProtectionD’abord une ferme pédagogique composée exclusivement d’animaux issus de sauvetages, cela devient quelques années plus tard un véritable zoo-refuge. Animaux de cirque, de zoo, de laboratoire… Cette arche de Noé ouvrira ses portes au public en 2020.

    19 Mars 2019
  • De nombreux chats seraient morts empoisonnés dans l’Aude

    ProtectionLa commune de Saint-Pierre-la-Mer, près de Narbonne, fait face à la mort de plusieurs chats domestiques et errants dans un quartier résidentiel. Une autopsie est en cours pour vérifier la thèse de l’empoisonnement.

    07 Juin 2017
  • Des animaux suppliciés découverts dans un logement marseillais

    ProtectionPlusieurs chats et chiens, ainsi qu’un hérisson, ont été retrouvés en mauvais état. Des cadavres de chiens, congelés puis incinérés, ont également été découverts par la police.

    24 Juillet 2018
  • L’homme qui a décapité un coq avec les dents sera jugé

    ProtectionUn jeune homme de 22 ans sera convoqué dans les semaines à venir au tribunal correctionnel de Bayonne, poursuivi pour 'actes de cruauté envers un animal', après une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le montrant en train d'arracher la tête d'un coq vivant avec les dents, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

    14 Août 2019
  • 130 chats vivant dans 25 m2 ont été sauvés

    ProtectionLa fondation 30 Millions d’amis est intervenue dans un studio parisien pour porter secours à une centaine de chats. Des familles d’accueil sont recherchées pour prendre en charge les félins.

    11 Septembre 2017
  • Quand des macaques servent d’'accessoire photo'…

    ProtectionAlors que des macaques de Barbarie sont utilisés comme « accessoire photo » sur la place Jemaa el-Fna, à Marrakech, une nouvelle étude écossaise montre que les visiteurs sont opposés à cette pratique.

    21 Décembre 2018
  • Delphinarium : la fin de la reproduction en captivité au cœur du débat

    ProtectionLe Marineland d’Antibes demande la réécriture de l’arrêté, interdisant notamment la reproduction en captivité des dauphins, au nom du bien-être animal. L’argument passe mal auprès des associations de défense des animaux qui demandent la mise en place de programmes de réhabilitation à la vie sauvage pour les cétacés en captivité.

    13 Juillet 2017
  • Le zoo-refuge de La Tanière au secours de l’ours Mischa

    ProtectionAprès la diffusion de vidéos de l’ours Mischa – utilisé dans des spectacles par la famille Poliakov – la ministre de la Transition écologique a interdit ses représentations. Au vu de son état de santé, très inquiétant, il a été placé d’urgence au zoo-refuge de La Tanière (28).

    16 Septembre 2019
  • Le zoo-refuge de La Tanière veut sauver les ours Bony et Glasha

    ProtectionAprès avoir sauvé in extrémis l’ours Mischa, le zoo-refuge de La Tanière (28) demande au Préfet du Loir-et-Cher l’autorisation de pouvoir prendre en charge les deux ours restés chez les Poliakov, Bony et Glasha, victimes de « maltraitance passive ».

    30 Octobre 2019
  • Victoire : 1 an de prison ferme pour un tueur de chat

    ProtectionUn peu plus d’un mois après les faits, l’homme qui avait sauvagement tué un chat à Limoges vient d’être jugé et condamné à 18 mois de prison, dont 12 mois ferme et à l'interdiction de détenir un animal pendant 5 ans.

    30 Novembre 2018
  • Les JO propres avec les chevaux

    ProtectionDeux cavaliers ont été disqualifiés pour brutalité, une autre a renoncé pour préserver son cheval malade… Ces JO seraient-ils ceux de la morale pour les chevaux ?

    16 Août 2016
  • Financez une vidéo-surveillance pour sauver les lévriers espagnols

    ProtectionLe Crel, Club de reconnaissance et d’entraide aux lévriers, créé en 2009 par Jérôme Guillot, pour venir en aide aux lévriers maltraités, a besoin de 2400 euros pour financer un système de vidéosurveillance du refuge qui accueille des lévriers rescapés en Espagne !

    29 Janvier 2018
  • Une fédération pour sauver les lévriers

    ProtectionLe Crel, association de protection des lévriers créée en 2009, vient de changer de statut pour devenir une fédération. Vingt associations françaises et espagnoles (et une slovène) l’ont déjà rejoint. L’objectif est désormais de travailler sur un plan politique et médiatique afin de combattre les tortures infligées aux lévriers en Europe.

    12 Octobre 2018