Abattoirs : des « Nuits debout » contre l'exploitation animale


  • Abattoirs : des « Nuits debout » contre l'exploitation animalePhoto : Twitter - Clément Lanot
  • Protection/ Elevage

    L’association végan « 269 Life Libération Animale », opposée à toute forme d’exploitation animale, a lancé mardi soir un mouvement de protestation en organisant des viellées nocturnes devant près de 80 abattoirs, principalement en France.

    Avec AFP

    Des militants végans et de la cause animale ont manifesté mardi soir, à l'appel du collectif 269 Life Libération Animale, devant plusieurs abattoirs. 269 Life Libération Animale, une association antispéciste opposée à toute forme d'exploitation animale, avait annoncé un « événement international » sous la forme de « Nuit debout devant les abattoirs », espérant mobiliser « plus de 1500 militants ». Des appels à des veillées nocturnes ont été lancés devant quelque 80 abattoirs, principalement en France, mais aussi en Suisse, Allemagne, Belgique, Canada, Royaume Uni ou Australie, notamment.

    269 Life a expliqué vouloir ainsi « engager un activisme plus offensif contre le spécisme », vers une société « qui refuse l'exploitation et la mise à mort » d'animaux. Pour le collectif, le débat public créé par des vidéos-choc de l'association L214 dans des abattoirs « a créé un terreau favorable » pour « un mouvement de déconstruction de l'industrie de l'exploitation animale ».

    Les militants participant à ces veillées ont reçu quelques consignes de la part de 269 Life, comme l’interdiction de pénétrer dans les établissements, et ne pas répondre aux agressions possibles de manifestants venus d’autres mouvements. Devant certains abattoirs, des contre-manifestations d'agriculteurs ont en donné lieu à quelque face-à-face sous le regard des forces de l'ordre, ont pu constater les journalistes de l’AFP sur place.  

    Face a face tendus

    A Limoges, une vingtaine de militants de la cause animale se sont rassemblés vers 18h00 aux abords de l'abattoir municipal, sur lequel L214 avait diffusé fin 2016 une vidéo sur l'abattage de vaches en gestation. « Hommage aux victimes du massacre de masse », clamaient les pancartes des végans, arborant des photos d'animaux égorgés, tandis qu'à quelques mètres, une vingtaine d'agriculteurs et éleveurs, à l'appel de la Coordination rurale, dressaient un barbecue, près d'un panneau lançant: « Sauvez un paysan, mangez un végan ! » Quelques provocations verbales, quelques esquisses de dialogue aussi entre les deux camps, et un début de bousculade, n'ont cependant pas nécessité l'intervention d'une vingtaine de policiers présents, postés entre les deux groupes, a constaté l'AFP.

    A Bazas (Gironde), une trentaine de militants de 269 Life, beaucoup vêtus de noir, étaient présents devant l'abattoir local, où ils faisaient face, séparés par un cordon de gendarmes, à 60 agriculteurs de la Coordination Rurale du Lot-et-Garonne (CR47) voisin, affairés autour d'une plancha et de pancartes telles que: « Touche pas à mon entrecôte ! ». La CR47 avait appelé à une contre-manifestation, pour « défendre les éleveurs face au prosélytisme et aux mensonges végans » qui « tentent d'imposer à tous un mode de vie personnel » et de « remettre en cause des millénaires d'évolution, des siècles de culture et de tradition, et un mode de vie basé sur une nutrition équilibrée ».

    Une veille symbolique, jusque à l’aube

    On a également pu compter une trentaine de militants 269 Life devant un abattoir d'Holtzheim (Bas-Rhin), 35 à Besançon (Doubs), une dizaine à Narbonne (Aude) ou à Perpignan (Pyrénées Orientales). Il n’y a pas eu de contre-manifestation organisées à ces différents endroits. Rassemblés autour de bougies, comme à Bonneville (Haute-Savoie), d'un petit cercueil comme à Bazas, partout les militants  entendaient rester jusqu'à l'aube pour « veiller symboliquement sur les animaux enfermés dans l'abattoir, dans des conditions souvent pitoyables, (qui) sont encore vivants,  et ne seront tués que demain », a expliqué à l'AFP Romain Pelcot, l'un des organisateurs alsaciens.


    Autres articles à lire

  • 36 parlementaires contre le broyage des poussins

    ProtectionLa campagne de sensibilisation de l’association de protection L214 a finalement touché le cœur de 36 députés et sénateurs qui ont soumis la question du sort des 50 millions poussins mâles au ministre de l’Agriculture.

    12 Août 2015
  • Le bien-être animal au cœur des débats politiques

    ProtectionLe sort des poussins mâles broyés, les abandons de l’été… nos politiques semblent découvrir le triste sort des animaux d’élevage et de compagnie dans notre pays. Il n’est jamais trop tard…

    12 Août 2015
  • Vidéo choc de L214 : Des vaches à hublot traitées comme des machines

    ProtectionUne nouvelle vidéo de l’association L214 dénonce aujourd’hui les dérives de l’élevage intensif des animaux. Des images commentées par Nagui montrent des vaches percées pour des expériences sur l’alimentation afin qu’elles produisent plus de lait. Abominable !

    20 Juin 2019
  • La fin de l'élevage amateur

    ProtectionEn janvier 2016, les particuliers qui vendent une portée devront se déclarer éleveurs. Jérôme Languille, chef du bureau de la Protection animale au ministère de l’Agriculture, nous explique pourquoi.

    01 Décembre 2015
  • Abattoirs : une enquête sur les dérives d’un système

    ProtectionEnvoyé spécial diffuse ce soir sur France 2 un reportage tourné dans trois abattoirs français, montrant la réalité de la souffrance animale, mais aussi des personnes qui y travaillent.

    16 Février 2017
  • Une étiquette « bien-être animal » sur des emballages de poulet

    ProtectionTrois organisations se sont associées au groupe Casino afin de créer un étiquetage particulier indiquant au consommateur le niveau de bien-être dont a bénéficié l’animal au cours de sa vie. Une première en France !

    04 Janvier 2019
  • L214 sur le banc des accusés

    ProtectionLe procès de deux membres de L214, dont son cofondateur Sébastien Arsac, qui devait se dérouler ce lundi a été reporté à la rentrée. Les deux activistes seront jugés pour avoir tourné clandestinement en 2016 des images dans l'abattoir de Houdan.

    12 Juin 2017
  • Vidéosurveillance : Olivier Falorni remonte au créneau

    ProtectionA l’initiative de la commission d’enquête parlementaire qu’il a présidée, le député de la Charente-Maritime, Olivier Falorni, présente, jeudi 12 janvier, sa proposition de loi relative au respect de l’animal en abattoir. Il répond aux questions d’Animaux-online et du magazine 30 Millions d’amis et entend bien défendre ses propositions jusqu’au bout pour mettre un terme aux souffrances des bêtes dans les abattoirs dénoncées, l’an dernier, dans des vidéos choc rendues publiques par l’association L214…

    11 Janvier 2017
  • Enquête choc sur la viande de cheval

    ProtectionEn 2018, la France a importé près de 4 300 tonnes de viande chevaline depuis le continent américain. Une enquête de grande ampleur, diffusée par l’association Welfarm, rend compte de l’état désastreux de ces animaux et de leurs conditions de vie.

    12 Juin 2019
  • Deux nouveaux abattoirs dénoncés par L214 pour maltraitance

    ProtectionC’est encore par une vidéo que l’association de protection animale L214 vient de dénoncer les maltraitances sur les animaux dans deux abattoirs du sud de la France.

    29 Juin 2016
  • Vidéosurveillance dans les abattoirs : elle sera obligatoire en 2018

    ProtectionL’Assemblée nationale a voté jeudi soir l’obligation d’installer des caméras de vidéosurveillance dans les abattoirs à partir du 1er janvier 2018. Une première en Europe.

    13 Janvier 2017
  • La vidéosurveillance dans les abattoirs reste facultative

    ProtectionL’amendement voté à l’Assemblée nationale prévoit une expérimentation de la vidéosurveillance dans les abattoirs pendant deux ans, sur la base du volontariat.

    28 Mai 2018
  • L214 : une nouvelle vidéo choc sur les poules pondeuses

    ProtectionL’association publie des images tournées dans un élevage industriel de 460 000 poules dans la Somme et demande à ce que le gouvernement vote pour l’interdiction des élevages en cage alors que 90 % des Français y sont favorables.

    15 Mai 2018
  • L214 : 100 % des cailles pondeuses vivent en enfer

    ProtectionL’association L214 vient de dévoiler les images d’une enquête tournée en décembre 2018 dans un élevage de cailles. Entassement, maladies, blessures, crasse… ces animaux vivent un véritable enfer et aucune loi n’existe pour les protéger.

    21 Mars 2019
  • Lapin : des acteurs de la filière vont lancer des élevages sans cage

    ProtectionLes principaux acteurs de la filière de la viande de lapin vont lancer des élevages responsables, sans cage, dont les produits seront en vente dans la grande distribution début 2020, ont-ils annoncé mercredi lors d'une conférence de presse.

    06 Juin 2019
  • Le délit de maltraitance animale devrait être étendu aux abattoirs

    ProtectionLe gouvernement doit annoncer, ce jeudi, en clôture des États généraux de l’alimentation, de nouvelles mesures contre la maltraitance animale, concernant notamment les transports d’animaux vivants et les abattoirs.

    21 Décembre 2017
  • Le bien-être animal et les fast-foods sont-ils incompatibles ?

    ProtectionUn nouveau rapport souligne le manque d’engagement d’enseignes comme McDonald’s, KFC ou Subway en ce qui concerne le bien-être des poulets de chair. Mais est-il possible de faire rimer « bas prix » avec « qualité » ?

    18 Janvier 2019
  • Carrefour veut poser des caméras dans ses abattoirs

    ProtectionLe distributeur Carrefour a annoncé qu'il allait faire passer un audit à tous les abattoirs qui le fournissent en viande pour sa marque de distributeur (MDD), et ensuite leur demander d'installer des caméras, au nom de ses engagements en faveur du bien-être animal. Mais est-ce que ce sera vraiment efficace ?

    19 Janvier 2019
  • Chevaux de course : une retraite bien méritée ?

    ProtectionLa Fondation 30 millions d'amis interpelle le monde des courses après la diffusion d'une vidéo de l'association L214 sur les réseaux sociaux tournée dans un abattoir de chevaux en France, dont la moitié sont des galopeurs et des trotteurs.

    21 Décembre 2018
  • Monoprix retire les œufs de poules élevées en batterie de ses rayons

    ProtectionDepuis le 11 avril, les clients des magasins de cette marque de distribution ne trouvent plus dans leurs rayons d'œufs issus de poules élevées en batterie. Bio, plein air, au sol, en volière ou encore en batterie, comment faire la différence ? Un exemple à suivre pour les magasins d'alimentation.

    12 Avril 2016