Meurtre du chat Chevelu : le ras-le-bol des défenseurs des animaux


  • Meurtre du chat Chevelu : le ras-le-bol des défenseurs des animauxPhoto : DR
  • Protection/ Maltraitance

    Le responsable de la mort du chat Chevelu, massacré en mai dernier dans le centre de Draguignan, a été condamné à 6 mois de prison ferme. Pour le Parti animaliste, la forte mobilisation citoyenne autour de ce meurtre exprime un vrai ras-le-bol des défenseurs des animaux qui demandent à ce que des mesures soient mises en place pour mieux prévenir les cas de barbarie et répondre aux problématiques des animaux errants.

    L’homme de 28 ans, accusé du meurtre du chat Chevelu, le 30 mai dernier, dans le centre-ville de Draguignan, a été condamné à 6 mois de prison ferme, avec mandat de dépôt. Autrement dit, il doit effectuer sa peine dès le rendu de son jugement. L’homme, récidiviste, a également été condamné à une interdiction définitive de détenir un animal.

    La parquet avait requis à son encontre 9 mois de prison ferme mais sans mandat de dépôt, ces derniers étant « extrêmement rares » pour les cas de maltraitance sur les animaux, comme le souligne Nathalie Dehan, porte parole et cofondatrice du Parti animaliste. Pour elle comme pour de nombreuses associations présentes lors du rendu du jugement, ce procès et la mobilisation autour du meutre de Chevelu montrent « une vraie prise en compte de la souffrance animale. »

    Pour rappel des faits, dans la soirée du 30 ami 2017, l’homme de 28 ans, sans emploi, a tué de plusieurs coups de pied, avec des chaussures de sécurité, un chat qui vivait dans les rues de la ville de Draguignan (Var). Le meurtrier du félin avait à son actif une dizaine de condamnations, la plupart à des peines avec sursis. Il avait déjà écopé d’une amende pour avoir laissé mourir son chien en le laissant enfermé 10 jours tout seul dans son domicile.

    « EN FRANCE, ON SE CONTENTE DE GÉRER L’URGENCE »

    À la suite de ce « massacre », selon les termes mêmes de la présidente du tribunal, des rassemblements de citoyens et d'associations de défense des animaux ont eu lieu à l'occasion de manifestations de soutien et d’une pétition pour rendre justice à Chevelu, recueillant des milliers de signatures.

    Pour Nathalie Dehan, au-delà de l’émotion, cette mobilisation exprime le « gros ras-le bol » des défenseurs des animaux, confrontés quotidiennement aux problèmes des chats errants et de leurs souffrances. « Dans sa courte vie, Chevelu a subi plusieurs malheurs. Abandonné une première fois, il a pu survivre dans la rue grâce à des mères nourricières venant régulièrement l'alimenter.  Comme beaucoup de chats errants, Chevelu n’était pas un chat anonyme, mais identifié et connu de beaucoup de personnes. » Pour la cofondatrice du Parti animaliste, ces gens sont las « de ne pas être entendus par les pouvoirs publics » alors qu’ils se retrouvent bien souvent démunis face à la mauvaise gestion des animaux errants. « En France, on se contente de gérer l’urgence. Nous sommes dans une crise permanente », regrette-t-elle.

    Mieux prévenir les actes de barbarie

    Le programme du Parti animaliste propose ainsi une série de mesures, qui  permettraient « à la justice d'être plus sévère envers la maltraitance animale, et qui donneraient un cadre plus ambitieux en matière de protection animale », selon sa cofondatrice. Parmi ces propositions, on trouve : une aggravation des peines pour les cas d’actes de torture et d’abandon, la mise en place de parquets spécialisés pour les infractions commises à l’encontre des animaux, la création d’unités de police de protection animale dans chaque département et l’installation d’un fichier informatique au niveau national, consacré aux actes de maltraitance animale. Ainsi, « une personne condamnée à une interdiction de posséder des animaux serait mieux contrôlée si elle déménage à l’autre bout de la France », détaille Nathalie Dehan, qui espère porter ce programme sur les bancs du Sénat. Comme 13 autres membres du Parti animaliste, elle est candidate aux prochaines élections sénatoriales, qui se dérouleront le 24 septembre prochain. Lors des élections légilsatives de juin 2017, le parti avait obtenu un peu plus de 1 % des suffrages au niveau national, soit plus de 63 000 électeurs. 


    Autres articles à lire

  • Le zoo-refuge de La Tanière au secours de l’ours Mischa

    ProtectionAprès la diffusion de vidéos de l’ours Mischa – utilisé dans des spectacles par la famille Poliakov – la ministre de la Transition écologique a interdit ses représentations. Au vu de son état de santé, très inquiétant, il a été placé d’urgence au zoo-refuge de La Tanière (28).

    16 Septembre 2019
  • Art et maltraitance animale : des œuvres retirées d’une exposition

    ProtectionFace à la mobilisation des associations de protection animale, le musée Guggenheim de New York a retiré trois œuvres d’artistes chinois impliquant des animaux vivants, chiens, cochons, reptiles et insectes. Une décision rare dans le monde de l’art, qui compte plusieurs polémiques autour de la maltraitance et du droit animal.

    02 Octobre 2017
  • Quand des macaques servent d’'accessoire photo'…

    ProtectionAlors que des macaques de Barbarie sont utilisés comme « accessoire photo » sur la place Jemaa el-Fna, à Marrakech, une nouvelle étude écossaise montre que les visiteurs sont opposés à cette pratique.

    21 Décembre 2018
  • L’homme qui a décapité un coq avec les dents sera jugé

    ProtectionUn jeune homme de 22 ans sera convoqué dans les semaines à venir au tribunal correctionnel de Bayonne, poursuivi pour 'actes de cruauté envers un animal', après une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le montrant en train d'arracher la tête d'un coq vivant avec les dents, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

    14 Août 2019
  • Chartres : un zoo-refuge accueille uniquement des animaux rescapés

    ProtectionD’abord une ferme pédagogique composée exclusivement d’animaux issus de sauvetages, cela devient quelques années plus tard un véritable zoo-refuge. Animaux de cirque, de zoo, de laboratoire… Cette arche de Noé ouvrira ses portes au public en 2020.

    19 Mars 2019
  • 9 mois de prison ferme pour avoir torturé un chat

    ProtectionDans le Calvados, un ingénieur a été condamné pour sévices sur une quinzaine de chats entre mai et juin 2018, dont trois ont du être euthanasiés.

    28 Juin 2018
  • Victoire : 1 an de prison ferme pour un tueur de chat

    ProtectionUn peu plus d’un mois après les faits, l’homme qui avait sauvagement tué un chat à Limoges vient d’être jugé et condamné à 18 mois de prison, dont 12 mois ferme et à l'interdiction de détenir un animal pendant 5 ans.

    30 Novembre 2018
  • 16 ans de prison pour un tueur de chats aux Etats-Unis

    ProtectionUn Californien a été reconnu coupable du meurtre et de la mutilation de 21 chats. Pour ces crimes, le serial killer a été condamné à 16 ans de prison.

    17 Juillet 2017
  • Athéna, la martyre, n’est plus

    ProtectionSept mois après son sauvetage, la dogue de Bordeaux retrouvée enterrée vivante en août est décédée d'un cancer. Retour sur les faits.

    23 Février 2016
  • Des amendes immédiates contre la maltraitance animale ?

    ProtectionContre toute attente, l’Assemblée nationale a validé – en première lecture –l’amendement 1286 demandant des sanctions immédiates en cas de maltraitance quotidienne sur les animaux domestiques, ainsi qu’envers les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité.

    03 Décembre 2018
  • Affaire du chien brûlé vif : 18 mois d'emprisonnement requis

    ProtectionA Chalon-sur-Saône, une femme vient d’être condamnée à 18 mois de prison, dont 9 avec sursis, pour avoir brûlé à l’essence le berger allemand de son compagnon. Ce dernier avait succombé à ses blessures quelques jours plus tard.

    04 Septembre 2018
  • Autopsie : l’ours Mischa a été maltraité pendant des années

    ProtectionL’autopsie de l’ours Mischa, décédé le 12 novembre au zoo-refuge La Tanière – qui l’avait recueilli pour tenter de le sauver –, a révélé plus que des simples négligences... La préfecture du Loir-et-Cher vient de décider du placement provisoire de Bony et Glasha, les deux ours toujours détenus par les dresseurs Poliakov.

    26 Novembre 2019
  • Lévriers : un Etat australien renonce à interdire les courses

    ProtectionLa Nouvelle-Galles du Sud, qui avait annoncé en juillet que cette pratique serait bannie à partir du 1er juillet 2017, vient de faire machine arrière.

    11 Octobre 2016
  • Le zoo-refuge de La Tanière veut sauver les ours Bony et Glasha

    ProtectionAprès avoir sauvé in extrémis l’ours Mischa, le zoo-refuge de La Tanière (28) demande au Préfet du Loir-et-Cher l’autorisation de pouvoir prendre en charge les deux ours restés chez les Poliakov, Bony et Glasha, victimes de « maltraitance passive ».

    30 Octobre 2019
  • Delphinarium : la fin de la reproduction en captivité au cœur du débat

    ProtectionLe Marineland d’Antibes demande la réécriture de l’arrêté, interdisant notamment la reproduction en captivité des dauphins, au nom du bien-être animal. L’argument passe mal auprès des associations de défense des animaux qui demandent la mise en place de programmes de réhabilitation à la vie sauvage pour les cétacés en captivité.

    13 Juillet 2017
  • Vidéo L214 : enquête pour actes de cruauté sur des veaux

    ProtectionUn homme a été placé en garde à vue dans l'ouest de la France, soupçonné de cruauté envers des veaux en transit battus à coups de pied et de bâton, suite aux images enregistrées par l’association L214.

    03 Mai 2019
  • 130 chats vivant dans 25 m2 ont été sauvés

    ProtectionLa fondation 30 Millions d’amis est intervenue dans un studio parisien pour porter secours à une centaine de chats. Des familles d’accueil sont recherchées pour prendre en charge les félins.

    11 Septembre 2017
  • Marseille : arrestations dans le milieu des combats de chiens

    ProtectionLa police marseillaise a annoncé des arrestations dans le milieu des combats de chiens, au terme d'une enquête sur la mort de deux pitbull traînés sur plusieurs centaines de mètres par un scooter.

    08 Août 2019
  • Chenil clandestin découvert à Pantin : une trentaine d’animaux sauvés

    ProtectionUne douzaine de chiens, un renard, une quinzaine de poules et un canari, tous en très mauvais état, ont été retrouvés dans un squat en Seine-Saint-Denis, aux côtés de cadavres d’animaux en décomposition. Une enquête pour « mauvais traitement sur animaux », « recel » et « détention d’armes de catégorie B » a été ouverte.

    15 Novembre 2017
  • Une fédération pour sauver les lévriers

    ProtectionLe Crel, association de protection des lévriers créée en 2009, vient de changer de statut pour devenir une fédération. Vingt associations françaises et espagnoles (et une slovène) l’ont déjà rejoint. L’objectif est désormais de travailler sur un plan politique et médiatique afin de combattre les tortures infligées aux lévriers en Europe.

    12 Octobre 2018