Le magazine

Article

Vidéo

Adoption

Service

races

À la découverte du brame du cerf

  • 561 vues

  • À la découverte du brame du cerfPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage

    De la mi-septembre à la mi-octobre, on peut entendre retentir, en forêt, une multitude de cris rauques et puissants : le brame du cerf, annonçant la période des amours.

    Le roi de la forêt ne se dévoile pas facilement. La profondeur protectrice des bois constitue le cœur du domaine vital de ces animaux proies. Il est donc difficile de les observer en temps normal. Mais une fois par an, le cervidé sort de sa réserve pour occuper le devant de la scène. Il s’agit de la saison des amours, celle du brame, qui s’étend généralement de la mi-septembre à la mi-octobre. Il est alors possible de l’apercevoir, au crépuscule ou au point du jour, et d’assister à ces impressionnantes épreuves de force dont l’unique but est l’accouplement.

    « Le brame désigne à la fois cette saison des saillies et les cris puissants émis par le cerf à cette occasion », explique Christian Gambier, garde forestier dans la réserve nationale de Chambord. Le parc fait partie des endroits privilégiés où écouter le brame du cerf, grâce à des sorties organisées en petits groupes accompagnés d’un guide*.

    Chaque cerf émet son propre brame, qui est en quelque sorte sa signature. Plus l’animal sera âgé, plus son cri sera grave. Grâce à ce son caractéristique, le cerf avertit les autres mâles de sa présence pour les dissuader de s’approcher de son territoire et de ses biches. « Pendant cette période, les mâles sont uniquement occupés à se reproduire et à défendre leur territoire. Ils déploient alors une énergie folle et peuvent perdre entre 25 % et 30 % de leur poids », détaille Christian Gambier.

    À la fin de la saison des amours, les cerfs les plus puissants sont épuisés, et les jeunes mâles saisissent l’occasion pour conquérir leur territoire. En cas de rencontre, si le brame ne suffit pas à faire fuir les rivaux, le duel vocal se transforme en « marche parallèle », durant laquelle les deux adversaires se jaugent et cherchent à s’impressionner. Bois contre bois, un combat s’engage, parfois jusqu'à ce que mort s’ensuive. 

    Ces rituels de reproduction font partie des phénomènes les plus étonnants offerts par la forêt. S'il est magique à observer, il est toutefois très important de ne pas perturber ce processus en respectant la sensibilité des animaux. Les biches, notamment, sont très craintives, et les faire fuir, en s’approchant trop, risque d’anéantir le dur labeur du cerf.

     

    * Informations pratiques : 

    Départs tous les jours de la mi-septembre à la mi-octobre. 

    Réservations : 02 54 50 50 40 ou reservations@chambord.org

    Où écouter le brame du cerf : notre sélection en France 


    Autres articles à lire

  • Oiseaux, grenouilles, hérissons sont à l’honneur aujourd’hui

    02/02/2017

    Le 2 février est la Journée mondiale des zones humides. L’occasion de sensibiliser aux richesses et à l’importance de ces territoires exceptionnels de biodiversité, habitats naturels d’une multitude d’espèces.

    Faune sauvage
  • La Loire, le dernier fleuve sauvage

    08/06/2017

    Vivant au gré des crues, le plus long fleuve de France et ses multiples îlots offrent un réservoir encore riche d’espèces animales. À chaque saison, la rencontre est magique. Oiseaux, castors, sangliers, chevreuils… s’offrent immanquablement à l’œil attentif et discret.

    Faune sauvage
  • La survie de l'ours brun des Pyrénées menacée

    01/06/2015

    Les associations saisissent les tribunaux afin que l’État agisse enfin pour la survie de l’ours dans les Pyrénées dont le sort n’est toujours pas scellé.

    Faune sauvage
  • Qui décide du sort des animaux ?

    27/10/2017

    À l’heure où les scientifiques évoquent la sixième extinction de masse des espèces, la protection de la faune sauvage semble plus que jamais une urgence, dépendante de la responsabilité humaine. Mais entre la souveraineté des États et les réglementations internationales, la protection des espèces se révèle complexe à assurer. Reste le rôle des ONG, des scientifiques et de la société civile, déterminant pour la survie de millions d’animaux.

    Faune sauvage
  • Simba et Lula évacués du zoo de Mossoul

    12/04/2017

    Secourus en février par L’ONG Four Paws, le lion Simba et l’ours Lula, les deux derniers pensionnaires du zoo de Mossoul, ville dévastée par les combats, ont pu être évacués vers la Jordanie.

    Faune sauvage
  • Deux bébés pandas au lieu d'un seul attendus au zoo de Beauval

    02/08/2017

    Huan Huan, la panda femelle prêtée par la Chine au zoo de Beauval à Saint-Aignan-sur Cher, attend des bébés jumeaux et non pas un seul bébé, a révélé mardi une ultime échographie effectuée avant la mise bas, prévue vendredi ou samedi.

    Faune sauvage
  • L'arche de Namibie

    05/09/2017

    Du nord au sud, la Namibie est une terre de contrastes. Entre le désert du Kalahari, le désert du Namib et la Skeleton Coast, la faune sauvage a su s’adapter à l’intense sécheresse et y trouver des lieux de tranquillité, jusque-là à l’abri du braconnage.

    Faune sauvage
  • Fréquence Grenouille : trois mois pour sauver les amphibiens

    20/03/2017

    Du 1er mars au 31 mai, la 23e édition de Fréquence Grenouille se déroule partout en France afin de sensibiliser le grand public à la nécessité de préserver les amphibiens et les zones humides, essentielles à notre biodiversité locale.

    Faune sauvage