Le magazine

Article

Vidéo

Adoption

Service

races

Loup : les associations craignent la mort de 40 animaux d’ici décembre

  • 172 vues

  • Loup : les associations craignent la mort de 40 animaux d’ici décembrePhoto : Shutterstock
  • Protection

    Les défenseurs du loup attendent beaucoup du nouveau plan promis par Nicolas Hulot, qui devrait, dès janvier 2018, repenser entièrement la gestion du prédateur en France pour favoriser la cohabitation avec le pastoralisme. En attendant, les associations craignent que le plafond d’abattage de 40 loups actuellement autorisé ne soit rapidement atteint..

    En août, trois louveteaux ont été abattus dans les Alpes-Maritimes, augmentant à 14 le nombre de loups tués depuis le 20 juillet 2017. Face aux méthodes employées, visant les animaux les plus jeunes et vulnérables, et aux nombreux animaux déjà abattus, les associations de défense du loup, réunies dans le collectif Cap Loup, dénoncent une « tuerie » et demandent l’arrêt immédiat des tirs autorisés par le gouvernement.

    Cependant, la situation ne devrait pas changer avant le 1er janvier 2018, date à laquelle le ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot, a promis la mise en place d’un nouveau plan loup qui devrait entièrement repenser la gestion du prédateur en France. En attendant, l’arrêté autorisant l’abattage de 40 loups maximum est toujours en vigueur. Pour les associations, la perspective d’une nouvelle gestion à partir de janvier, qui pourrait bien abaisser ce plafond, pourrait accélérer les tirs, tant que cela est autorisé. « Pour certaines personnes, chaque loup abattu avant le 1er janvier, c’est toujours ça de pris. Nous craignons que le chiffre de 40 loups ne soit atteint d’ici à décembre », alerte Madline Reynaud, présidente de l’Aspas, l’une des associations fondatrices de Cap Loup.

    Une première réunion entre associations et éleveurs prévue en septembre

    Canis lupus fait partie des espèces protégées en Europe et en France. Mais depuis 2007, des dérogations permettent ...


    Pour découvrir la suite, choisissez l'offre qui vous convient le mieux

    Déjà abonné ? Identifiez-vous

    Abonnement intégral

    • Le magazine 30 Millions d'amis chaque mois dans votre boîte aux lettres (11 N°)
    • Le magazine 30 Millions d'amis chaque mois sur votre tablette (11 N°)
    • Un accès à l'information premium sur le site animaux-online
    3.00 € par mois1 an 11 numéros

    Abonnement numérique

    • Le magazine 30 Millions d'amis chaque mois sur votre tablette (11 N°)
    • Un accès à l'information premium sur le site animaux-online
    2.04 € par mois1 an 11 numéros

    L'information premium sur Animaux-Online

    Il s’agit d’informations exclusives réservées aux abonnés à la version numérique du magazine 30 Millions d’amis et aux abonnés à version papier + numérique.
    Elle est rédigée par la rédaction de 30 Millions d’amis et par son réseau d’experts.
    Chaque mois, vous aurez accès sur Animaux-online :

    • à une revue de presse hebdomadaire réalisée par un journaliste de la rédaction de 30 Millions d’amis qui aura retenu et sélectionné pour vous le meilleur de l’information animalière;
    • à des articles de fond sur des thématiques animalières scientifiques (actualités vétérinaires, éthologiques, protection animale…);
    • à l’annonce, en avant-première des évènements immanquables (salons, films, lectures, conférences, forums, colloques, etc.)
    • au dossier principal de 30 Millions d’amis (annoncé en couverture) avant la sortie du magazine


    Autres articles à lire

  • Nicolas Hulot veut mettre fin au braconnage de l’ortolan

    10/08/2017

    Le ministre de la Transition écologique et solidaire a demandé au préfet des Landes de renforcer la lutte contre le braconnage du passereau, encore chassé dans le département malgré les interdictions. La mesure est saluée par la LPO, qui rappelle cependant que les pinsons sont aussi victimes de chasses illégales.

    Protection
  • Disparition : Tom Regan, théoricien du droit des animaux

    21/02/2017

    Le philosophe américain, auteur d’un ouvrage fondateur pour la pensée moderne sur la condition animale, est décédé à l’âge de 78 ans. Il laisse en héritage la notion de droits moraux et de respect des animaux, comme l’explique son traducteur en français, Enrique Utria.

    Protection
  • Le Royaume-Uni rejette une loi de l’UE sur le droit animal

    23/11/2017

    NouveauLe Parlement britannique prépare son Brexit et revoit l’ensemble des lois européennes : parmi elles, il a rejeté un texte du traité de Lisbonne qui reconnaît la souffrance et les émotions des animaux.

    Protection
  • Cirques : Barnum, le plus vieux cirque animalier, ferme ses portes

    17/01/2017

    Aux Etats-Unis, le cirque Barnum, notamment connu pour ses spectacles d’éléphants, a annoncé sa fermeture en mai 2017 en raison de difficultés financières.

    Protection
  • Tirs de loups : les internautes français disent : 'Non !'

    11/03/2016

    5 563 contributeurs ont pris le parti de la préservation du loup en France sur les 6 153 qui se sont exprimés sur le site internet du ministère en charge de l'Écologie concernant la question d'ajouter 6 loups au quota des 36 déjà tués.

    Protection
  • L'Irlande et l’Italie disent non aux animaux sauvages dans les cirques

    13/11/2017

    Deux nouveaux pays européens viennent s’ajouter à la liste des 41 États dans le monde ayant banni l’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques. En France, aucune interdiction de ce type mais de plus en plus de villes refusent d’accueillir les cirques présentant des spectacles avec les animaux.

    Protection
  • Une marche pour les 163 singes euthanasiés

    29/05/2017

    Une soixantaine de personnes ont tenu à rendre hommage, dimanche, aux macaques de Java euthanasiés dans les Landes pour avoir été, en grande majorité, porteurs d’un virus mortel pour l’homme.

    Protection
  • Des cirques avec ou sans animaux ?

    23/02/2016

    Les tensions se sont exacerbées entre deux camps que tout oppose, à Nantes. Un collectif de défense des animaux de la région a manifesté au parc de la Beaujoire, devant le cirque Médrano, pour sensibiliser les spectateurs aux conditions de détention des animaux sauvages dans les cirques.

    Protection