L’animal en marche : un séminaire sur les animaux de compagnie

La « Dog Revolution » est en marche


  • La « Dog Revolution » est en marchePhoto : DR
  • Vivre ensemble

    Désormais compagnon de nos vies, le chien nous invite à une nouvelle relation. Les 1er et 2 octobre prochains, le premier cycle de conférences dédié à sa place dans notre société et à notre rôle dans la gestion de ses comportements gênants ouvrira ses portes à Nanterre. 

    Les 1er et 2 octobre prochains, l’université Nanterre Paris-Ouest accueillera deux jours de séminaire consacrés à la place du chien dans notre société et à la gestion des comportements gênants. L’originalité ? Intitulé Dog Revolution, ce cycle de conférences sera le premier événement de cette ampleur organisé en Île-de-France, ouvert aux professionnels et au grand public, qui permettra de croiser les regards de plus de 12 intervenants confirmés (vétérinaires, éthologues, éducateurs canins, mais aussi avocats, psychiatres et sociologues de l'INRA comme Jocelyne Porcher et Sébastien Mouret) sur les rapports entre l’humain et le chien, et les difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans leur relation.

    De la construction du chien de compagnie à sa place dans notre société, en passant par les modes de sélection et les tendances comportementales, les avancées législatives en matière de bien-être animal, et surtout l’approche à avoir face aux comportements « gênants », les divers professionnels du monde canin partageront leurs différents points de vue pour mieux comprendre le meilleur ami de l'homme.

    Informations pratiques

    Dog Revolution : comportements gênants canins, regards croisés 

    1er et 2 octobre 2016 

    8 h 30 - 18 h

    Université Paris-Ouest Nanterre - Amphithéâtre B2

    Prix : 119 euros les 2 jours, café et lunchbox inclus 

    Site Internet : http://dog-revolution.fr/

    Mail organisateurs : contact@dog-revolution.com

     

    Thierry Bedossa, vétérinaire comportementaliste
    et co-initiateur du séminaire, dévoile le programme…

    30MA : Dog Revolution, c’est quoi ?

    Thierry Bedossa : C'est un séminaire sur le comportement du chien avec près de 15 spécialistes qui interviennent pour diffuser leurs connaissances et leurs pensées mais aussi pour échanger avec le plus grand nombre. Cela se passera à la faculté de Nanterre qui a mis à notre disposition son amphi pour un week-end et nous pourrons accueillir plus de 900 participants à un prix très raisonnable.

    Nous avons choisi le nom de Dog Revolution pour faire un clin d'œil à l'histoire et au lieu qui nous accueille mais aussi parce que nous sommes vraiment innovants.

    30MA : Notre relation au chien a-t-elle changé au point de justifier qu’on se penche sur la nature du lien qui nous unit ?

    T. B. : Oui, absolument ! Cela fait plus de 30 ans que j'ai commencé mes études vétérinaires et j'ai eu la chance de voir ce changement s'opérer sous mes yeux.

    C’est d'abord notre société, notre culture et notre organisation qui ont profondément changé et le chien nous a encore une fois accompagnés, comme depuis des dizaines de milliers d'années, semble-t-il. Les chiens en France, comme dans la plupart des pays riches et développés, sont aujourd'hui en majorité des compagnons, des amis, des membres du foyer et de la famille. Plus de la moitié d'entre eux reçoivent des cadeaux de Noël. Notre société individualiste et citadine a peu à voir avec l'organisation rurale, familiale, régionale, locale et traditionnelle qui prévalait il y a 150 ans, lorsque les races modernes de chiens étaient déjà existantes. À l'époque, nous utilisions les chiens et travaillions avec eux. Nous les sélectionnions pour cela. Aujourd'hui, nous vivons avec eux et les aimons comme des proches. Le besoin qu'a chacun de nous d'aimer et de se lier, combiné à l'évolution et à la transformation si profonde de nos sociétés dans les pays développés a sans doute conduit à cette évolution si importante de notre relation au chien. 

    Plus globalement, cette évolution de la relation s'inscrit aussi dans le grand mouvement de conscience écologique. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir comprendre et respecter le vivant. Le chien est, pour beaucoup d'entre nous, la première porte d'entrée vers les bêtes, la nature, notre planète et, finalement, le statut si particulier que nous nous sommes attribué dans cet ecosystème ultra complexe. 

    30MA : Qui sont les intervenants de ce séminaire de deux jours ?

    T. B. : Ils sont issus d'horizons très variés. C'est la première fois que des spécialistes aux qualifications si diverses vont intervenir ensemble : des acteurs de tous les métiers du chien (éleveurs, gestionnaires de collectivités, responsables de refuges, éducateurs, comportementalistes, vétérinaires, assistants vétérinaires, dresseurs, promeneurs, prestataires d'activités associant les chiens telles que chiens guides d'aveugle, chiens d’assistance...) mais aussi de simples passionnés, particuliers, propriétaires ou membre de clubs canins partout sur notre territoire. 

    C'est ce qui rend cet événement si unique par rapport à tout ce qui a déjà été organisé sur le comportement du chien : il est organisé comme un colloque scientifique, technique et pluridisciplinaire et non comme une grand-messe où on fait intervenir un ou plusieurs "gourous" ou comme un congrès scientifique où n'interviennent que les représentants d’une même discipline très spécialisée.

    C’est la toute première fois également qu'on s'intéresse autant à la relation qu'entretiennent les humains et les chiens. On n'entendra pas à ce colloque sur le comportement que des vétérinaires, des éthologues, des éducateurs, des éleveurs et des comportementalistes. On va aussi entendre un médecin, psychiatre, psychanalyste et praticien ayurvédique, une psychologue clinicienne et deux sociologues.

    30MA : Vous ouvrez aussi le colloque à des cas pratiques ?

    T. B. : Effectivement. L'après-midi de dimanche sera consacrée exclusivement à la présentation de cas pratiques. Dans un souci d'échange et d'ouverture, un appel aux expériences a été diffusé : tout professionnel travaillant avec le chien va pouvoir nous envoyer une présentation vidéo d'un cas auquel il a été confronté et sur lequel il a travaillé, progressé, échoué… Les meilleurs cas seront sélectionnés et présentés lors de la dernière demi-journée. Des temps de discussion seront aménagés pour créer une réelle effervescence autour de ces présentations.